Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Littérature Choisir un autre habillage   
    Critiques    
    Littérature    
    Identification    
    Fiche livre    

Blanche et l'oeil du grand Khan

Hervé JUBERT

Fantastique  - Cycle : Blanche  vol.

Illustration de Marc MORENO
ALBIN MICHEL Jeunesse, coll. Wiz n° (32), dépôt légal : avril 2006
352 pages, catégorie / prix : 13,50 €, ISBN : 2-226-17016-2
Couverture

    Quatrième de couverture    
     « Pour le grand khan trouver,
     L'Hydre décapiter,
     Ses six têtes aligner... »

     Le grand khan ! Cette bague fabuleuse dont la trace a été perdue et qui serait cachée quelque part dans Paris. Tous les assoiffés de pouvoir la convoitent. Alors que son oncle Gaston traque un tueur sans visage, Blanche s'engage dans une fabuleuse chasse au trésor pour trouver l'Œil du grand khan avant l'Hydre, reine cachée du crime parisien.

     Né en 1970, Hervé Jubert est l'auteur, chez Wïz, de la célèbre trilogie L'Opéra du diable et de Blanche ou la triple contrainte de l'Enfer, prix de Brive 2005.

 
    Critiques    
     On avait fait connaissance de Blanche Paichain et de son entourage dans un roman précédent d'Hervé Jubert, Blanche ou la triple contrainte de l'Enfer. Revoilà tout ce beau monde plongé cette fois-ci non pas dans les affres de la guerre de 1870 contre la Prusse, mais dans les semaines de chaos ayant suivi la Semaine sanglante, qui marqua la fin de la Commune de Paris. Comme dans le premier tome, les péripéties des protagonistes sont étroitement liées à l'Histoire ; l'effort de reconstitution de Jubert est particulièrement réussi, le lecteur étant happé par ce climat d'insécurité de d'indécision qui contamine la capitale. Mais, plus qu'un décor, ces événements sont le matériau de base de l'auteur, qui brode par dessus une intrigue policière savamment maîtrisée.
     L'Hydre est une organisation criminelle connue des forces de police, mais encore mystérieuse. Aussi, quand ses chefs présumés sont assassinés un à un par un curieux meurtrier qui les décapite et emporte leur tête et coeur, le commissaire Gaston Loiseau est perplexe. D'un côté, il se réjouit que l'Hydre perde peu à peu de sa splendeur ; néanmoins, il ne sait qui a entrepris de s'attaquer à elle, et il se demande si Paris n'est pas en train de tomber de Charybde en Scylla. Il lui faudra toutes ses facultés de déduction, mais aussi l'aide parfois bien involontaire de sa nièce, Blanche, pour lever le voile sur ces mystères.
     On ne change pas une recette qui marche, aussi ce deuxième volume reprend la trame du premier : enquête parallèle de Blanche et de Gaston, ce dernier n'étant pas au courant des agissements de sa nièce ; intrigue à base de complot mettant en cause un ensemble de personnes, parfois haut placées ; aventures trépidantes, humour mais aussi ces scènes horrifiques chères à l'auteur mais qui le priveront sans doute du public le plus jeune, lequel serait trop impressionné par de tels déchaînements de violence. Néanmoins, même si la formule est la même que pour le tome précédent, Jubert a su intelligemment faire évoluer ses personnages : Blanche est désormais amoureuse, la situation de Gaston au sein de la police s'est quelque peu dégradée... Bref, on sent l'envie de l'auteur de ne pas livrer un simple épisode des aventures de ses héros, mais bien de travailler aussi sur ceux-ci, de leur donner un supplément d'âme qui les rendra encore plus attachants au lecteur. Lequel attendra donc avec impatience de retrouver au plus vite Blanche Paichain et les siens.

Bruno PARA (lui écrire)
Première parution : 1/5/2006
nooSFere


     Après avoir tutoyé la triple contrainte de l'enfer au beau milieu de la Commune et des bombardements prussiens (cf. critique in Bifrost n°39), Blanche Paichain retrouve son Paris d'après guerre de 1871. Malheureusement, c'est pour y découvrir son amie emprisonnée pour complicité avec les Communards, mais aussi afin de suivre la piste d'une bague aux pouvoirs fabuleux : l'œil du Grand Khan ! Un chemin à la croisée du surnaturel et du risque absolu, à la recherche de l'Hydre aux multiples têtes...

     Hervé Jubert fait grandir son héroïne, qui est désormais bien loin de l'adolescente du premier roman. Elle est maintenant femme, prête au mariage mais toujours titillée par le goût de l'aventure. Cette fois, l'auteur la plonge dans les méandres du crime organisé, la confiant aux mains des maîtres de la Cour des miracles, la menant dans les profondeurs de Paris comme dans celles de l'âme humaine. Car c'est à un voyage au sein de l'extraordinaire, sis au milieu de la normalité, que nous invite Hervé Jubert. Ses personnages sont toujours aussi truculents, particulièrement le policier Loiseau à l'appétit gargantuesque, qui nous installe à toutes les bonnes tables du Paris de la fin du XIXe siècle. Mais les « méchants » ont aussi leurs doses de surprises et de couleurs chamarrées.

     A dire vrai, on ne ressort pas indemne d'un voyage dans le paysage littéraire de l'auteur, qui nous guide par le bout du nez dans son Paris qu'il affectionne particulièrement (depuis Gaillac, d'ailleurs !) afin de mieux nous y perdre. Impossible de prendre son destin en main, Jubert le fait à votre place. La balade est déconcertante, encore une fois, mais on ne peut lâcher les personnages : ce serait un outrage aux bonnes mœurs de la fiction.

     Bref un ouvrage envoûtant, qui souligne une fois de plus le redoutable talent de l'auteur. Laissez le charme agir, vous ne le regretterez pas.

Michaël ESPINOSA
Première parution : 1/7/2006
dans Bifrost 43
Mise en ligne le : 19/9/2007


 
Base mise à jour le 17 juillet 2017.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2017. Tous droits réservés.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique. Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.