Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
La Détente

Arthur C. CLARKE & Michael P. KUBE-MCDOWELL

Titre original : The Trigger, 1999
Première parution : Angleterre, Londres : Voyager, novembre 1999 (roman coupé en deux pour l'édition française)
Cycle : Le Feu aux poudres vol. 1 

Traduction de Guy ABADIA
Illustration de Didier THIMONIER

Le ROCHER (Monaco, Monaco), coll. Grands romans
Dépôt légal : octobre 2001, Achevé d'imprimer : octobre 2001
Première édition
Roman, 432 pages, catégorie / prix : 21 €
ISBN : 2-268-04062-3
Format : 15,5 x 24,0 cm
Genre : Science-Fiction



Quatrième de couverture
     Ils ont inventé l'arme suprême pour combattre le terrorisme. Oseront-ils l'utiliser ?
 
     Brillant physicien, Jeffrey Horton mène des recherches sur la gravité dans les laboratoires du prix Nobel de physique Karl Brohier. Lors d'un protocole d'expériences, il découvre par accident les propriétés de l'une de ses machines : tous les matériaux des environs contenant des composés de nitrate s'enflamment. Horton vient d'inventer la « Détente », une arme qui fait exploser instantanément la poudre contenue dans les armes à feu et les bombes. Une arme qui peut aussi bien provoquer un désarmement mondiale qu'aggraver le chaos géopolitique actuel.
     Confrontés à un terrible dilemme, les scientifiques et le président des États-Unis vont devoir décider quel usage faire de cette découverte : l'enterrer pour éviter de rompre le fragile équilibre des forces sur l'échiquier international ? Ou bien construire un bouclier contre les conflits armés, le terrorisme et la délinquance qui sévissent à l'intérieur du pays ? Des résistances apparaissent, de plus en plus nombreuses, non seulement de la part du lobby des détenteurs d'armes à feu, mais aussi de leur propre armée... Peut-on vraiment imposer la paix contre la volonté des hommes ?
 
     Légende vivante de la science-fiction, Arthur C. Clarke est notamment l'auteur de 2001, l'Odyssée de l'espace, Les Enfants d'Icare, Rendez-vous avec Rama (J'ai lu) et récemment, avec Stephen Baxter, Lumière des jours enfuis (éditions du Rocher). Son œuvre totalise cinquante millions d'exemplaires vendus dans le monde. Selon le mot de Ray Bradbury : « Il est l'un des vrais génies de notre temps. » De formation scientifique, Michael Kube-McDowell est scénariste et romancier.
     Le second tome du Feu aux poudres sera publié en février 2002.
Critiques
     Poursuivant des recherches sur l'anti-gravité dans le laboratoire de Karl Brohier, prix Nobel de physique, Jeffrey Horton, Gordon Greene et Leigh Thayer tombent sur une découverte destinée à bouleverser le monde : une onde qui enflamme les composés de nitrate. Quand tout ce qui contient de la poudre est susceptible d'exploser entre les mains de qui pénètre dans son champ d'action, on imagine sans peine les conséquences d'une telle invention...

     Très vite, la perspective d'un désarmement mondial se profile. Et tout aussi rapidement, on s'interroge : est-il vraiment souhaitable ? Les pays ayant assuré leur domination technologique se retrouveraient démunies face à un ennemi, certes armé d'arbalètes, mais bien supérieur en nombre. Et le problème va au-delà de cet aspect géopolitique : il devient désormais possible de désarmer les truands, ou encore de rendre à nouveau cultivables les terrains minés à travers le monde. A condition de s'armer de bonne volonté car, on l'imagine sans peine, les opposants à la découverte ne manquent pas. Le lobby des vendeurs d'armes à feu, très actif aux USA, n'est pas le seul à hurler à la trahison : les militaires, qui mettraient au rencard leurs joujoux sophistiqués et perdaient leurs crédits de recherche, tentent également de manipuler le président Breland pour l'empêcher d'offrir la « Détente » au reste du monde... Un président américain, ancien joueur de base-ball, aussi charismatique qu'intègre, qui est bien le plus improbable des nombreux personnages de ce roman, une manière de Kennedy en version améliorée. Il gagnera néanmoins en crédibilité quand, sous la pression des conseillers politiques et militaires, il déviera sensiblement de son projet initial. Quant aux inventeurs, ils sont priés de rendre le champ d'action directionnel, ce qui permettrait de jouer sur les deux tableaux : conserver les armes à feu ET la « Détente »...

     Le récit développe avec une précision quasi clinique les événements qui accompagnent cette découverte, depuis les expériences menées en secret jusqu'aux premières utilisations, à des fins éthiques ou humanitaires en premier lieu, militaires ensuite. Le livre n'est pas dénué d'humour, ni de références à l'œuvre de Clarke, probablement glissées par un Kube-McDowell ayant sans nul doute rédigé le roman sous la direction du « maître ». Le suspense demeure cependant constant : si les scènes d'action sont rares, les échanges de points de vue rendent passionnante la lecture de ce roman qui met le doigt où ça fait mal et fait désespérer de la nature humaine.

     On attend la suite avec, sinon de l'impatience, pour le moins de l'intérêt.

Claude ECKEN (lui écrire)
Première parution : 1/4/2002 dans Bifrost 26
Mise en ligne le : 10/9/2003

retour en haut de page

Dans la nooSFere : 74350 livres, 82837 photos de couvertures, 69989 quatrièmes.
8531 critiques, 40289 intervenant·e·s, 1569 photographies, 3737 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres et ne publions pas de textes.
Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2021. Tous droits réservés.