Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Alaet l'Insouciant

Laurent GENEFORT


Cycle : Alaet  vol. 9


Illustration de Alexandre GUILLAUME

OCTOBRE , coll. Croix des fées n° (16)
Dépôt légal : janvier 2007
384 pages, catégorie / prix : 19,50 €
ISBN : 978-2-915621-14-3   
Genre : Fantasy

Intégrale constituée de romans et nouvelles parus précédemment, ainsi que de nouvelles inédites.



    Quatrième de couverture    
     Laurent Genefort
     Né en 1968, avec près de 30 romans de SF à son actif, Laurent Genefort s'est imposé comme bâtisseur de mondes dans le domaine du space opera. Lauréat du Grand Prix de l'imaginaire 1995, il est également titulaire d'un doctorat en Lettres modernes avec un sujet lié à la SF. Outre les livres-univers, il nourrit son autre passion littéraire, la fantasy, à travers un héros : Alaet, et un monde : Wethrïn, qu'il a déjà exploré à travers huit romans pour la jeunesse.

     Dans Le Château cannibale, Alaet piégé par la Guilde des Larrons, se retrouve vendu comme esclave au palais de Sar Bouhad. En plus de chercher à s'échapper, le voleur va devoir enquêter sur cette mystérieuse magie qui agrandit le château de jour en jour, et qui menace d'avaler la ville entière... Dans Le Sablier de sang, notre héros subit la malédiction de l'archisorcière Varangas, qui lui laisse un an tout juste pour réunir trois artefacts des plus rares, faute de quoi il mourra. Sombre destinée, surtout quand le premier de ces trésors se révèle détruit à jamais... Enfin, à Karnab la Magnifique, Alaet se voit successivement confronté à un trône maudit, un duel de sorciers, un charme qui le transforme en reptile, des Ailerets cachant un secret, une sirène des sables, un vieux puits mystérieux, jusqu'au Bâtelier des Mânes lui-même.. parmi bien d'autres aventures plus surprenantes les unes que les autres !

     Le Monde de Wethrïn
     Bien avant les aventures racontées dans le Nom maudit et la Guerre de l'Aube, Alaet, le voleur de Karnab, avait déjà mille et un exploits à son actif — autant que de surnoms, d'après sa légende. Sont ici rassemblés deux romans et une dizaine de nouvelles, soit l'intégrale des récits pour adultes du héros fétiche de Laurent Genefort (hors le cycle les Eres de Wethrïn, également aux éditions Octobre). L'occasion de plonger dans un univers fabuleux d'inspiration résolument orientale, cadre d'une fantasy atypique et dépaysante. Alaet l'Insouciant, mélange de Cugel et de Sinbad le marin, est un personnage incontournable de la fantasy francophone, laissant son souvenir à quiconque partage l'une de ses aventures ! Suivez-le entre les palais et les souks d'un monde magique...

    Sommaire    
1 - Le Château cannibale, pages 7 à 114, Roman
2 - Le Sablier de Sang, pages 115 à 245, Roman
3 - Le Trône de Yadtar, pages 251 à 262
4 - Huldor, pages 263 à 273
5 - Novinia, pages 275 à 295
6 - Un Accouchement difficile, pages 297 à 301
7 - Le Vieux puits, pages 303 à 310
8 - Le Chant des sables, pages 311 à 326
9 - Un grand cru, pages 327 à 336
10 - Conversation de taverne, pages 337 à 345
11 - Le Batelier des Mânes, pages 347 à 373
12 - Un Bruit de chaînes, pages 375 à 379
 
