Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Littérature Choisir un autre habillage   
    Critiques    
    Littérature    
    Identification    
    Fiche livre    

120 journées

Jérôme NOIREZ

Illustration de Jérôme NOIREZ
CALMANN-LÉVY, coll. Interstices n° (32), dépôt légal : août 2012
464 pages, catégorie / prix : 22,10 €, ISBN : 978-2-7021-4289-9
Couverture

    Quatrième de couverture    
     « Parce que toute existence a besoin d'un récit... Ce n'est pas la puberté qui différencie l'enfant de l'adolescent, mais ce soudain déni de récit que les adultes imposent aux enfants quand ils décident de voir en eux autre chose. L'adolescent n'est qu'un enfant privé de récit... »

     Huit collégiens : quatre filles, quatre garçons âgés de douze à quinze ans. Ils se connaissent, s'ignorent, et se rendent au collège par des routes divergentes. Un soir, ils ne ressortent pas de leur établissement. Ils se réveillent à Silling, un lieu obscur, souterrain, mi-bunker mi-pensionnat. Quatre mois durant, ils devront se plier à des rituels étranges, des simulacres scolaires, spectateurs et acteurs de drames sanglants.

     À ce récit se superpose celui d'un conteur radiophonique, chargé de s'adresser aux collégiens séquestrés depuis son ordinateur. Il se prête au jeu moyennant finance sans être convaincu d'avoir un auditoire. Le voilà qui narre des histoires d'adolescence drôles, tragiques, horrifiques, des contes de fées peuplés de princes-zombies et de limnées géantes.

     Entre le dedans et le dehors, le quasi-fantasme et le presque-réel, de bizarres conjonctions naîtront.

     Né en 1969, Jérôme Noirez a été musicien (compositeur, interprète et enseignant) avant de se consacrer presque exclusivement à l'écriture. Il a publié une douzaine de livres. Son recueil de nouvelles Le Diapason des mots et des misères a remporté en 2010 le Grand Prix de l'Imaginaire. S'appuyant sur la structure des Cent Vingt Journées de Sodome, il continue d'explorer la figure de l'enfant, au coeur de son univers littéraire mêlant humour, tendresse, effroi et grotesque.


    Prix obtenus    
Masterton, roman français, 2013
 
    Critiques    
 
     Dans Les 120 journées de sodome, œuvre inachevée du Marquis de Sade dont seul le premier quart existe sous forme, disons, définitive, le duc de Blangis, son frère (évêque), le président de Curval et le financier Durcet, s'enferment dans un château de la Forêt Noire, Silling, avec leurs épouses et de jeunes enfants des deux sexes, enlevés à leurs parents. Là se déchaîneront les plaisirs les plus aboutis et les perversions les plus inouïes. Dans Salò ou les 120 journées de Sodome, probablement le film le plus éprouvant de l'histoire du cinéma, Pier Paolo Pasolini (qui sera assassiné juste après avoir achevé ce qui reste donc comme son testament) déplace l'action de la fin du règne de Louis XIV (et donc du château de Silling) à la fin du règne de Mussolini, à Salò.
     Jérôme Noirez, lui, nous emmène dans un espèce de Groland banal (la capitale s'appelle Griblain), où huit collégiens de La Macle (deux heures de route depuis Griblain) sont kidnappés par les frères Blangis, Mme Curval et Mme Durcet. Et se retrouvent à Silling, sous la garde de leurs ravisseurs, de la cuisinière Fanchon, fausse infanticide, et de Guenet, vrai psychopathe violeur.
     Tous les dix jours, un homme (engagé par les ravisseurs, mais ignorant tout de leurs crimes) raconte une histoire à la radio pour les enfants qui n'interviennent pas, en présence de leurs ravisseurs qui, eux, se permettent d'intervenir. Cet animateur spécialisé dans les faits divers est le papa divorcé de la petite Ninon, la crapote, dont il s'occupe à sa manière, sans doute pas parfaite, mais il n'existe pas de parents parfaits. L'école de Ninon a brûlé, ce qui n'est pas sans poser quelques problèmes.
     120 journées est un livre complexe, ambitieux et en fin de compte assez obscur, où imaginaire et réalisme s'interpénètrent sans cesse (son principal défaut étant qu'on ne croit jamais à cette histoire d'animateur radio qui ne comprendrait pas à qui il s'adresse, ce qui place tout de suite le livre sur l'étagère des récits absurdes, un absurde ici très ancré dans le quotidien des parents d'élève). Si toute la partie de l'animateur radio (M. Duclos) est d'une grande puissance, avec ses morceaux de bravoure — « La combustion de tonton », l'histoire de la princesse Pneumonie et de la limnée — , la partie où l'on suit les enfants kidnappés, elle, est nettement moins percutante ; sans doute le lecteur de Sade et le spectateur de Pasolini s'at-tendaient-ils à un déluge d'horreurs. Des horreurs ? il y en a : un viol, un suicide, un crâne éclaté à coups de barre de fer, mais paradoxalement elles ne sont pas hissées très haut par l'auteur, qui leur préfère le passage d'un monde à l'autre, celui du caca-pipi-prout qui devient celui du chattes-règles-bite-enculé. L'intérêt du roman est donc dans des questions comme « qu'est-ce que l'éducation ? », « qu'est-ce que la maturité ? », « en quoi les parents ont le droit de se sentir supérieurs à leurs enfants ? », « comment accompagner ses enfants au moment de leur passage à l'adolescence ? ». Amateurs de supplices en déferlante, d'excès sexuels ou cruels, vous pouvez passer votre chemin. Noirez refuse toute surenchère, son propos est ailleurs.
     Si on n'y réfléchit pas trop, 120 journées ressemble à « Another brick in the wall, part 2 », on connaît tous la chanson : « we don't need no education, we don't need no thought control », mais à la réflexion, ce roman est beaucoup, beaucoup plus compliqué/subtil que ça (très moral sans jamais être moralisateur). Livre puissant et entêtant, on ne pourra pas lui enlever ça, 120 journées est un roman qui souffre de quelques longueurs et redites ; une œuvre déséquilibrée, dans laquelle une petite fille, la crapote, gagne un combat à distance contre huit kidnappés et leurs médiocres ravisseurs.

Thomas DAY
Première parution : 1/10/2012
dans Bifrost 68
Mise en ligne le : 9/4/2016


 
Base mise à jour le 6 mai 2017.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2017. Tous droits réservés.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique. Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.