Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Renégats

David GEMMELL

Titre original : Knights of Dark Renown, 1989

Traduction de Laurent CALLUAUD
Illustration de Marc SIMONETTI

J'AI LU (Paris, France), coll. Fantasy (2007 - ) n° 7972
Dépôt légal : avril 2009
448 pages, catégorie / prix : 7,60 €
ISBN : 978-2-290-34090-5   
Genre : Fantasy



    Quatrième de couverture    
     Ils étaient neuf. Neuf chevaliers dévoués corps et âme à la protection du royaume et au respect de la justice. Neuf chevaliers qui ne sont jamais revenus après avoir franchi un portail magique. Depuis, un nouvel ordre les a remplacés, celui des chevaliers rouges, celui du mal et de la corruption. Pourtant, un espoir demeure. Car l'un des neuf est resté de ce côté-ci du portail, sauvé par sa lâcheté. Mais pour reprendre le royaume, il lui faudra retrouver son honneur perdu et découvrir ce qu'il est advenu de ses compagnons, car eux seuls sont capables de mettre un terme au règne terrible des chevaliers rouges.

     DAVID GEMMELL
     Son premier roman, Légende, lui a valu un succès phénoménal dès sa publication en 1984. Depuis, ses différents cycles (Drenaï, Le Lion de Macédoine, Les pierres de sang) ont fart de lui l'un des plus grands maîtres de la fantasy contemporaine.

     « Peut-être le plus sombre des romans de Gemmell traduits à ce jour »
     Asphodale
 
    Critiques des autres éditions ou de la série    

 
Edition MNÉMOS, Icares (2003)


     Ils étaient neuf, les neuf chevaliers de la Gabala, armés par Ollathair. Ils ont passé le Portail pour vaincre le Mal et n'en sont jamais revenus. C'est ce que dit l'Histoire. Mais en réalité l'un d'entre eux, Manannan, a eu peur. Il n'est pas passé de l'autre côté et, depuis six ans, il recherche Ollathair, le forgeron/magicien qui pourra lui retirer le heaume magique dans lequel son visage à la barbe envahissante est emprisonné. Ollathair est toujours vivant, mais il est en danger. En confiant des bottes magiques à l'esclave Lug, il a apporté la preuve de sa survie à ses ennemis. Résultat, le devin Okessa est à sa recherche. Ainsi que huit chevaliers rouges...

     Voilà un livre de quatre cents pages environ que l'on dévore d'une seule traite. Les personnages sont touchants, profondément humains, les scènes d'action sont nombreuses et au-delà de la page 68, une fois toutes les pièces du jeu mises en place, la tension ne faiblit plus. David Gemmell mêle et détourne dans cette aventure (trop) musclée trois des plus importants icônes du panthéon britannique : Robin des bois (ici appelé Llaw Giffes), les chevaliers de la table ronde (les neufs chevaliers de la Gabala, avec Ollathair dans le rôle de Merlin et Lug dans le rôle d'Arthur) et Ivanhoé (pour les heaumes cylindriques et la reconstitution, parfois foireuse, d'une époque). Par ailleurs, Gemmell en profite pour dénoncer le racisme et l'antisémitisme (en décrivant l'anti-nomadisme qui sévit dans les Neuf Duchés avec ses pogroms et ses charniers). Il profite aussi de cet ouvrage « one shot » pour proposer un système de magie basé sur les couleurs, dans lequel entrent en ligne de compte certains préceptes alchimiques.

     Nombre de lecteurs pensent à tort que Légende, le premier ouvrage de l'auteur, était son chef-d'œuvre. Renégats (mais aussi Morningstar — encore inédit en France), qui fait montre de trouvailles et d'une maîtrise narrative qui manquent cruellement à Légende, nous prouve le contraire.

     Voici donc une belle aventure que celle de ces Renégats. Certes. Mais une belle aventure dans une édition française indigne. Beaucoup de maladresses de traduction (« Toute la tristesse qu'il éprouvait était pour lui alors qu'il contemplait la statue », page 14), des anachronismes et des tournures mal venues (ainsi, page 33, l'expression médiévale archi-connue « bien roulée » !), des erreurs typographiques récurrentes qui rendent la lecture pénible : tirets de dialogue oubliés, guillemets ouverts et fermés n'importe où, n'importe comment. Sans oublier quelques problèmes rhétoriques ou mathématiques évidents, telle la perle suivante : « Ollathair a été l'apprenti de son père en 1157 à l'âge de treize ans. Il lui a succédé en 1170. Il devait donc avoir trente-six ans » (page 61). Plutôt vingt-six, my dear. On conclura donc cette critique sur l'adage bien connu mais en ce cas précis toujours d'actualité : « Si les correcteurs/correctrices de Mnémos ont un autre travail, surtout, qu'ils/elles le gardent ! »

CID VICIOUS
Première parution : 1/1/2003
dans Bifrost 29
Mise en ligne le : 20/2/2004


 

Edition MNÉMOS, Icares (2003)


     ...suite de la critique du Lion de Macédoine...

     Renégats est à mettre à part ; comme Dark Moon, il n'appartient pas à un cycle. Mais il est d'un abord moins facile. Plus fouillé dans ses décors et dans la multiplicité de ses personnages, il nous livre un monde médiéval déserté par ses héros. En effet, une génération plus tôt, les neuf Chevaliers de la Gabala ont franchi le portail dimensionnel ouvert par le Forgeron pour aller vaincre le mal. On ne les a jamais revus. Depuis, le malheur frappe les Duchés, dont le Roi a décidé une nouvelle croisade contre les nomades. Or ceux-ci se sont intégrés depuis des générations dans la société et jusque dans la noblesse. Le fanatisme religieux des prêtres s'appuie sur les invincibles chevaliers rouges, qui semblent avoir remplacé les disparus. Dans ce roman, la magie tient à la faculté de percevoir et d'utiliser les couleurs qui animent le monde. Or le rouge gagne inexorablement. Le récit suit tour à tour Manannan, le Chevalier couard de la Gabala, le Forgeron, son jeune apprenti Ruad, le seigneur Errin et son fidèle serviteur nomade, Elodan, chevalier manchot... Autant de personnages complexes, confrontés à un péril qui les dépasse et emportés dans la tourmente de la guerre. L'héroïsme semble vain et le monde désenchanté. Peut-être le plus sombre des romans de Gemmell traduits à ce jour.

François MANSON
Première parution : 1/2/2003
dans Asphodale 2
Mise en ligne le : 1/10/2004




 
retour en haut de page
Dans la nooSFere : 65457 livres, 64381 photos de couvertures, 60193 quatrièmes.
8088 critiques, 35872 intervenant·e·s, 1434 photographies, 3684 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous écrire.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2019. Tous droits réservés.