Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Littérature Choisir un autre habillage   
    Critiques    
    Littérature    
    Identification    
    Fiche livre    

AquaTM

Jean-Marc LIGNY

Science Fiction  - Illustration de MANCHU
L'ATALANTE, coll. La Dentelle du Cygne n° (153), dépôt légal : octobre 2006
736 pages, catégorie / prix : 24 €, ISBN : 2-84172-350-X
Couverture

    Quatrième de couverture    
     En 2030, l'enjeu vital autour duquel se battent les peuples et les nations n'est plus le pétrole mais l'eau potable. Sécheresse et réchauffement climatique obligent. Ainsi, quand un petit pays d'Afrique assoiffé découvre, grâce à une image satellite piratée, une nappe phréatique dans son sous-sol, c'est la survie assurée !
     Assurée ? Pas évident : un grand consortium américain, à qui appartient le satellite, revendique la possession de cette nappe et ne recule devant rien pour l'obtenir.
     Chargés de convoyer du matériel de forage, Laurie et Rudy s'engagent dans une aventure dont ils sont loin de mesurer les conséquences.
     Dans cette lutte acharnée, sur fond d'harmattan et de tornades, tous les moyens sont bons, politiques et militaires, mais aussi la sorcellerie... surtout quand vient s'en mêler la Divine Légion, une secte apocalyptique qui voit dans le fils cloné du P.-D.-G. américain l'incarnation d'un nouveau Messie... ou bien de l'Antéchrist ?

     Un thriller fantastique, aux enjeux économiques et humains saisissantes, où Jean-Marc Ligny stigmatise la folie destructrice de notre monde « libéral ».


    Prix obtenus    
Julia Verlanger, [sans catégorie], 2007
Rosny aîné, roman, 2007
Bob Morane, roman français, 2007
Imaginales, une Autre Terre, 2007
Une autre Terre, [sans catégorie], 2007

    Cité dans les pages thématiques suivantes :     
 
    Critiques    
     Dans un futur proche, catastrophes écologiques et actes terroristes ébranlent un Occident en pleine déliquescence. Le réchauffement planétaire fait que le paludisme arrive en Camargue. Les Etats-Unis peinent à se remettre d'une guerre malheureuse contre le Mexique et voient se développer une nouvelle secte, la Divine Légion. En pleine expansion, la Chine place ses pions dans la plupart des pays pauvres. L'Afrique, plus exsangue que jamais, est décimée par une implacable sécheresse...
     Dans ce contexte, la découverte d'une vaste nappe phréatique dans le sous-sol du Burkina Faso attire toutes les convoitises...

     De toute évidence, rien de bien nouveau dans cet épais roman, rien de plus que ce que dénonce la SF écologique et politique depuis quarante ans, pas beaucoup plus que ce que les journaux nous révèlent déjà de l'état de notre monde... Et pourtant, Jean-Marc Ligny nous offre là l'un de ses meilleurs romans, l'un de ses plus aboutis, qui puise d'ailleurs de nombreux éléments dans ses œuvres antérieures, comme les oppositions inners/outers, haute/basse réalité, Occident/Afrique — voir Inner City et Jihad par exemple... Des éléments que Ligny agence ici avec maestria dans un thriller captivant, écrit dans un style incisif et épuré. En une succession de brefs chapitres qui se succèdent à toute allure, sans aucun temps mort ni aucune scène superflue, il brosse un portrait effrayant et pourtant humaniste des lendemains à venir, un tableau très documenté et saisissant de réalisme. L'accumulation des données climatiques, sociologiques ou géopolitiques s'intègre parfaitement au récit, sans peser sur sa dynamique survoltée ni sur la psychologie des nombreux personnages — aucun d'entre eux ne s'avère exagérément simpliste ni caricatural.

     Au sein de cette fresque visionnaire, Ligny introduit en outre quelques ingrédients fantastiques, issus de la sorcellerie africaine mais aussi de l'esprit d'un autiste. On pourrait craindre que le surnaturel vienne amoindrir la crédibilité de l'ensemble, mais il la rehausse plutôt, grâce à un mélange subtil et parfaitement équilibré de tous ces composants disparates.

     Bref, voilà un gros pavé de quelque 730 pages qui se dévore sans peine ni ennui, en soulevant mille questions pertinentes sur notre environnement et sur son avenir. Du grand Ligny !


Pascal PATOZ (lui écrire)
Première parution : 12/2/2007
nooSFere


     En 2030, la guerre de l'eau annoncée est largement entamée. Tandis que les bouleversements climatiques causent des catastrophes aussi bien en Europe qu'en Amérique ou en Afrique, un satellite appartenant à un puissant consortium découvre une nappe phréatique géante dans le sous-sol du Burkina Faso. Un pirate informatique a déniché et révélé l'information à qui de droit. Mais le pays n'a pas les moyens de creuser dans son sous-sol, c'est donc une association humanitaire européenne qui enverra par camion le matériel de forage. Mais les convoyeurs, Laurie, sœur du pirate désormais traqué, et Rudy, sinistré d'une inondation en Hollande et poursuivi par des miliciens d'extrême droite, ignorent que le possesseur du satellite, le pervers Anthony Fuller, revendique les droits de propriété de la nappe phréatique et que, débouté d'un procès, il tente d'empêcher le camion de parvenir à destination...

     Bien d'autres personnages et intrigues parallèles achèvent de dresser un tableau saisissant de ce futur proche, comme Pamela, épouse de Fuller, qui entre dans la secte extrémiste et xénophobe de la Divine Légion, laquelle voit une incarnation divine dans son fils Tony, un autiste apparemment doté de pouvoirs psychiques, ou Fatimata Konaté, courageuse présidente du Burkina Faso, qui résiste avec son équipe de ministres pas toujours efficaces. Ces événements, et bien d'autres, sont racontés en brefs chapitres incisifs et nerveux, où dominent les dialogues.

     Rien de ce que présente Ligny dans ce roman n'est réellement nouveau, mais l'accumulation des désordres et problèmes visibles dès à présent dressent un tableau pour le moins apocalyptique. AquaTM est la reprise de Aqua, paru au Fleuve Noir « Anticipation » en 1993. En 13 ans, Ligny a largement eu le temps de peaufiner ses projections futuristes très documentées et d'enfoncer le clou : la planète se meurt, générant des problèmes toujours plus vastes, qui n'incitent pas les grands groupes à la mesure mais les poussent au contraire à davantage piller sans vergogne tout ce qui peut l'être encore.

     On ne sait s'il faut se réjouir de lire un roman aussi saisissant ou, au contraire, déplorer sa lucidité. Ce qui est sûr, c'est que sa lecture est plus que recommandée, aussi bien pour sa dimension politique et sociale que parce qu'il s'agit d'un excellent roman, tout simplement.

Claude ECKEN (lui écrire)
Première parution : 1/1/2007
dans Bifrost 45
Mise en ligne le : 14/3/2008


 
Base mise à jour le 9 septembre 2017.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2017. Tous droits réservés.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique. Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.