Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Les Fœtus d'acier

Serge BRUSSOLO


Cycle : Les Soldats de goudron vol.


Illustration de Les EDWARDS

FLEUVE NOIR / FLEUVE Éditions (Paris, France), coll. Anticipation n° 1330
Dépôt légal : octobre 1984
224 pages, catégorie / prix : nd
ISBN : 2-265-02798-7   
Genre : Science-Fiction



    Quatrième de couverture    
     Un asile d'aliénés sous-marin. Une peuplade qui s'est donné pour dieu un distributeur de chewing-gum. Des morts qui flottent au-dessus du sol et partent à la dérive au long des boulevards. Des cadavres momifiés vendus à prix d'or dans les hauts lieux de la mode... Il faut s'attendre à tout quand on est flic au sixième bataillon scaphandrier du métro englouti !
 
    Critiques    
     Lise, femme-flic réduite au chômage par la concurrence des robots municipaux, fait partie d'une équipe de scaphandriers qui recensent les victimes de la catastrophe qui a noyé le réseau du métro, et apportent des vivres aux survivants, devenus fous. La rencontre d'une apprentie terroriste, l'incite à s'interroger sur la nature réelle de la catastrophe. Elle veut que la vérité soit connue. Elle échoue.
     C'est mince. Tout part d'une image forte : des rames englouties, des cadavres imputrescibles, à la peau comme un cuir couleur de miel, des scaphandriers titubant au bout de leur câble. Comme cela ne suffit pas pour faire un roman, il a fallu ajouter quelques silhouettes qui s'évertuent à être des personnages, quelques brèves scènes d'action qui assureront peut-être le lien avec les prochains volumes, des images secondaires parfois réussies, angoissantes ou burlesques, parfois ratées, parce que tout le monde n'est pas Régis Messac... Il a fallu aussi ajouter une histoire. Ce n'est pas la spécialité de Brussolo. Il le sait. Il le dit. « Son récit est aussi peu consistant qu'un résumé de feuilleton radiophonique » (p. 207)...
     Tant pis. On choisit de lire Brussolo non pour l'intrigue, mais pour l'ambiance, les images, les descriptions... Tout au plus peut-on regretter que ce roman ne tourne que sur une seule « vision », le rythme de publication accéléré l'obligeant à économiser ses idées. Le pingre.


Éric VIAL (lui écrire)
Première parution : 1/11/1984 dans Fiction 356
Mise en ligne le : 24/5/2003


 
retour en haut de page
Dans la nooSFere : 64883 livres, 63127 photos de couvertures, 59588 quatrièmes.
8086 critiques, 35534 intervenant·e·s, 1416 photographies, 3682 Adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous écrire.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2019. Tous droits réservés.