Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Littérature Choisir un autre habillage   
    Critiques    
    Littérature    
    Identification    
    Fiche livre    

La Face obscure du Soleil

Terry PRATCHETT

Titre original : The dark side of the Sun, 1976
Science Fiction  - Traduction de Dominique HAAS
Illustration de Josh KIRBY
POCKET, coll. Science-Fiction / Fantasy n° 5649, dépôt légal : mai 1998
192 pages, catégorie / prix : 4, ISBN : 2-266-07290-0

Couverture

    Quatrième de couverture    
L'affaire se passe sur la planète Widdershins. Dom Sabalos est l'héritier de toute une planète, de la Première Banque de Sirius et de la fortune colossale qui va avec. Il doit aussi devenir le Président du Conseil planétaire. L'ennui, c'est que quelqu'un cherche à le tuer. C'est bien dommage, parce qu'il s'intéresse à des tas de choses dans la vie, Dom. Il aime dompter les siroccoques qui feulent au crépuscule dans le lagon. Et puis il aimerait élucider l'énigme des jokers qui ont semé des artefacts étranges dans tout l'univers. Comme la Tour qui se dresse dans la mer et se perd dans la couverture nuageuse de Widdershins. Ou ces gigantesques Chaînes d'Etoiles ...
Quelqu'un n'a pas envie qu'il découvre le Monde des jokers. Mais qui ? Un adepte du Calcul des Probabilités, sans doute. Ce même Calcul des Probabilités qui l'annonce avec une probabilité de plusieurs millions contre une : Dom mourra assassiné le jour de son premier mi-anniversaire, c'est-à-dire demain. Dommage, dommage...

Pour ceux qui sont friands de ce genre de détails, Terry Pratchett est né en Angleterre, dans le Buckinghamshire, en 1948. Il a publié sa première nouvelle à l'âge de quinze ans. Il consacre aujourd'hui ses loisirs à la culture de plantes carnivores ( qui sont beaucoup moins intéressantes que les gens n'imaginent). Avec sa délirante série des « Annales du Disque-Monde », il a mis la Fantasy sens dessus dessous. Il avait déjà fait un petit tour dans la science-fiction avec « Strate-à-Gemmes », et elle n'en était pas revenue (la science-fiction). Gageons que ses fans, eux, y reviendront.

 
    Critiques    
     Autre incursion de Terry Pratchett dans la science-fiction (après Strate-à-gemmes, et bien avant le Disque-Monde), ce roman narre les aventures trépidantes de Dom Sabalos. Ce dernier est l'héritier de toute une famille richissime. Mais son père, qui avait développé le calcul des probabilités au point d'en faire une science exacte, a prévu que Dom serait assassiné le jour de son investiture. La tentative d'assassinat a bien lieu, mais Dom en réchappe, ainsi que de nombreux autres attentats. Il s'enfuit donc, grâce à l'aide de diverses créatures et d'un robot nommé Isaac. Chemin faisant, il tentera de résoudre le mystère des Jokers, ce peuple qui a créé tant de grandes et belles choses avant de s'évanouir purement et simplement.
     De même que Strate-à-gemmes, La face obscure du soleil est un roman échevelé, bourré de péripéties et d'humour. Mais, parfois, il faut savoir s'arrêter de peur que le repas ne devienne trop lourd à digérer. C'est malheureusement ce qui se passe avec ce roman : profusion de noms étranges ou à Majuscules et rebondissements incessants nuisent à la lecture. Ce roman est pourtant frappé aux coins des références (Herbert, Niven... De plus, le robot se prénomme Isaac. Ça ne vous dit rien ?), et l'humour rachète bien souvent la situation, mais le sentiment dominant est celui de la confusion. Un défaut que l'on retrouve aussi dans les romans du Disque-Monde les plus décevants.


Bruno PARA (lui écrire)
Première parution : 2/4/2001
nooSFere


     Dans cet univers de space-opera, cinquante-quatre espèces intelligentes coexistent dont cinq sont considérées comme humaines, tels les robots de classe cinq. Toutes sont apparues il y a moins de cinq millions d'années. Mais on trouve un peu partout de colossaux artefacts plus anciens, qui seraient la trace des Jokers, peuple énigmatique dont on dit qu'il n'aurait jamais existé ou qu'il aurait émigré dans une autre dimension.

     Par ailleurs, le calcul des probabilités, devenu science à part entière, prévoit que Dom Sabalos, futur président du Conseil planétaire, sera assassiné le jour de son investiture. Ses morts et ses régénérations successives laissent penser que quelqu'un désire qu'il perce le mystère des Jokers. Le présent roman conte ses tribulations. Entre Jack Vance et Robert Sheckley, Terry Pratchett s'en donne à cœur joie : son opéra galactique n'est pas seulement bourré d'humour et de références au genre (le robot de Dom se nomme Isaac), il contient également quelques réflexions à méditer. Ainsi, les factions qui veulent empêcher la découverte des Jokers, de peur que les restes de ces « Grands Anciens » ne détruisent les cultures actuelles, s'attirent cette réflexion : « J'imagine que pour vous, les hommes s'en tireraient mieux sans Dieux. » Ce que sont devenus les Jokers est également une belle leçon d'humilité et de modestie.

     Pratchett sait s'effacer devant ses histoires : ce qui est proposé est d'abord un merveilleux divertissement ; un divertissement vieux de vingt-deux ans, qui n'est traduit que parce que, entre-temps, l'auteur a connu le succès. Je suis sûr que, sur la question, il a déjà glissé dans sa prose quelque propos hilarant.

Claude ECKEN (lui écrire)
Première parution : 1/6/1998
dans Galaxies 9
Mise en ligne le : 27/4/2009


 
Base mise à jour le 17 juillet 2017.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2017. Tous droits réservés.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique. Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.