Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Des mondes à profusion

Margaret SAINT-CLAIR

Titre original : Change the Sky and Other Stories, 1974
Première parution : Ace Books, juillet 1974


Illustration de Jean-Chrétien FAVREAU

OPTA , coll. Nebula n° 11
Dépôt légal : 3ème trimestre 1976
240 pages
ISBN : 2-7201-0061-7   
Genre : Science-Fiction



    Quatrième de couverture    
Pour la première fois réunies en un volume, les meilleures nouvelles de l'auteur féminin le plus phénoménal de la science-fiction des années cinquantes : MARGARET St. CLAIR

Visions percutantes, univers échevelés, climats surréalistes, quintessence du bizarre : tous ces termes caractérisent la science-fiction de MARGARET St. CLAIR, dont on a pu dire qu'elle faisait penser à un « rêve éveillé ».

De 1954 à 1961, une quinzaine de nouvelles mémorables de MARGARET St. CLAIR parurent dans la revue Fiction, sous le pseudonyme (renommé à l'époque) d'IDRIS SEABRIGHT. Certaines d'entre elles sont reprises ici, aux côtés de bon nombre d'inédits.

Entrouvrez la porte qui mène à toutes les étrangetés du cosmos : lisez MARGARET St. CLAIR !

    Sommaire    
1 - Des mondes à profusion (Change the Sky), pages 7 à 23, trad. Jean de KERDÉLAND
2 - Beaulieu (Beaulieu), pages 25 à 29, trad. Frank STRASCHITZ
3 - Manuel de mariage (The Marriage Manual), pages 31 à 41, trad. Bruno MARTIN
4 - Le Temps des prophètes (Age of Prophecy), pages 43 à 72, trad. Bruno MARTIN
5 - Adieu la terre (Then Fly Our Greetings), pages 73 à 90, trad. Bruno MARTIN
6 - La Croisade des ténèbres (An Old-Fashioned Bird Christmas), pages 91 à 113, trad. Pierre BILLON
7 - Son et lumières (Stawdust), pages 115 à 125, trad. P. J. IZABELLE
8 - Le Dieu a soif (Thirsty God), pages 127 à 135, trad. Alain DORÉMIEUX
9 - Les Altruistes (The Altruists), pages 137 à 152, trad. Roger DURAND
10 - Escale (Shore Leave), pages 153 à 162, trad. Bruno MARTIN
11 - Les Vins de la terre (The Wines of Earth), pages 163 à 169, trad. Catherine GRÉGOIRE
12 - Les Questions (Asking), pages 171 à 177, trad. Roger DURAND
13 - Le Bazar bizarre (Graveyard Shift), pages 179 à 188, trad. Anne MERLIN
14 - Quel ennemi ? (Fort Iron), pages 189 à 203, trad. Bruno MARTIN
15 - La Déesse au coin de la rue (The Goddess on the Street Corner), pages 205 à 212, trad. Bruno MARTIN
16 - L'Oeuf du mois (An Egg a Month from All Over), pages 213 à 220, trad. Alain DORÉMIEUX
17 - La Mort de chaque jour (The Death of Each Day), pages 221 à 232, trad. Arlette ROSENBLUM
18 - Lazare (Lazarus), pages 233 à 239, trad. Bruno MARTIN
 
    Critiques    

     De cette dame âgée aujourd'hui de 65 ans et plus connue des lecteurs de SF sous son pseudonyme d'Idris Seabright (que ne l'a-t-on conservé ici ?), 18 nouvelles originellement publiées entre 1951 et 1965, et dont 11 avaient déjà bénéficié d'une publication dans Fiction. A première vue, un fourre-tout hétéroclite, où tous les thèmes familiers de la SF sont recensés (rencontre avec des créatures bizarres : Manuel de mariage), survolés (la planète aux mœurs étranges : Les altruistes), contournés (renouveau de la sorcellerie : La croisade des ténèbres) ou détournés (le voyage en astronef : Son et lumière). Mais cette profusion de mondes cache souvent un humour discret mais efficace (Son et lumière, où le regard d'une voyageuse esseulée suffit à transformer ses colistiers en pantins de son) qui peut aller jusqu'à l'atroce (Lazare, où la montagne de viande à croissance continue d'une usine de nourriture synthétique se met soudain à parler) ; ainsi qu'une sensibilité tout aussi discrète et tout aussi efficace (Beaulieu et La déesse du coin de la rue, où un cancéreux et un clochard trouvent chacun une compagne provisoire de rêve ou de magie), qui peut aller jusqu'au tragique (La mort de chaque jour, belle variation sur une guerre sans but). Ce que traite profondément Seabright, c'est la solitude face à la vie et à la mort — et il n'est pas étonnant dès lors que ses deux récits sur la guerre (Quel ennemi ? et celui déjà cité) soient parmi les plus réussis du recueil. Certes l'écriture reste traditionnelle, et ses approches les plus directes de la SF classique (Des mondes à profusion. Manuel de mariage, etc.) ont bien vieilli. Mais le reste vaut le détour et l'escale.

Jean-Pierre ANDREVON (lui écrire)
Première parution : 1/1/1977 dans Fiction 276
Mise en ligne le : 1/1/2013


 
retour en haut de page

Dans la nooSFere : 66461 livres, 67094 photos de couvertures, 61304 quatrièmes.
8090 critiques, 36367 intervenant·e·s, 1463 photographies, 3690 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous écrire.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2019. Tous droits réservés.