Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Littérature Choisir un autre habillage   
    Critiques    
    Littérature    
    Identification    
    Fiche livre    

Un monde sans fin

Sean RUSSELL

Titre original : World Without End, 1994
Fantasy  - Cycle : Un monde sans fin vol.

Traduction de Lionel DAVOUST
Illustration de BEET
L'ATALANTE, coll. La Dentelle du Cygne n° (130), dépôt légal : septembre 2005
576 pages, catégorie / prix : 23 €, ISBN : 2-84172-314-3

Couverture

    Quatrième de couverture    
     L'ère des mages est révolue dans les nations de la mer Entyde. Place aux hommes de science et de raison. Et le jeune Tristam Flattery, naturaliste de talent, est de ceux-là.
     Mais convoqué au palais du roi de Farreterre pour raviver la culture d'une plante exotique aux propriétés quasi surnaturelles, le voici précipité au coeur d'intrigues de cour dont les enjeux le dépassent. Des enjeux qui pourtant le touchent de très près et le conduiront aux confins du monde connu, au cours d'un voyage de découvertes et de nouveaux mystères sur les mers lointaines, vers un destin dont il ignore tout. Car l'antique savoir des mages a-t-il vraiment disparu ?
     Sean Russell inscrivait Le Frère initié et Le Berger des nuages dans un Orient de fantasy. C'est l'Europe des Lumières revisitée qui sert de cadre à ce nouveau roman d'aventure fantastique en deux livres, Un Monde sans fin et Une Mer sans rivage.

 
    Critiques    
     À Faraterre la magie a progressivement fait place à un empirisme scientifique rayonnant. À la mort de Dandish, éminent naturaliste, son élève Tristam Flattery est enrôlé par le Sir Roderick Palle, puissant serviteur du roi, pour poursuivre ses travaux. Il comprend rapidement qu'il est devenu un pion essentiel dans des intrigues de palais qui le dépassent. En effet, de la foliée, une plante exotique ramenée d'Océana, à l'autre bout de la planète, on extrait un remède assurant au roi une longévité sans pareille. Mais l'absence de graines femelles compromet sa culture, de sorte que les réserves s'épuisent. Flattery comprend que Dandish a trouvé le secret de la plante mais a préféré l'emporter dans la tombe plutôt que de le donner aux hommes. Dans l'immédiat, une expédition est montée pour ramener d'au-delà des mers des graines de foliée, expédition à laquelle est associé Flattery en raison de ses connaissances botaniques. Il doit cependant se tenir sur ses gardes, car la belle maîtresse du roi et dangereuse manipulatrice, la duchesse de Morland, fait partie du voyage alors que son ennemi, Palle, a également disposé ses hommes sur le navire. De curieux incidents émaillant la traversée laissent entendre que Flattery serait dépositaire de pouvoirs qu'il ne soupçonne même pas mais que d'autres attendent avec impatience qu'ils se réveillent en lui.

     La fantasy de Russell met en scène des périodes révolues avec souvent plus de réalisme que des romans historiques. Ici, la transposition du siècle des Lumières dans ce cadre exotique, constitue le charme et l'originalité de ce roman. Il s'agit de Lumières anglaises, moins rigides que les françaises dans leurs convictions, sur lesquelles planent les ombres de Darwin et du Tristram Shandy de Sterne. Les savantes discussions sur les sciences et la nature du monde, qui débouchent parfois sur de discrètes allusions aux dangers économiques et écologiques du progrès, enrichissent de subtils éclairages les tableaux de ces péripéties et ne les rendent que plus passionnants. On ne peut qu'être conquis par la subtile intelligence de ce premier volume.

Claude ECKEN (lui écrire)
Première parution : 1/4/2006
dans Galaxies 39
Mise en ligne le : 5/2/2009


 
Base mise à jour le 9 septembre 2017.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2017. Tous droits réservés.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique. Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.