    Critiques    
     Sous ce titre, Les Éditions Octobre réunissent l'intégrale des aventures d'Alaet, disponibles à ce jour, pour un public adulte, c'est-à-dire deux romans et dix nouvelles. C'est en 1998, pour Abysses, une collection nouvelle lancée par Les Éditions du Masque, que Laurent Genefort donne vie à ce héros bien différent de ceux qu'il anime habituellement. C'est un personnage curieux, qui s'affiche comme un voleur et revendique fièrement son état. Mais, si celui-ci se complait à relater, à qui veut l'entendre, ses exploits en tant que brigand, les intrigues auxquelles l'auteur le confronte, lui donnent une position de véritable héros, au sens noble et valorisant du terme. Les capacités qu'il a développées dans le cadre de ses troubles activités lui servent et lui permettent de se sortir, non sans difficultés, (Laurent Genefort n'est pas tendre avec son héros !) des coups fourrés où son créateur s'ingénie à le placer.
     Bien que Laurent Genefort ne le dresse pas sur un piédestal moral, car il le dépeint comme hâbleur, vantard, menteur et possédant nombre d'autres joyeux défauts, on ne peut s'empêcher d'avoir de la sympathie pour Alaet, de le trouver attachant comme ces enfants turbulents qui savent, d'un sourire, faire pardonner leurs incartades.

     Le Château cannibale s'étend sans retenue et dévore la ville qui l'entoure, au grand dam des voleurs et des commerçants. Pour Alaet commence une aventure, à mi-chemin entre Le voyage au centre de la Terre et Le voyage fantastique afin de découvrir ce qui se passe derrière ces murs, qui avalent biens et personnes, sans laisser ressortir quoi que ce soit.

     Dans le second roman, Le Sablier de Sang, Alaet se fait surprendre au domicile de Varangas la Sorcière, alors qu'il tente de lui dérober un parchemin de Skem. Pour se dédommager, elle demande à notre voleur de lui retrouver les vases où sont enfermés Hasane et Ouldine, deux djinns, ainsi que la pierre qui permet de les réunir. Pour s'assurer de sa fidélité et de son retour, elle ensorcelle un sablier avec le sang d'Alaet. Dans un an, s'il n'est pas revenu avec ce qu'elle lui demande, le sablier s'arrêtera et la vie d'Alaet aussi.

     C'est sous le titre de Karnab la Magnifique, que les dix nouvelles sont regroupées par ordre chronologique de parution. Sept d'entre elles, parues entre 1998 et 2003, étaient dispersées dans de si divers supports que le lecteur curieux des aventures du voleur devait se livrer à un furieux parcours pour mettre l'œil sur tous ces textes. Trois textes sont totalement inédits.

     Laurent Genefort nous a habitués a concevoir des mondes totalement novateurs, avec une cohérence, je dirais presque une réalité tant l'agrégation de toutes les composantes est faite avec minutie et clairvoyance. L'auteur ne se contente pas de reprendre ce qui existe, de se l'approprier après quelques maquillages légers. Il réinvente un univers, recompose un monde selon ses conceptions, le peuple de ses créatures et imagine l'environnement spécifique pour y faire évoluer ses personnages. Il « réinitie » des quêtes mythiques qui donnent au lecteur, à travers Alaet, une vision nouvelle de nombre des contes des mille et une nuits, traversés par des personnages étonnants, dans des situations tour à tour dramatiques et cocasses. Car dans son cycle de fantasy, Laurent Genefort manie l'humour avec délectation, un humour malicieux, teinté de critique sociale et prend du recul face à l'image du héros et de l'épopée.

     Laurent Genefort avait fait preuve une fois encore d'innovation, en rompant avec une fantasy traditionnellement anglo-saxonne et en nous transportant sur « des pages volantes » dans un monde des Mille et une nuits revisité, dans la féerie d'un Moyen-orient fantasmé, sublimé, un Moyen-Orient de légende, avant le terrorisme. Cependant, il ne tombe pas dans un angélisme béat et sait restituer toute la réalité, la beauté comme la cruauté, de cet univers.

     Cette anthologie (Une table des matières aurait été la bienvenue cependant !) est une très bonne idée qui permet de renouer avec une des nombreuses facettes du talent d'un auteur qui compte parmi les plus brillants de sa génération.



Serge PERRAUD
Première parution : 28/4/2007 nooSFere


 

Dans la nooSFere : 62397 livres, 58355 photos de couvertures, 56875 quatrièmes.
7958 critiques, 34216 intervenant·e·s, 1309 photographies, 3653 Adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous écrire.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2018. Tous droits réservés.