Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
L'Oeil du peintre

Elisabeth A. LYNN

Titre original : A different light, 1978

Traduction de Bernard FERRY
Illustration de KELECK

Jean-Claude LATTÈS (Paris, France), coll. Titres/SF n° 39
Dépôt légal : 1er trimestre 1981
256 pages, catégorie / prix : nd
ISBN : néant   
Genre : Science-Fiction



    Quatrième de couverture    
     Jimson avait le choix ! Rester sur sa planète en espace normal, où l'on pouvait soigner son mal et le maintenir en vie pendant vingt ans... Où voyager d'étoile en étoile et réaliser enfin son rêve : peindre d'autre paysages, connaître d'autres lumières. Avec l'espoir secret de retrouver au coin d'un bar de l'espace son amour d'enfance le Capitaine Russel. Et en sachant qu'il n'aurait qu'une seule année pour en profiter... Vingt ans d'ennui contre un an d'aventures ! Jimson avait-il vraiment le choix ?

Elisabeth Lynn est une jeune californienne qui vient de recevoir le World Fantasy Award pour son deuxième roman Tour de guet, début d'une trilogie qui paraîtra bientôt dans Titres SF. L'Oeil du peintre a été salué par la critique américaine comme un chef d'oeuvre du « space opera ».
 
    Critiques    
 
     Elizabeth Lynn est sans aucun doute un nom nouveau pour la plupart d'entre vous. Mais c'est un nom que vous allez devoir apprendre à connaître, car après celui-ci « Titres SF » s'apprête à publier ses trois autres romans — qui forment les « Chroniques de Tornor ». La trilogie de Tornor se rattache à l'heroic-fantasy, bien que mettant sur les considérations sociologiques un accent plus prononcé que la moyenne des œuvres du genre. L'œil du peintre, premier roman d'Elizabeth Lynn, est au premier abord un space-opera — mais, comme dans les romans qui l'ont suivi, ce n'est pas la surface du récit qui compte : c'est plutôt le jeu des sentiments des protagonistes, ici essentiellement ceux du personnage principal, Jimson Alleca, peintre renommé. Ce renom ne lui sert à rien pour résoudre son problème : l'un des derniers à son époque à être atteint d'une maladie incurable, il pourrait vivre encore une vingtaine d'années... à condition de ne jamais prendre un vaisseau interstellaire et de ne jamais connaître la lumière d'autres soleils. L'esprit d'aventure finira naturellement par l'emporter, et il choisira de vivre plus en mourant plus jeune. Les péripéties où il se trouvera enchaîné n'ont guère d'intérêt et ne servent qu'à développer ses rapports avec les autres personnages, eux-mêmes à peine plus que des faire-valoir. Mais le sort final de Jimson devrait vous couper le souffle. Elizabeth Lynn écrit bien, et ce premier et court roman, plus qu'en lui-même, est intéressant en tant que promesse de réussites à venir.

Pascal J. THOMAS (lui écrire)
Première parution : 1/5/1981 dans Fiction 318
Mise en ligne le : 21/10/2007


 

Dans la nooSFere : 62616 livres, 58846 photos de couvertures, 57105 quatrièmes.
7958 critiques, 34341 intervenant·e·s, 1333 photographies, 3654 Adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous écrire.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2018. Tous droits réservés.