Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Poussière de lune

Thomas Michael DISCH

Titre original : Under Compulsion, 1968

Traduction de Roland DELOUYA
Illustration de Stéphane BARRY

DENOËL (Paris, France), coll. Présence du futur n° 172
Dépôt légal : octobre 1999
226 pages, catégorie / prix : 2
ISBN : 2-207-24991-3
Format : 11 x 18 cm  
Genre : Science-Fiction



    Quatrième de couverture    
     Thomas Disch, né en 1940, est un des géants de la science-fiction moderne. Cynique, souvent caustique, il se moque ouvertement des pires travers de l'humanité et n'hésite pas à pousser sa réflexion jusqu'au bout de l'horreur. Ses romans Génocides, Camp de concentration, 334, Sur les ailes du chant sont d'authentiques chefs-d'œuvre du genre.

Linda se promène chaque jour avec
un nouvel amant, imaginaire, se
retrouve enceinte. Mais comme le
destin a le sens de l'humour elle
accouchera d'un cancer. Des cafards
envahissent la ville... Jusqu'à
ce qu'une jeune femme les dompte,
motivée par l'idée que la vermine
c'est toujours mieux chez le voisin.
Plusieurs nouvelles, poussières d'une
Lune fourbe, graines de méchanceté,
où en fin de compte l'humanité reste
un loup pour l'humanité.


    Sommaire    
1 - Les Cafards (The Roaches), pages 9 à 22, trad. Roland DELOUYA
2 - Viens à Vénus mélancolie (Come to Venus Melancholy), pages 23 à 37, trad. Roland DELOUYA
3 - Linda, Daniel et Spike (Linda and Daniel and Spike), pages 39 à 46, trad. Roland DELOUYA
4 - Inutile la fuite, inexorable la pitié (Flight Useless, Inexorable the Pursuit), pages 47 à 50, trad. Roland DELOUYA
5 - La Descente (Descending), pages 51 à 64, trad. Roland DELOUYA
6 - Nada (Nada), pages 65 à 89, trad. Roland DELOUYA
7 - Maintenant, c'est l'éternité (Now Is Forever), pages 91 à 108, trad. Roland DELOUYA
8 - L'Épreuve (The Contest), pages 109 à 113, trad. Roland DELOUYA
9 - La Chambre vide (The Empty Room), pages 115 à 118, trad. Roland DELOUYA
10 - La Cage d'écureuil (The Squirrel Cage), pages 119 à 136, trad. Roland DELOUYA
11 - Le Nombre que vous avez atteint (The Number You Have Reached), pages 137 à 147, trad. Roland DELOUYA
12 - 1-A (1-A), pages 149 à 161, trad. Roland DELOUYA
13 - Achetez-vous une nouvelle tête (Fun with Your New Head), pages 163 à 165, trad. Roland DELOUYA
14 - La Cité où rayonne la lumière (The City of Penetrating Light), pages 167 à 170, trad. Roland DELOUYA
15 - Poussière de lune, odeur de foin et matérialisme dialectique (Moondust, the Smell of Hay, and Dialectical Materialism), pages 171 à 176, trad. Roland DELOUYA
16 - Thèse sur les formes sociales et les contrôles sociaux aux Etats-Unis (A Thesis on Social Forms and Social Controls in the U.S.A.), pages 177 à 193, trad. Roland DELOUYA
17 - Casablanca (Casablanca), pages 195 à 217, trad. Roland DELOUYA
 
    Critiques des autres éditions ou de la série    

 
Edition DENOËL, Présence du futur (2000)


