Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Dangereuses visions - 1

ANTHOLOGIE

Textes réunis par Harlan ELLISON

Titre original : Dangerous Visions, 1967

Traduction de France-Marie WATKINS
Illustration de Sergio MACEDO

J'AI LU (Paris, France), coll. Science-Fiction (1959 - 1984, 1ère série) n° 626
Dépôt légal : 4ème trimestre 1975
384 pages, catégorie / prix : 3
ISBN : néant   
Genre : Science-Fiction



    Quatrième de couverture    
     Harlan Ellison est né en 1934. Il eut une jeunesse orageuse avant de devenir écrivain professionnel en 1956. Il vit à Hollywood et travaille beaucoup pour la télévision. Il est l'auteur de plusieurs recueils de nouvelles.

     « Ce que vous avez entre les mains est plus qu'un livre. Si nous avons la chance, c'est une révolution. (...) Elle est destinée à secouer un peu les choses. Elle est née d'un besoin d'horizons nouveaux, de formes nouvelles, de styles et de défis neufs dans la littérature de notre époque. Si elle a été bien conçue, elle apportera ces nouveaux horizons, ces styles, ces formes et ces défis. Sinon, ce sera quand même un sacré bon bouquin bourré d'histoires distrayantes. »
     C'est dans ces termes que Harlan Ellison annonça aux États-Unis la parution de Dangereuses visions qui ébranla le petit univers clos de la science-fiction.
     Dans ce premier tome, Ellison a pour compagnons Philip José Farmer, Isaac Asimov, Fritz Leiber, Lester del Rey, Robert Silverberg, Fred Pohl, Robert Bloch, Brian Aldiss, Philip K. Dick, etc.

    Sommaire    
1 - Jacques SADOUL, Préface à l'édition française, pages 9 à 9, Préface, trad. France-Marie WATKINS
2 - Isaac ASIMOV, Avant-propos 1 : la deuxième révolution (Foreword 1-The Second Revolution), pages 11 à 19, Introduction, trad. France-Marie WATKINS
3 - Isaac ASIMOV, Avant-propos 2 : Harlan et moi (Foreword 2-Harlan and I), pages 21 à 24, Introduction, trad. France-Marie WATKINS
4 - Harlan ELLISON, 32 magiciens (Thirty-Two Soothsayers), pages 25 à 39, Introduction, trad. France-Marie WATKINS
5 - Lester DEL REY, Chant du crépuscule (Evensong), pages 41 à 51, trad. France-Marie WATKINS
6 - Robert SILVERBERG, Les Mouches (Flies), pages 52 à 67, trad. France-Marie WATKINS
7 - Frederik POHL, Le Lendemain du jour où les Martiens sont arrivés (The Day After the Day the Martians Came), pages 68 à 79, trad. France-Marie WATKINS
8 - Philip José FARMER, Les Cavaliers du fiel ou le grand gavage (Riders of the Purple Wage), pages 80 à 179, trad. France-Marie WATKINS
9 - Miriam Allen DEFORD, Le Système Malley (The Malley System), pages 180 à 193, trad. France-Marie WATKINS
10 - Robert BLOCH, Un jouet pour Juliette (A Toy for Juliette), pages 194 à 211, trad. France-Marie WATKINS
11 - Harlan ELLISON, Le Rôdeur dans la ville au bord du monde (The Prowler in the City at the Edge of the World), pages 212 à 246, trad. France-Marie WATKINS
12 - Brian ALDISS, La Nuit où se produisit la grande fuite du temps (The Night That All Time Broke Out), pages 247 à 265, trad. France-Marie WATKINS
13 - Howard RODMAN, L'Homme qui alla dans la lune… deux fois (The Man Who Went to the Moon - Twice), pages 266 à 280, trad. France-Marie WATKINS
14 - Philip K. DICK, La Foi de nos pères (Faith of Our Fathers), pages 281 à 328, trad. France-Marie WATKINS
15 - Larry NIVEN, L'Homme-puzzle (The Jigsaw Man), pages 329 à 348, trad. France-Marie WATKINS
16 - Fritz LEIBER, En poussant les osselets (Gonna Roll the Bones), pages 349 à 380, trad. France-Marie WATKINS

    Prix obtenus    
Hugo, prix spécial, 1968
Prix obtenus par des textes au sommaire :
Les Cavaliers du fiel ou le grand gavage : Hugo, novella / Court roman, 1968
Joe et le grand joueur : Nebula, novelette, 1967, Hugo, novelette, 1968

    Cité dans les Conseils de lecture / Bibliothèque idéale des oeuvres suivantes :    
 
Association Infini : Infini (2 - liste secondaire) (liste parue en 1998)

 
    Critiques    
     Le grand tort, pour cette anthologie qui, selon son organisateur, se voulait « une révolution », est d'avoir été traduite avec huit ans de retard, ce qui en dessert considérablement, pour le lecteur français, et la portée et l'intérêt. Ceci d'autant que 10 nouvelles sur les 33 proposées avaient déjà été traduites auparavant ici ou là (Knight, Ballard, Spinrad, Zelazny, Delany, Del Rey, Silverberg, Bloch, Ellison, et Dick), plus un onzième, celle de Carol Emshviller, qui faisait un beau doublé en paraissant en même temps que le volume dans Fiction de février ! Avec le recul, on peut se rendre compte qu'Ellison n'a pu rassembler que des textes extrêmement disparates que rien ne relie et qui, plus grave, ne reflètent pas des visions « dangereuses », ni même « différentes » : aucun texte n'aborde de front la politique (à moins de considérer comme telle la nouvelle violemment anticommuniste de Dick), et c'est tout juste si les tabous sexuels sont à deux reprises bousculés (Anderson, Sturgeon). La naïveté (ou la suffisance ?) d'Ellison paraît donc grande, mais son enthousiasme souvent communicatif le rachète, de même que ses notices sont une mine de renseignements biographiques pour l'amateur français. Un palmarès (évidemment subjectif) de ce qui est quand même une antho très honorable en moyenne : l'astuce de Miriam Allen de Ford (Le système Malley), la cruauté d'Ellison (Le rôdeur...), l'humanisme de Joe L. Hensley (Seigneur Randy), la chaleur de Sturgeon (Si tous les hommes...), l'originalité de James Cross et de Spinrad (La maison de poupée, Carcinoma angels).


Jean-Pierre ANDREVON (lui écrire)
Première parution : 1/5/1976 dans Fiction 269
Mise en ligne le : 17/7/2003


 

Dans la nooSFere : 62447 livres, 58483 photos de couvertures, 56928 quatrièmes.
7958 critiques, 34232 intervenant·e·s, 1310 photographies, 3653 Adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous écrire.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2018. Tous droits réservés.