Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Le Livre d'Or de la science-fiction : Le manoir des roses

ANTHOLOGIE

Textes réunis par Marc DUVEAU


Cycle : L'Épopée fantastique vol.


Illustration de Christian BROUTIN

POCKET (Paris, France), coll. Le Livre d'or de la science-fiction n° 5035
Dépôt légal : 4ème trimestre 1978
416 pages, catégorie / prix : 4
ISBN : 2-266-00608-8   
Genre : Fantasy


Autres éditions
Sous le titre High Fantasy 1 : Le manoir des roses   POCKET, 1988

    Quatrième de couverture    
Entre la science-fiction et le roman d'aventures, le fantastique et l'utopie, l'Epopée fantastique (« Heroic Fantasy ») nous livre la quintessence du rêve : mondes et temps parallèles où se mêlent et s'affrontent civilisés et barbares, dieux et démons, magiciens et sorciers, héros, merveilles et monstres... Littérature des origines, mais aussi littérature d'aujourd'hui parce que nous avons besoin de ses visions inquiétantes ou gratifiantes. Elle est présentée ici en plusieurs volumes enrichis de nombreuses illustrations.
Le Manoir des Roses réunit des textes où la veine héroïque reste discrète : humour et tendresse, poésie et préciosité sont les principaux éléments du jeu. Dieux, elfes, magiciens et même... quelques humains sont ici réunis pour vous accompagner au royaume de l'illusion et de la joie. Bon voyage pour le pays où on n'arrive jamais !

    Sommaire    
1 - Marc DUVEAU, L'Épopée fantastique, pages 7 à 22, Introduction
2 - Marc DUVEAU, Le Manoir des roses, pages 23 à 24, Préface
3 - Lord DUNSANY, Chu-bu et Sheemish (Chu-Bu and Sheemish), pages 25 à 32, trad. Marc DUVEAU
4 - Lord DUNSANY, Les Ennemis de la reine (The queen's ennemies), pages 33 à 56, trad. Annie PEREZ
5 - Hannes BOK, La Quête de la pierre (Jewel quest), pages 57 à 74, trad. Mimi PERRIN
6 - Clark Ashton SMITH, Le Voyage du roi Euvoran (The Voyage of King Euvoran), pages 75 à 106, trad. Alain GARSAULT
7 - Robert E. HOWARD, La Chambre de Belle-Dame (A Lady's Chamber), pages 107 à 110, Poésie, trad. Mimi PERRIN
8 - Jack VANCE, Les Dix-sept vierges (The Seventeen Virgins), pages 111 à 146, trad. Jacques CORDAY
9 - Ursula K. LE GUIN, La Boîte d'ombre (Darkness Box), pages 147 à 164, trad. Marc DUVEAU
10 - Poul ANDERSON, Les Enfants du Nixe (The Merman's Children), pages 165 à 248, trad. Annie PEREZ
11 - Mervyn Laurence PEAKE, Quand les hommes-félins... (When Tiger-Men sat their Mercurial Coursers), pages 249 à 252, Poésie, trad. Mimi PERRIN
12 - Lin CARTER, Les Dieux de Niom Parma (The gods of Niom Parma), pages 253 à 267, trad. Marc DUVEAU
13 - Mervyn Laurence PEAKE, Lorsque Dieu eut coupé... (When God pared his fingernails), pages 268 à 270, Poésie, trad. Mimi PERRIN
14 - Tanith LEE, La Trêve (The truce), pages 271 à 281, trad. Marc DUVEAU
15 - Mervyn Laurence PEAKE, Aux heures crépusculaires (At times of half-light), pages 282 à 284, Poésie, trad. Mimi PERRIN
16 - Andre NORTON, Le Forgeur de rêves (Dreamsmith), pages 285 à 310, trad. Jacques CORDAY
17 - William MORRIS, Deux roses à la brune, rouges sur fond de lune (Two red roses across the moon), pages 311 à 316, Poésie, trad. Mimi PERRIN
18 - Thomas Burnett SWANN, Le Manoir des roses (The manor of roses), pages 317 à 404, trad. Denise HERSANT
19 - ANONYME, Bibliographie, pages 405 à 414, Bibliographie

    Prix obtenus    
Les Dix-sept vierges : Jupiter, novelette, 1975
 
    Critiques    
 
     MERVEILLES ET DEMONS

     Une anthologie bien représentative du genre si mal défini par les Français, mais prisé par les Anglo-saxons qui, selon le cas, le nomment Sword and Sorcery, Héroic Fantasy, Epic Fantasy, etc. En français, où le mot de « fantaisie » renvoie à autre chose, et où le « fantastique » est plus restrictif, on parlerait peut-être de « merveilleux héroïque ».
     L'introduction de Marc Duveau — spécialiste par ailleurs de super-héros en BD — pose les bases d'une genèse mythique de ces productions anglo-saxonnes. Boussole en main, il remonte, lui aussi, jusqu'à Gilgamesh — ou presque. Pourquoi pas ? Il en redescend par les épopées diverses, les romans de chevalerie et le roman historique. Ce que l'on peut dire c'est qu'il a toujours existé dans les traditions orales des « contes à faire peur » et des « contes a faire rêver » ; que les traditions lettrées s'en inspirent parfois et les subliment en œuvres qui entrent dans la culture. Et qu'avec l'avènement de la culture industrielle, la séparation écrit/oral ne jouant plus, il est difficile de s'y retrouver. A moins de considérer la « pulp culture » comme l'équivalent d'une tradition orale ? Beau problème ! Ces textes, donc, présentés dans cette lumière flatteuse, quels sont-ils ? Ceux de « grands ancêtres » : Lord Dunsany, C.A. Smith, Lin Carter, R. Howard : on eût aimé que la bibliographie qui accompagne le volume rappelle les traductions récentes de ces auteurs, en Masque, Marabout, etc. Ensuite des écrivains plus récents, connus par ailleurs : P. Anderson, J. Vance — et son amusant Cugel — A. Norton, T.B. Swann — dont le texte donne le titre du volume, et que Fiction avait présenté en 1968. Des poèmes de Merwyn Peake — qui revient à la mode — et de William Morris (l'auteur de la 1re Utopie socialiste/libertaire : Les Nouvelles de Nulle part — éd. Sociales). Enfin, deux textes étranges, de deux femmes : U. Le Guin et T. Lee (qu'on va traduire en Présence du Futur, dressez l'oreille !) Recueil doublement représentatif : d'abord des textes « canoniques », ensuite d'une postérité moins puérile, qui transgresse les codes et les normes infantilisants pour proposer des rencontres oniriques qui n'excluent pas l'ancrage dans le vécu. Puissance de la destinée, chez Le Guin, guerre sexuelle chez Lee, miracle de l'écriture chez Swann. Ce recueil est le premier d'une série : le second présentera les super-héros en action, dans ce quasi-Univers illustré ici, à la fois intemporel et quotidien, magnifique et confortable lieu d'évasion. Au coin du feu, le heaume défait, l'épée accrochée, devant les quartiers de bœuf qui graissent les broches, en rêvant d'un monde où les gens se nourrissent de boites de conserves.

Roger BOZZETTO
Première parution : 1/2/1979 dans Fiction 298
Mise en ligne le : 1/3/2010


 

Dans la nooSFere : 62429 livres, 58430 photos de couvertures, 56908 quatrièmes.
7958 critiques, 34224 intervenant·e·s, 1310 photographies, 3653 Adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous écrire.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2018. Tous droits réservés.