Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Caste Barbare

G.-J. ARNAUD


Cycle : La Compagnie des glaces - Nouvelle époque  vol. 18 


Illustration de Philippe JOZELON

FLEUVE NOIR / FLEUVE Éditions (Paris, France), coll. La Compagnie des glaces - nouvelle époque n° 18
Dépôt légal : mai 2004
288 pages, catégorie / prix : 6
ISBN : 2-265-07833-6   
Genre : Science-Fiction



    Quatrième de couverture    
     Malgré la désapprobation de son entourage, craignant des représailles, Lien Rag veut à tout prix empêcher la rencontre entre les Grands Maîtres Lascasas et Opérasque que l'on soupçonne de vouloir refaire le monde à leur convenance. Pour cela il prend le commandement du dirigeavion sur lequel a embarqué un groupe de mercenaires prêt à tout, et met le cap au nord, vers le fleuve Amazone délivré des glaces. Une fois sur place, il espère pouvoir intercepter le cargo chinois transportant le chef des Aiguilleurs du Sud, descendu de son sanctuaire de la cordillère des Andes. L'attaque aura bien lieu et le bateau sera coulé, mais depuis on ignore ce qu'est devenu le dirigeavion, lui-même atteint par un missile.
     Césaire Sangole, un des rares survivants des Eugénistes de l'archipel Crozet, pensait être désormais en sécurité dans sa petite ferme, au milieu d'une solitude glacée. Une quiétude sans lendemain, car dénoncé aux Aiguilleurs comme étant un Alien en fuite, commence pour lui une nouvelle errance dont il ne sait quand elle prendra fin. Heureusement, il ne sera plus seul, cependant sa compagne Movane Marqua est, elle aussi, activement recherchée.

     G.-J. Arnaud est né en 1928 à Saint-Gilles-du-Gard, et depuis 1952, année où il obtint le Prix du Quai des Orfèvres, il n'a cessé d'écrire dans tous les genres de la fiction. La compagnie des Glaces, monumental feuilleton de SF dont la première série est disponible en seize volumes, est incontestablement son grand oeuvre. S'y ajoutent les onze titres des Chroniques Glaciaires, appartenant au même univers.
 
    Critiques    
     Imaginez que les personnages de Friends aient procréé, et que leur progéniture envahisse la série, de quoi multiplier les saynètes et faire perdre la tête aux spectateurs — à moins qu'ils ne tiennent à jour leur paquet de fiches-personnages... C'est ce qu'il faudrait faire aujourd'hui avec la série d'Arnaud, en veillant à ne pas dévoiler trop vite ce qu'il advient des uns et des autres, pour laisser le lecteur « accro » s'enivrer de surprises... pourtant bien prévisibles. Mais nous pouvons déjà constater un certain nombre de faits...
     Même si les cartes sont un peu brouillées, force est de reconnaître que cette nouvelle série fonctionne selon les mêmes ressorts que la première. Les Aliens remplaçant les rénovateurs du soleil, nous restons sur le vieil antagonisme qui opposait la panaméricaine hégémonique aux autres pays ; le conflit de la Sibérienne avec la Paneuropéenne a glissé vers l'Argentine et la Terre de feu, Lienty (ex-homme-tronc) joue le nouveau Kid, Yeuse est toujours (Semper en latin) la même, Kurts le pirate et sa locomotive revivent grâce à Kurty, son fils, un temps amoureux de Fleur, la fille de Lien. Les Roux sont toujours là, mais les métis de Roux semblent avoir disparu. Par contre, Floa Sadon, morte en place publique et sous les bombardements, s'est semble-t-il dédoublée avec d'un côté Songe, l'arriviste forcenée et dépourvue de sens moral, et de l'autre Léonora Cabana qui dirige un des pays d'Amérique du Sud. Charlster est remplacé par sa fille spirituelle... Lien Sun tient bon, et on sent qu'il attend son heure. Quant au héros principal, il semble immortel... et désireux de semer le trouble et la perturbation pour empêcher les Aiguilleurs de conserver le pouvoir... Enfin les Néos Catholiques, les hommes-jonas et les Simone sont encore au rendez-vous et les quelques Ratés (mi-animaux, mi-humains, erreurs des machines du Bulb) s'apprivoisent et ne font plus peur. Côté disparitions non compensées, celle des Chasseurs de Phoque. Côté apparitions non compensatoires, mais logiques eu égard au monde actuel, la montée des pays de l'Est asiatique et de l'Inde... J'espère que personne ne s'est demandé à quoi servait mon petit décompte : et que l'on aura compris que chez Arnaud les conflits entre personnages ne sont que les épiphénomènes qui traduisent les jeux d'influence et de pouvoir entre les personnages symboliques et/ou privilégiés.
     Ainsi, plus de surprise, et le connaisseur devinera que la Caste dont il est ici question est celle des Aiguilleurs, mais qu'elle peut se confondre un peu avec celle des Aliens dont Movane constate l'égoïsme...

Noé GAILLARD
Première parution : 4/1/2005 nooSFere


 
retour en haut de page
Dans la nooSFere : 65457 livres, 64385 photos de couvertures, 60193 quatrièmes.
8088 critiques, 35885 intervenant·e·s, 1434 photographies, 3684 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous écrire.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2019. Tous droits réservés.