Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
La Fille au chien noir

GUDULE


Illustration de Philippe MUNCH

HACHETTE Jeunesse (Paris, France), coll. Vertige S-F n° 1019
Dépôt légal : septembre 1998
Première édition
Roman, 128 pages, catégorie / prix : 6
ISBN : 2-01-209983-1
Genre : Science-Fiction



Quatrième de couverture
     Premier de la classe, surdoué en maths, Alex est le souffre-douleur de tous ses camarades. A la maison, l'ambiance n'est pas meilleure. Son seul réconfort : un chien noir qui vagabonde dans le parc abandonné de La Villa de roses. Alex l'apprivoise, et le surnomme Vador. Mais peu après, le chien meurt.
     Par quel miracle réapparaît-il alors au côté d'une mystérieuse inconnue... qui ressemble trait pour trait à la fille de rêve dessinée par Alex ?
Critiques
     Avec des parents ternes et rigides, des élèves moqueurs et sadiques, la vie n'est pas drôle tous les jours, surtout quand on est le fort en maths de la classe. La seule consolation d'Alex est ce berger allemand apparemment abandonné qu'il nourrit à travers les grilles de la villa où il erre. Mais le chien tombe malade et meurt. Terrassé de chagrin l'enfant se réfugie dans le travail et dessine, à temps perdu la jeune fille de ses rêves. Or, le portrait craché de celle-ci apparaît peu de temps après, accompagnée du chien qu'il croyait mort, pour le défendre contre les brimades des camarades. Mieux, elle se prend d'affection pour lui et l'attend à la sortie de l'école, à la grande surprise des autres élèves !

     Mais Oona est aussi menteuse. Elle n'habite pas la villa des Roses, qui tombe en ruine, mais la squatte. Elle aimerait aussi le voir abandonner les maths et choisir le dessin. L'admirable histoire d'amour tourne court quand Alex découvre qu'Oona est un robot, envoyé par lui-même depuis le futur pour le dissuader de mener une carrière scientifique qui conduira l'humanité à sa ruine. Mais peut-il y renoncer sachant qu'il perdra du même coup celle dont il reste épris ?

     Si le thème a déjà été exploité Gudule qui effectue là sa première incursion dans la science-fiction, en tire de touchantes variations. Elle a l'art d'entretenir le mystère jusqu'à la révélation finale et restitue avec finesse les émotions du jeune narrateur.

     Avec ce récit d'une émouvante simplicité, Gudule émerveillera plus d'un lecteur.

Claude ECKEN (lui écrire)
Première parution : 1/12/1998 dans Galaxies 11
Mise en ligne le : 20/11/2008

Prix obtenus
Grand Prix de l'Imaginaire, Roman pour la jeunesse, 2000


Cité dans les pages thématiques suivantes
Voyages dans le temps

retour en haut de page

Dans la nooSFere : 77009 livres, 88770 photos de couvertures, 72879 quatrièmes.
8560 critiques, 41927 intervenant·e·s, 1600 photographies, 3747 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres et ne publions pas de textes.
Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2022. Tous droits réservés.