Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Jusqu'au coeur du soleil

David BRIN

Titre original : Sundiver, 1980

Cycle : Élévation vol. 1 

Traduction de Françoise MAILLET
Illustration de Éric SEIGAUD

OPTA , coll. Club du livre d'anticipation n° 114
Dépôt légal : novembre 1985
Roman, 432 pages, catégorie / prix : nd
ISBN : 2-7201-0249-0   
Genre : Science-Fiction

L'ISBN indiqué sur le livre est incorrect : 2-7201-0249-0.


Autres éditions
   GALLIMARD, 2008
   LIVRE DE POCHE, 1995
Sous le titre Jusqu'au cœur du Soleil
   MILADY, 2017

    Quatrième de couverture    
     De toutes les espèces intelligentes de l'Univers, aucune n'a réussi à survivre dans le secour des Patrons. Exceptée l'espèce humaine... Pourtant, si les Patrons nous avaient mis le pied à l'étrier bien des millénaires avant la nuit des temps, pourquoi nous avaient-ils abandonnés ? Autour du Soleil, dans les cavernes brûlantes de Mercure, l'expédition SUNDIVER prépare le voyage le plus fantastique de tous les temps : une plongée dans la fournaise solaire. Afin de trouver la clé du plus grand mystère : celui de notre destin et de notre place dans le Grand Organigramme cosmique !
     David Brin nous donne avec JUSQU'AU COEUR DU SOLEIL un véritable petit chef-d'oeuvre de S-F pure.
     Il a obtenu le Prix HUGO pour un autre roman : STARTIDE RISING.

    Sommaire    
1 - Daniel WALTHER, Le Graal au cœur du soleil..., pages 5 à 6, Préface

    Cité dans les Conseils de lecture / Bibliothèque idéale des oeuvres suivantes :    
 
Stan Barets : Le Science-Fictionnaire - 2 (liste parue en 1994)  pour la série : Élévation

 
    Critiques des autres éditions ou de la série    

 
Edition GALLIMARD, Folio SF (2008)


     En 2006, avec Elévation, Folio SF entamait par son troisième tome la réédition de l'assez célèbre saga homonyme de David Brin. C'est maintenant au tour du premier volume, Jusqu'au cœur du soleil, d'arborer le parme métallisé caractéristique de la collection science-fiction de Gallimard, sous une couverture d'ailleurs fort seyante de Gary Tonge.

     Qui dit saga, dit univers vaste offrant maintes possibilités d'intrigues.
     Et en effet, Jusqu'au cœur du soleil décrit un futur, probablement pas très éloigné, où le Contact a eu lieu : les Terriens ont fait connaissance avec de nombreuses races extraterrestres, organisées en une confédération qui fonctionne selon un système très particulier de relations « patrons-clients ». Car dans le Cycle de l'Elévation, Brin pose comme principe que toute espèce intelligente a été « élevée » par une autre, à qui elle doit reconnaissance et allégeance (une race cliente est ni plus, ni moins, au service de sa race patronne).
     Or, le cas des humains est particulièrement intéressant puisqu'il semble qu'ils se soient élevés d'eux-mêmes. Un cas unique, d'autant plus étonnant qu'ils sont les patrons de deux autres espèces, les chimpanzés et les dauphins.
     Voilà le très bon point de départ de Jusqu'au cœur du soleil. On comprend que Brin ait réussi à écrire une petite dizaine de romans à partir de ce contexte qui permet d'aborder nombre de thèmes philosophiques, politiques, scientifiques...

     Avec ce premier tome, David Brin s'attaque justement à la question de l'origine de l'Humanité. La découverte d'êtres vivants dans le soleil fait supposer qu'il s'agit des patrons des Humains à ceux qui restent persuadés que les Terriens n'ont pas pu s'élever d'eux-mêmes. Le Projet Plongée Solaire est lancé. Son objectif : en apprendre plus sur les créatures solaires et entrer en contact avec elles...
     Jusqu'au cœur du soleil oscille donc entre space opera et hard SF. La partie scientifique du roman demeure cependant très soft, Brin fournissant juste ce qu'il faut d'explications sur la physique du soleil, le fonctionnement des vaisseaux, les technologies extraterrestres, et cetera.
     Si le personnage principal du roman, Jacob Demwa, spécialiste en psychologie des cétacés, permet à l'auteur de nous présenter le concept de l'élévation du point de vue humain (et chimpanzé et dauphin), Brin se penche également sur les incontournables extraterrestres. L'histoire met en scène trois espèces différentes et plusieurs autres sont évoquées, avec, à chaque fois, un fourmillement de détails, tant sur le physique que sur le psychique.
     Enfin, l'auteur explique également, bien que de façon assez peu détaillée, l'impact du Contact sur la société humaine.
     Bref, pas de doute, voilà un univers travaillé.

     Au niveau des personnages, par contre, rien d'extraordinaire. Même s'ils ne sont pas totalement sans relief, ni le protagoniste principal ni les rôles secondaires ne se montrent particulièrement attachants. Brin s'en sert seulement comme des outils, alors que le roman y aurait sans doute gagné en les plaçant plus au centre du récit.
     L'intérêt de ce dernier s'avère d'ailleurs limité. Malgré son thème prometteur, l'expédition dans le soleil et la recherche d'une nouvelle espèce intelligente n'ont rien de transcendant. On s'ennuie par moment, au point qu'on en viendrait presque à abandonner la lecture si David Brin ne réussissait pas à recapter suffisamment notre attention, à intervalles réguliers.
     Malheureusement, le récit s'achève dans la médiocrité. Absolument pas crédibles, les explications finales sont à dormir debout et ridiculisent tout le roman.

     Jusqu'au cœur du soleil se révèle donc au final un ouvrage très moyen, bien que d'une lecture facile et divertissante. Brin a échoué ici dans l'exploitation d'un univers pourtant riche de possibilités.

Stéphane GOURJAULT
Première parution : 28/9/2008
nooSFere




 
retour en haut de page

Dans la nooSFere : 67313 livres, 68747 photos de couvertures, 62236 quatrièmes.
8099 critiques, 35841 intervenant·e·s, 1468 photographies, 3695 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2020. Tous droits réservés.