Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Littérature Choisir un autre habillage   
    Critiques    
    Littérature    
    Identification    
    Fiche livre    

La Guerre de l'Aube

Laurent GENEFORT

Fantasy  - Cycle : Les Ères de Wethrïn  vol. 2

Illustration de Sarry LONG
OCTOBRE, coll. Croix des fées n° (11), dépôt légal : mars 2006
384 pages, catégorie / prix : 19,50 €, ISBN : 2-915621-10-1
Couverture

    Quatrième de couverture    
     Désormais détentrice du redouté Nom Maudit, la compagnie rassemblée autour de Demetrien et Sakoura la sorcière se dirige vers le Medlahd, où tout semble devoir se jouer. Mais leur progression est d'autant plus difficile qye la fin de la Quatrième Ere est proche... Partout, les signes se multoplient, toujours plus ahurissants pour les peuples de Wehtrin qui voient leur angoisse grandir à chaque nouvelle lune. Des trois races que compte le monde, laquelle va bientôt disparaître ? De quoi sera fait l'avenir ?
     C'est pour le découvrir que les Elus s'avancent vers le cœur du chaos, où se prépare une bataille de grande envergure. Mais dans une époque où la magie est devenue aussi instable que dangereuse, et où les mortels n'hésitent pas à en appeler aux plus terribles monstres pour s'entre-déchirer, Alaet et ses amis ne peuvent compter que sur leur finesse... Cela sera-t-il suffisant ?

     Le monde de Wethrin
     D'inspiration résolument orientale, le monde de Wethrïn est le cadre d'une fantasy atypique et véritablement dépaysante. Laurent Genefort promène Alaet, son personnage fétiche, entre les palais des Califes et les ruelles des Souks depuis une dizaine de romans pour lecteurs de tous âges.
     Le voleur de Karnab, mélange de Cugel et de Sinbad le marin, est ainsi devenu un personnage incontournable de la jeune fantasy francophone, laissant son souvenir à quiconque partage l'une de ses aventures... C'est tout particulièrement vrai dans « les Eres de Wethrïn », où notre héros, mêlé à une quête dont il se soucie peu, se verra en définitive contraint de déployer des trésors de ruse et d'habileté pour en surmonter les épreuves.

     Laurent Genefort
     Né en 1968, avec près de 30 romans de SF à son actif, Laurent Genefort s'est imposé comme bâtisseur de mondes dans le domaine du space opera. Lauréat du Grand Prix de l'Imaginaire 1995, il est également titulaire d'un doctorat en Lettres modernes avec un sujet lié à la SF. Outre les livres-univers, il nourrit son autre passion littéraire, la fantasy, à travers un héros : Alaet, et un monde : Wethrïn, qu'il a déjà abordés à travers des nouvelles et des romans pour la jeunesse.

 
    Critiques    
     Les signes sont formels, la Quatrième Ère s'achève. L'événement est d'importance car à chaque changement d'Ère une race disparaît. Qui, entre les humains, les homules ou les trolques va subir le sort effroyable ? Pour en connaître le nom, un huluth de magiciens, avait formé une Élue. Mais après l'assassinat de celle-ci, il missionne, en catastrophe, un groupe disparate composé d'un jeune marchand, révélé comme nouvel Élu, d'une magicienne mineure, d'une fillette sur laquelle pèse une malédiction, d'un trolque et d'Alaet.
     Après moult péripéties, luttes titanesques contre Menatorn et son groupe des Obscurs, ils prennent connaissance du nom. Mais celui-ci est inattendu : il est inconnu et ignoré de tous !
     Pour contrer la malédiction, le groupe doit continuer sa quête et aller au Medlahd, là où tout va se jouer. Mais la route est longue, nombreux sont les périls qui menacent les voyageurs et les appuis rares... De plus, le Medlahd est le pays de la guerre permanente. C'est un territoire composé de comtés où : « La guerre passait avec la régularité et la méticulosité propres aux fléaux naturels. »
     Chacun fourbit ses armes en vue du conflit final, l'ultime signe. Alaet et ses compagnons peuvent-ils continuer à lutter contre Menatorn, le plus puissant de tous les magiciens ?

     Les univers de Laurent Genefort, qu'ils soient de SF ou de fantasy, sont toujours novateurs, avec des composantes peu communes. S'il nous a montré, quelquefois, qu'il maîtrise des intrigues se déroulant à huis clos, dans un cadre restreint, il révèle, par contre, son grand talent dans la « démesure ». Laurent Genefort a besoin de grands espaces pour exprimer toutes ses capacités de création, d'imagination.
     Avec Les Ères de Wethrïn, il se place une nouvelle fois à l'échelle d'un continent et s'attache à la survie d'un ensemble de races. Il nous régale à concevoir des faunes et des flores inédites, puisant pour cela, outre dans son imagination fertile, dans un existant terrestre peu connu dont il amplifie des prédispositions et les spécificités. Il en est ainsi des rajouls, un mélange de tigre, d'homme aux capacités physiques étonnantes.
     La Guerre de l'Aube révèle d'autres facettes d'Alaet, qui se trouve ici engagé dans une quête qui ne le concerne pas. Il lui donne un profil plus ambiguë, plus équivoque. La palette des caractères de ses personnages est très variée, et si le méchant est vraiment méchant, les bons, par contre, ont des attitudes qui ne sont pas aussi honnêtes qu'il le faudrait.
     L'auteur a une approche de la magie fort différente de celle des ses collègues, presque surprenante. Il fait, par exemple, des entités vivantes des sortilèges qui n'obéissent que par contrainte.
     Il met toujours une certaine distance vis-à-vis du rôle héroïque de ses personnages, les faisant s'interroger, douter d'avoir réalisé ce qu'ils ont fait. Il ne perd jamais de vue la dimension « humaine » de ceux-ci.

     Avec ce cycle, Laurent Genefort démontre, si besoin était, qu'il sait faire preuve d'innovation dans tous les genres littéraires. C'est un auteur complet qui nous offre une fresque passionnante.



Serge PERRAUD
Première parution : 12/9/2006
nooSFere


 
Base mise à jour le 9 septembre 2017.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2017. Tous droits réservés.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique. Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.