Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Littérature Choisir un autre habillage   
    Critiques    
    Littérature    
    Identification    
    Fiche livre    

Le Pacte des esclavagistes

Rémy GALLART & Roland C. WAGNER

Science Fiction  - Illustration de Alexios TJOYAS
BALEINE, coll. Macno n° 14, dépôt légal : janvier 2000
168 pages, catégorie / prix : 42, ISBN : 2-84219-232-X
Couverture

    Quatrième de couverture    
     La célébration des cent ans du Summer of love a suscité le Mythe, sorte de vague néo-hippie qui déferle à présent sur toute la planète. Alors que certains dénoncent un phénomène de mode, le sociologue Yalmiz le Ridicule pense que ce mouvement est le reflet de quelque chose de plus profond. Les Mysthiques aux cheveux fleuris, dont le nombre ne cesse de croître, disposent-ils réellement, comme ils l'affirment, d'une ligne directe avec la divinité ?
     Ou bien ne sont-ils que des pantins entre les mains d'un mystérieux manipulateur ? Lorsque l'argent et le dogme adoptent des objectifs communs, le sang électronique de Macno ne fait qu'un tour.

 
    Critiques    
     Les Mysthiques, inspirés des hippies du siècle précédent, prônent la non-violence, la quête des sens à travers la musique, la sexualité débridée et la consommation d'hallucinogènes, et recherchent une harmonisation des esprits, prévue le jour de l'Ultime Communion, à l'aide de l'Expandeur, drogue censée rendre télépathe. La secte connaît un succès trop foudroyant pour ne pas être suspect, d'autant plus que ceux qui enquêtent sur elle meurent assassinés par des Kontrats.
     Nombreux sont ceux qui s'intéressent à la secte  : Yalmiz Guthbert, sociologue qui a vu mourir son meilleur ami, l'inspecteur Fred Russel qui, par le biais d'une droïdime (clone trafiqué) entre en contact avec MACNO, des espions jaloux de sectes concurrentes, d'ombrageux PDG de transnats...
     Les ingrédients qui composent Le Pacte des esclavagistes sont à peu de choses près les mêmes que ceux des Futurs Mystères de Paris de Roland Wagner. On y trouve des mentions de Louise Michel, le même découpage des chapitres par personnages points de vue. L'humour est bien sûr au rendez-vous et nul ne s'en plaindra. Rémy Gallart, qui a fourni l'intrigue de base, ajoute sa note personnelle.
     Mais le récit subit par moments de curieuses accélérations  ; des aspects importants de l'intrigue sont à peine esquissés, l'intervention de MACNO est brève et tardive, le final en particulier est expédié. Des impératifs de temps ou d'espace ont-ils contraint les deux auteurs à limiter leurs ambitions  ? Sans ces passages qui nécessitaient de plus amples développements, le roman aurait connu une autre ampleur comme le laisse suggérer l'ensemble, plutôt plaisant à lire.

Claude ECKEN (lui écrire)
Première parution : 1/3/2000
dans Galaxies 16
Mise en ligne le : 17/5/2001


     Le sociologue Yalmiz le Ridicule vient d'échapper de peu à un tueur — mais son ami, un musicologue renommé, n'a pas eu tant de chance. Pourquoi voudrait-on assassiner un simple sociologue, un petit prof parisien inconnu ? Forcément, la réponse est à chercher du côté des Mysthiques, un nouveau mouvement qui enflamme la jeunesse depuis quelque temps.
     Apparemment inspirés par le mouvement hippie d'un siècle auparavant, les Mysthiques sont de parfait non-violents, adeptes de la consommation d'une drogue censée améliorer leurs capacités empathiques, amateurs de musique (mais sans doute faudrait-il mettre un « s » au mot musique, tant sont diverses les pratiques musicale de ce mouvement sans leader ni organisation), plus souvent regroupés en communautés dans les villes que dans les campagnes — le « retour à la nature » ne semble pas être leur point de ressemblance le plus frappant avec les hippies d'antan.
     Yalmiz le Ridicule venait de terminer la première étape d'une enquête sur les Mysthiques lorsque l'attaque du tueur bouscula sa vie. En compagnie d'un flic en fin de carrière, Fred Russell, il va devoir se tourner vers une sorte d'enquête nettement plus concrète — et même, certainement vitale. Car les Mysthiques s'acheminent à grand pas vers un rituel « ultime », qui ressemblent terriblement aux grands sacrifices de masse de tant d'autres sectes précédentes. Seulement, les Mysthiques sont-ils vraiment une secte  ? Qui manipule qui  ?
     La collection MACNO est une étrange aberration  : déjà une vingtaine de titres, peu ou pas de direction éditoriale, le plus vague des prétextes en guise de concept littéraire... Déjà une vingtaine de titres, oui, et l'on ne peut s'empêcher de penser que tant d'argent aurait mieux été investit s'il s'était agit de publier vingt bons romans. Alors que nombre de jeunes auteurs ont du mal à placer leurs œuvres, le nonchalant gâchis de MACNO fait un peu mal au cœur... Et ce, même si d'excellents professionnels comme (par exemple) Ayerdhal, Ecken ou Wagner parviennent à plus ou moins tirer leur épingle du jeu.
     Visiblement, les compères Gallart & Wagner ne se sont pas trop fatigués. Les liens entre les différentes parties doivent être assurés par le lecteur lui-même — les auteurs n'ont pas pris le temps de resserrer leur narration et de délivrer les nécessaires éclaircissements. La fin du roman est typique  : abrupte, quoiqu'avec un petit peu de réflexion on comprend ce qu'elle veut dire. Dommage, tout de même  : les personnages esquissés sont attachants, l'univers est intriguant, la thématique est provocante. Rien de très original au sein de l'œuvre du sieur Wagner, mais tout de même l'idée d'un mouvement (spontané  ?) vers la non-violence et la fusion utopique a de quoi intriguer. L'homme a du talent, et de la culture. J'ignore quelle fut la part de son complice, mais dire qu'on ne devine pas le passage de l'un à l'autre des deux auteurs est un vrai compliment.
     Reste un roman mineur, agréable et vite lu. Un simple divertissement, mais pas idiot. C'est déjà ça de pris.


André-François RUAUD (lui écrire)
Première parution : 21/3/2002
dans nooSFere
Mise en ligne le : 21/3/2002


 
Base mise à jour le 24 septembre 2017.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2017. Tous droits réservés.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique. Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.