Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Les Légions de l'apocalypse

Pierre BORDAGE

Cycle : Les Derniers hommes  vol.


Illustration de Christian VOLCKMAN
LIBRIO, coll. SF-Fantastique n° 334

Dépôt légal : février 2000
96 pages, catégorie / prix : 10 FF
ISBN : 2-290-30111-6
Genre : Science Fiction 


Couverture

    Quatrième de couverture    
Pierre Bordage

Né en 1955.
Auteur phare de la SF française,
romancier humaniste et conteur
hors-pair, on lui doit notamment
Les guerriers du silence, La citadelle
Hyponéros, Wang, Les fable de
l'Humpur. Les légions de l'Apocalypse
est le troisième volet de son feuilleton
inédit, Les derniers hommes.

Grâce à Solman, une partie du peuple
de l'eau a pu se sortir du piège de Galice
et venir en aide à deux Albains,
Ibrahim et Kadija, cernés par une nuée
de sauterelles venimeuses.
Mais tandis que les Aquariotes
entament leur périlleux voyage
dans l'hiver du Nord, la nouvelle se
confirme qu'une guerre totale a été
engagée contre les peuples nomades.
L'apocalypse est en marche.
Le danger ne vient plus seulement
d'une nature hostile, ni d'un adversaire
acharné à leur perte,
mais des Aquariotes eux-mêmes.
Une terrible menace plane alors sur
Solman, soupçonné de folie, et sur
les deux Albains, jugés indésirables.
Pourtant, la clef du salut se cache
peut-être dans l'esprit de la troublante
Kadija. A-t-elle été envoyée pour aider
les derniers hommes à vaincre
les légions de l'Apocalypse ?

 
    Critiques    
     Ce troisième épisode des Derniers hommes commence là ou finissait le précédent : les survivants du peuple Aquariote font route vers le nord sous la conduite de Solman, le boiteux clairvoyant à qui ils doivent leur survie. Le récit est constamment sous tension, car la survie des Aquariotes est constamment remise en question par le froid, par le manque d’eau et de carburant, par les menaces de l’environnement, mais aussi par les dissensions entre les Aquariotes eux-mêmes, qui face aux difficultés se réfugient dans les vieilles habitudes qui les ont pourtant conduits à leur perte.
     Pierre Bordage a eu l’excellente idée de faire de son personnage principal un héros à la fois déterminé et fragile. Solman n’est pas un meneur d’hommes et malgré ses précédentes actions, qui ont sauvé son peuple de la destruction, il perd peu à peu son influence. Les Aquariotes ne comprennent pas la menace que perçoit Solman et ne souhaitent qu’une chose, retrouver leur ancien mode de vie, sans se rendre compte que ce n’est plus possible.
     En insistant plus que jamais sur les faiblesses de ces personnages, cet épisode crée un climat de fin du monde et diffuse une impression de nostalgie qui rendent ce feuilleton plus attachant que jamais. Bordage semble décidément beaucoup s’amuser avec la forme du feuilleton et ce troisième épisode, aussi bon que les précédents se conclut une fois encore par un sommet de suspense ! On a qu’une envie, enchaîner avec l’épisode suivant.

Frédéric BEURG (lui écrire)
Première parution : 5/6/2000 nooSFere


 

 
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2017. Tous droits réservés.

NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.
Vie privée et cookies