Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Sur l'onde de choc

John BRUNNER

Titre original : The Shockwave Rider, 1975
Première parution : Harper & Row, 1975
Cycle : Le Choc du futur  vol. 4 

Traduction de Guy ABADIA

Robert LAFFONT (Paris, France), coll. Ailleurs et demain n° (45)
Dépôt légal : 1er trimestre 1977
Première édition
Roman, 296 pages, catégorie / prix : nd
ISBN : néant
Genre : Science-Fiction


Quatrième de couverture
     2010... L'Amérique du Nord est recouverte d'un réseau informatique qui traite et retient toutes les données concernant les personnes, les entreprises, les institutions et toutes autres données identifiables.
     Le réseau est accessible à partir de n'importe quel téléphone public ou privé.
     Encore faut-il connaître un code privilégié pour avoir accès à toutes les informations du réseau. Ou à presque toutes.
     Car il existe sans doute des codes plus puissants.
     Chacun vit dans l'angoisse d'en savoir moins que le voisin, et tous subissent « le choc du futur », entraîné par les modifications constantes de l'environnement, les mutations technologiques, les migrations incessantes auxquelles la nécessité de changer fréquemment d'emploi.
     Nickie Hafflinger, sorte de génie de l'informatique qui compose des programmes pour ordinateur comme s'il s'agissait, d'une symphonie, a une revanche à prendre sur ce réseau. Il veut sa ruine. Mais un homme seul peut-il venir à bout de la société informatisée ?
     Dans ce grand roman de la même veine que Tous à Zanzibar et que Le troupeau aveugle, John Brunner explore certaines des conséquences dans la vi quotidienne de l'explosion informatique annoncée par Alvin Toffler dans son célèbre Choc du futur.
Critiques

     Dans ce gros et puissant roman, les références au Choc du futur d'Alvin Toffler et à 1984 d'Orwell sont évidentes, et même explicites (pp. 220 et 273) : c'est un « Ingsoc » où le rôle d'uniformisation et de contrôle de la télévision à double sens est tenu par le système informatique (banque d'ordinateurs et viphones) ; mais Winston Smith et Julia, devenus ici Nick Hatlinger et Kate, ne se contentent pas de se « faufiler entre les mailles du réseau », ils y font de gros accrocs, qui finalement emportent tout l'ouvrage : en retournant ses armes contre lui, ils parviennent à renverser « Big Brother », ici hydre dont les têtes principales sont Big Government et Big Crime. Mais une autre référence s'est imposée à moi : il y a du Jeury dans l'art de plonger le lecteur abruptement dans une société étrangère, grouillante de personnages inconnus et de mots nouveaux : seulement, alors qu'un livre comme Soleil chaud est une tranche de vie qui n'a ni commencement ni fin, Brunner, plus intellectuel que Jeury (comme il est moins sensuel), donne sur la fin une explication du mécanisme de cette société (p. 278) et une conclusion aux machinations et contre-machinations de ses personnages. Une grande et belle machine, à la finition impeccable, sur un sujet d'une brûlante actualité (SAFARI, vous connaissez ?).
 

George W. BARLOW
Première parution : 1/7/1977 dans Fiction 282
Mise en ligne le : 1/5/2012

Cité dans les pages thématiques suivantes
Cyberpunk
Dystopie

retour en haut de page

Dans la nooSFere : 72674 livres, 86698 photos de couvertures, 68005 quatrièmes.
8503 critiques, 39147 intervenant·e·s, 1504 photographies, 3731 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2021. Tous droits réservés.