     Ce recueil contient dix-sept nouvelles, pour la plupart assez brèves, écrites entre 1962 et 1968. À l'époque, Tom Disch était l'un des chefs de file de la Nouvelle Vague de la SF anglo-saxonne, avec Moorcock, Ellison, Spinrad, Ballard, Delany et d'autres auteurs. Dans ce livre, Disch exprime à la perfection certaines caractéristiques essentielles de ce mouvement littéraire  : l'expérimentation stylistique, qui s'éloigne nettement des techniques de la narration traditionnelle  ; le détournement de l'imagerie de la SF (le but n'est plus tellement d'anticiper l'avenir, mais de provoquer un changement de conscience chez le lecteur)  ; et le refus total du conformisme social et du militarisme nés de la guerre froide.
     Les résultats sont un peu inégaux. Certains textes sont de purs exercices de style, mais il y a aussi quelques histoires plus substantielles. Parmi celles-ci, il y a La Descente, où un homme entre dans un grand magasin pour découvrir l'enfer. Dans Nada, une institutrice fait la connaissance d'une jeune fille venue d'ailleurs. On examine une certaine forme d'immortalité dans Maintenant c'est l'éternité. La Cage d'écureuil est le récit d'un prisonnier enfermé (par des extraterrestres  ?) dans une chambre vide devant une machine à écrire. Sans doute un autoportrait de l'auteur. La bêtise et la cruauté de la vie militaire sont visées dans 1A. Dans Poussière de lune..., Disch nous raconte l'Histoire secrète d'un premier alunissage par un cosmonaute russe, avant les Américains Thèse sur les formes sociales et les contrôles sociaux aux USA est une « atopie  » assez délirante qui prend son point de départ dans 1984 d'Orwell. Et on finit avec Casablanca, où deux touristes américains se retrouvent bloqués au Maroc à la suite d'une guerre nucléaire qui a détruit leur pays, et livrés à la vindicte du Tiers-Monde.
     Dans toutes ces nouvelles, et à rebours de la SF d'antan, Disch ne cherche pas à fournir des explications, mais plutôt à produire un effet surréel et troublant. Le ton est toujours noir, le plus souvent accentué par un sens de l'humour mordant et glacial. En tout cas, c'est une démonstration impressionnante de la part d'un écrivain, assez méconnu aujourd'hui, qui a beaucoup fait pour transformer le genre SF à tout jamais.

Tom CLEGG (lui écrire)
Première parution : 1/3/2000
dans Galaxies 16
Mise en ligne le : 1/8/2001


 

Edition DENOËL, Présence du futur (1974)


 
     Critique tirée de la rubrique « Diagonales » signée par Alain Dorémieux
     Lentement mais sûrement, Disch continue à s'implanter en France. Le prière d'insérer de ce nouveau volume de lui chez Denoël commence par ces mots : « Ce recueil de nouvelles de science-fiction révèle un jeune auteur, Thomas Disch... » Mention qui est particulièrement savoureuse si l'on songe : 1° que Fiction a commencé à lancer Disch dès 1967 ; 2° que le C.L.A. a publié en 1970 deux de ses romans : Génocides et Camp de concentration ; 3° que pour ma part je n'ai pas perdu une occasion depuis 1971 de le présenter dans mes anthologies Casterman, au sommaire desquelles ont figuré huit de ses nouvelles en quatre volumes ; 4° que Denoël lui-même a déjà édité en 1972 son roman Au cœur de l'écho. Alors, pour ce qui est de le « révéler »... La maison Denoël ne finira décidément jamais de nous surprendre. Faut-il supposer que le rédacteur de cette notice ignorait toutes les précédentes parutions de Disch en France ? Bonne chose en tout cas que la publication française de ce volume, qui est la traduction du recueil Under compulsion, primitivement paru en 1968. Il donnera à ceux qui connaissent encore mal Disch de nombreux aperçus saisissants de son talent. Par contre, ceux qui se tiennent au courant de tout ce qui paraît n'auront, il faut bien le dire, pas grand-chose de nouveau à se mettre sous la dent, car la grande majorité de la matière de ce recueil a été déflorée par de précédentes parutions en France. Dix nouvelles, sur les dix-sept qui le composent, avaient déjà été traduites. Trois dans Fiction : Viens à Vénus mélancolie, Nada et Poussière de lune, odeur de foin et matérialisme dialectique ; et sept chez Casterman : Les cafards, Linda, Daniel et Spike, La descente (sous le titre Pour descendre), Maintenant c'est l'éternité (sous le titre Maintenant et à jamais), La cage d'écureuil, Le nombre que vous avez atteint (sous le titre Nombre limite) et Casablanca. Quant aux sept récits inédits, cinq d'entre eux sont des textes ultra-brefs de moins de six pages. Autant dire que ce volume avait déjà été copieusement éclusé ! A n'acheter donc que sous condition.
 

Alain DORÉMIEUX
Première parution : 1/1/1974
dans Fiction 241
Mise en ligne le : 15/11/2015




 

Dans la nooSFere : 62649 livres, 58909 photos de couvertures, 57139 quatrièmes.
7958 critiques, 34382 intervenant·e·s, 1334 photographies, 3656 Adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous écrire.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2018. Tous droits réservés.