Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
La Ville qui n'existait pas

Philippe ÉBLY


Cycle : Les Conquérants de l'impossible  vol.


Illustration de Philippe MUNCH

DEGLIAME , coll. Le Cadran bleu - SF n° 34
Dépôt légal : avril 2003
160 pages, catégorie / prix : 6,40 €
ISBN : 2-914088-36-1   
Genre : Science-Fiction



    Quatrième de couverture    
     Les gouffres de l'Auvergne peuvent receler bien des mystères... mais pas aussi stupéfiants que celui que découvrent les Conquérants de l'Impossible : car ce qui attend Serge, Xolotl et Thibaut au terme de leur exploration souterraine est rien moins qu'une ville secrète, protégée du reste du monde par la plus infranchissable des frontières. Les trois garçons sont retenus par les habitants et leurs étranges serviteurs. Mais comment s'échapper et regagner la surface, lorsque le temps lui-même est captif de la ville qui n'existe pas ?
 
    Critiques    
     Après trois voyages temporels, ce quatrième volume des Conquérants de l'impossible réédité par les éditions Degliame aborde un autre thème ultra-classique de la science-fiction, celui du monde perdu ou caché... Comme souvent, c'est en explorant une grotte inconnue que nos trois compagnons vont découvrir une ville souterraine qui vit à l'écart de notre monde depuis plusieurs siècles — depuis la victoire de Charles Martel à Poitiers pour être précis.
     Si cette introduction est évidemment un cliché bien pratique du genre, Ebly s'oriente rapidement vers plus original. La ville en question, nommée Sanderloz, est en fait isolée de l'extérieur par un mur infranchissable, fait de temps compressé ! Le temps s'y écoule si lentement qu'il est impossible de le franchir sans périr étouffé et les trois garçons n'ont pu le traverser qu'en raison d'une mystérieuse panne. Ce qui les conduit à la découverte d'un univers décalé, d'où l'électricité est absente — pour un motif que l'on découvrira plus tard — au profit de technologies étonnantes.

     Une des caractéristiques appréciables des romans d'Ebly est qu'il n'y a pas de « méchant ». Les conquérants découvrent souvent des sociétés complexes, où les puissants n'usent pas de leur pouvoir par pure méchanceté ou pure bêtise, mais pour défendre leur conception du bien, ou pour maintenir des traditions sociales qui leur semblent les plus adaptées — peut-être par incapacité à en imaginer d'autres. Cela est valable pour les sociétés historiques — l'Empire romain de L'éclair qui effaçait tout, la Révolution Française de L'Evadé de l'An II — que pour celles cachées ou futures purement sorties de l'imagination de l'auteur.
     Ici, si l'archonte de Sanderloz maintient un isolement total de sa cité, c'est pour ne pas rompre un équilibre et une paix plutôt durables. Il existe bien des inégalités et une classe ouvrière mais celle-ci semble plutôt satisfaite de son sort — au contraire de celle de L'Île surgie de nulle part, le prochain volume à paraître. Cet équilibre repose en partie sur l'existence à Sanderloz d'une sous-race de petits ours nommés « Bruno » : ces animaux « fabriqués » pour obéir et pour servir ont juste ce qu'il faut d'intelligence pour comprendre les ordres et les exécuter et eux-mêmes ne semblent pas souffrir de cette sorte d' « esclavage »...
     On le voit, cette société pose quelques problèmes, mais les conquérants ne sont pas là pour juger et condamner superficiellement, sans en saisir toutes les nuances, une utopie qui ne semble pas fonctionner trop mal, pas plus mal en tout cas que nos propres sociétés. Ils ne s'opposeront finalement à ce « despote » apprécié que pour recouvrer leur liberté...

     Encore une fois, le lecteur ne peut que s'enthousiasmer devant la narration alerte et rythmée, le propos intelligent et toujours subtil, les créations astucieuses et originales... Assurément, les romans de Philippe Ebly font figure de grandes réussites du genre.

Laureline PATOZ (lui écrire)
Première parution : 18/9/2003 nooSFere


 
retour en haut de page
Dans la nooSFere : 64882 livres, 63125 photos de couvertures, 59586 quatrièmes.
8086 critiques, 35525 intervenant·e·s, 1416 photographies, 3682 Adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous écrire.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2019. Tous droits réservés.