Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Les Éclateurs de planètes

Alain GROUSSET & Danielle MARTINIGOL

Cycle : Les Enfants-étoiles vol.


Illustration de Fred BLANCHARD
DEGLIAME, coll. Le Cadran bleu - SF n° 13

Dépôt légal : novembre 2000
144 pages, catégorie / prix : 6,40 €
ISBN : 2-914088-12-4
Genre : Science Fiction 


Couverture

    Quatrième de couverture    
     Quel rapport peut-il y avoir entre Maixent, quatorze ans, les pieds sur Terre, et les Argus, sages extraterrestres vaillant sur la paix de l'univers ? La réponse a de quoi surprendre : la passion des lasers ! Car les Argus, pour contrecarrer les sinistres projets des Opaques, une espèce belliqueuse, recrutent sur toutes les planètes des enfants doués de certaines passions... Maixent fait partie de ces élus, les Enfants-étoiles. Mais pour sauver la galaxie, la passion ne suffit pas : il faut aussi une bonne dose de courage et d'ingéniosité !

 
    Critiques    
     Maxent est un enfant ordinaire, mais passionné par les rayons laser, au point de pouvoir contempler le laser publicitaire d'un restaurant pendant toute une soirée. Happé par un mystérieux faisceau, il se trouve subitement projeté au cœur d'une station spatiale, où de sages extraterrestres, les Argus, vont faire de lui le futur sauveur de la galaxie !
     Ne cherchons pas trop la vraisemblance ni le sens du merveilleux dans ce space op' militaire qui empile les clichés du genre : un manichéisme assumé avec une Galaxie Noire qui percute la Voie Lactée, un dictateur aveugle et fou, Mohar Kan, dont le sigle ressemble à une croix gammée incomplète, des vaisseaux de combat en forme de squales ou de narvals, des gentils irréprochables, etc.
     Les auteurs transforment Maxent en un super-héros de comics : surfant sur un skateboard de l'espace, il infléchit de ses seules mains la course du terrible rayon de la mort destiné à éclater les planètes... Wahou !
     Pas beaucoup de subtilité, mais un certain punch et quelques trouvailles rigolotes, comme ces nanomachines capables de transformer des astéroïdes en miroirs concaves pour relayer le rayon fatal. Re-wahou !
     Ces Enfants-étoiles — sorte de super-milice galactique — ne sont donc pas à prendre trop au sérieux. Ils amuseront probablement les plus jeunes amateurs d'aventures spatiales (vers 9 — 12 ans), sans apporter grand chose aux plus âgés.

Pascal PATOZ (lui écrire)
Première parution : 1/3/2001 dans Galaxies 20
Mise en ligne le : 3/6/2002


 

 
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2017. Tous droits réservés.

NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.
Vie privée et cookies