Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Le Péril vient de la mer

John WYNDHAM

Titre original : The Kraken Wakes / Out of the Deeps, 1953
Première parution : Michael Joseph, 1953
Traduction de Huguette COUPPIE

HACHETTE / GALLIMARD (Paris, France), coll. Le Rayon fantastique n° (56)
Dépôt légal : 2ème trimestre 1958
Première édition
Roman, 256 pages
ISBN : néant
Format : 11,5 x 18,0 cm
Genre : Science-Fiction



Quatrième de couverture
     Tout commença pourtant au plus haut des cieux, et par l'apparition d'essaims de globes de feu... Etoiles filantes ? Météores ? Alors pouquoi descendaient-ils vers la Terre avec une lenteur si étrange, si délibérée ? Pourquoi plongeaient-ils tous en haute mer et par eau si profonde ? Qu'est-ce qui expédiait par le fond les navires et les bathysphères envoyés en reconnaissance, puis toutes sortes de bateaux en nombre alarmant ?
     Vinrent ensuite, sur les îles et les côtes du monde, les rafles d'hommes par les « tanks de mer » dardant leurs tentacules extensibles. Ainsi l'homme apprit-il qu'il avait à la fin trouvé un adversaire à sa taille.
     Lui qui ne se connaissait plus d'ennemi « valable » que lui-même, lui qui aimait gaspiller en échanges fratricides de calamités fabriquées, les forces qu'il aurait pu mobiliser contre la seule Nature, pourrait-il se défendre contre la seule Nature, pourrait-il se défendre contre ces conquérants auxquels, sur notre globe, nos mers mêmes servaient de « cinquième colonne » ?
     L'homme ne devait, somme toute, sa suprématie qu'à ses défauts autant qu'à ses qualités, à sa combativité autant qu'à son génie. Eh bien, l'heure était venue pour lui de le prouver une fois de plus. Quelle que pût être l'issue de cette lutte pour la survie de l'espèce !
Critiques des autres éditions ou de la série
Edition DENOËL, Présence du futur (1973)

     Encore une réédition d'un « Rayon Fantastique » de 1958, dans une traduction nouvelle et probablement plus complète (mais, n'ayant pas l'ancienne sous les yeux, je ne peux l'affirmer). Mort aujourd'hui, Wyndham est un auteur qui reste un peu méconnu dans notre pays. Il représente pourtant, avec sa minutie, son réalisme teinté d'humour, son goût pour les cataclysmes « en douceur », un moment important de la science-fiction britannique. Il a ouvert la voie au Ballard de The drowned world et de The drought, ce qui n'est pas une mince référence. Le péril vient de la mer est l'un de ses plus beaux romans et, vingt ans après sa rédaction, il tient magnifiquement le coup.

Serge BERTRAND
Première parution : 1/8/1973
dans Fiction 236
Mise en ligne le : 3/12/2002

Cité dans les pages thématiques suivantes
Invasions

retour en haut de page

Dans la nooSFere : 74392 livres, 82964 photos de couvertures, 70031 quatrièmes.
8532 critiques, 40343 intervenant·e·s, 1569 photographies, 3737 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres et ne publions pas de textes.
Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2021. Tous droits réservés.