Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
48

James HERBERT

Titre original : 48
Traduction de Thierry ARSON
Illustration de Liliane MANGAVELLE
PRESSES DE LA CITÉ, coll. Paniques
Dépôt légal : septembre 1999
372 pages, catégorie / prix : 18,29 €
ISBN : 2-258-04904-0   
Genre : Fantastique 



    Quatrième de couverture    
     1945. Sachant la guerre irrémédiablement perdue, Hitler décide de lancer sur l'Angleterre la dernière et la plus terrifiante de ses armes secrètes : des V2 chargés d'une substance meurtrière qui se répand dans l'atmosphère et tue instantanément la plupart des être humains.

     Parmi les rescapés, seuls ceux dotés d'un groupe sanguin très rare — AB négatif — sont définitivement épargnés. Les autres ne bénéficient que d'un sursis : ils mourront lentement de la Peste Ecarlate.
     1948. Hoke, un pilote de chasse américain, porteur du précieux groupe sanguin, survit dans Londres en ruine en se cachant des Chemises Noires, une milice de néonazis, atteints par le fléau, convaincus que leur salut réside dans des transfusions complètes du sang d'individus comme lui.
     Dans le métro transformé en giganteque mausolée, dans les palaces dévastés et jusque dans la Tour de Londres, l'Américain et ses semblables devront lutter contre les rats, les meutes de chiens sauvages et les humains pour qui la seule loi encore en vigueur est celle de la jungle : tuer ou être tué.

     Unanimement considéré comme l'un des maîtres du roman d'horreur — sa série des Rats est devenue un classique — , James Herbert révèle une nouvelle facette de son talent avec cette escapade formidablement réussie dans le domaine de l'aventure fantastique.

 
    Critiques    
     «  1945. Sachant la guerre irrémédiablement perdue, Hitler décide de lancer sur l'Angleterre [...] des V2 chargés d'une substance meurtrière qui se répand dans l'atmosphère et tue instantanément la plupart des êtres humains.  » Accroche alléchante, on ne peut être qu'appâté par ce point de départ qui fleure bon l'uchronie, la fin du monde et le thème de la survie post-apocalyptique. Mais depuis quelques romans, James Herbert — au demeurant un excellent auteur fantastique anglais — a décidé de jouer au tâcheron, de saboter des idées originales pour en faire des séries Z affligeantes de nullité. Après La Conspiration des fantômes, un sommet dans l'auto-parodie grotesque et indigeste, il remet le couvert avec ce 48, échappé trop tard diraient certains des pires opuscules débiles de la collection « Gore  ». Oublieux de l'accroche, il suit la course-poursuite mollassonne d'un survivant, Eugene Hoke, pilote de chasse américain doté du groupe sanguin AB négatif, qui le protège de la Peste écarlate, aux prises avec des nazillons pathétiques atteints par le fléau. Cinquante pages de chasse à l'homme plutôt minable, cinquante pages de descente dans l'enfer du métro — une petite scène avec des rats enflammés, on ne se refait pas  ! — , cinquante pages de « je raconte ma vie  » — plus une petite scène de baise purgative — , deux cents pages de fuite, cache-cache, capture, re-fuite, re-cache-cache, re-capture et les gentils gagnent à la fin. Ne cherchez pas l'uchronie, l'auteur a préféré centrer son sujet sur Hoke et sa visite de Londres dévastée aussi chiante que celle de la campagne auvergnate un jour de pluie et de brouillard. Passé les clichés éculés — cadavres en putréfaction, rats, nazillons sanguinolents, savants fous et folle cruauté — , le lecteur s'enlise et s'emmerde ferme. Avec une grande idée, un décor et des effets spéciaux potentiels dantesques, Herbert a fait de ce 48 un roman minable et fauché, une pitoyable tentative grand-guignolesque qui vaut... le détour. Alors surtout, ne vous en approchez pas  !

Daniel CONRAD
Première parution : 1/12/1999 dans Galaxies 15
Mise en ligne le : 1/2/2001


 

 
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2017. Tous droits réservés.

NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.
Vie privée et cookies