Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Littérature Choisir un autre habillage   
    Critiques    
    Littérature    
    Identification    
    Fiche livre    

Lunatique 73

REVUE

Imaginaire  - Cycle : Revues - Lunatique  vol. 73 

Illustration de LOHRAN
EONS, coll. Lunatique n° 77, dépôt légal : octobre 2006
154 pages, catégorie / prix : 9,80 €, ISBN : 2-7544-0309-4

Existe aussi sous forme de livre électronique, avec 2 ISBN selon le format : 2-7544-0307-8 pour Acrobat et 2-7544-0308-6 pour Mobipocket.
Couverture

    Quatrième de couverture    
     Ont contribué à cet ouvrage :
     Nathalie Dau, Catherine Dufour, Cathy Martin-Le Gat, Joëlle Wintrebert.
     Alfredo Alamo (Espagne), Joseph Altairac, Jean-Pierre Andrevon, Jacques Baudou, Jean-Pierre Bouyxou, Olivier Crenet, Santiago Eximeno (Espagne), Vincent Gessler, Pierre Gévart, Jacques Goimard, Philippe Heurtel, Jess Kaan, Fabrice Labrousse, Lohran, Rémi Maure, Stéphane Pons, Simon Sanahujas, Alain Schlockoff, Jérôme P. Vincent.

     Quel bonheur pour une femme d'attendre un heureux événement. Oui mais... supposez qu'elle soit toujours vierge ?
     Quel beau métier que celui d'archéologue. Oui mais... lorsqu'ils sont plusieurs sur une planète lointaine ?
     Quels adorables animaux que les chats. Oui mais... sont-ils réellement ce que nous voulons croire ?
     Quel pied que ces jeux de baston sur le Web. Oui mais... ça finirait pas par vous rendre dingue, des fois ?
     Quelle chance que d'avoir échappé à l'apocalypse. Oui mais... quel destin attend ces rescapés des temps futurs ?
     Quels délicieux fruits que les fraises. Oui mais... pourquoi certaines sont-elles si grosses et si appétissantes ?
     Six parcours dans l'étrange, la science-fiction et la fantasy, à déguster sans modération !

     Sans oublier :
     — Alain Garsault, de l'heure éblouissante à l'instant du destin... par Jacque Goimard
     — Le brouillard aux étreintes, un oublié de l'imaginaire... par Rémi Maure
     — Histoires de sombres héros... par Jean-Pierre Bouyxou
     — Du côté d'ailleurs : Espagne, rétrospective 2006... par Santiago Eximeno
     — Lunatique Blues... par Pierre Gévart, l'écrivain voyageur
     — Les Notes de Lecture
     — Le Banc des Cinés


    Sommaire    
1 - Jean-Pierre FONTANA, Éditorial, pages 7 à 8, Éditorial
2 - Catherine DUFOUR, L'Immaculée conception, pages 9 à 65
3 - Vincent GESSLER, Au bord de l'abyme, pages 66 à 81
4 - Jess KAAN, We were aliens, pages 82 à 91
5 - Nathalie DAU, War Seed, pages 92 à 97
6 - Simon SANAHUJAS, L'Échec de l'humanité, pages 98 à 110
7 - Alfredo ALAMO, La Dame des fraises (La dama de las fresas), pages 111 à 120, trad. Jacques FUENTEALBA
8 - Jacques GOIMARD, Alain Garsault, de l'heure éblouissante à l'instant du destin, pages 121 à 125, Article
9 - Rémi MAURE, Les Oubliés de l'imaginaire : Le brouillard aux étreintes, de Marcelle Valencia, pages 126 à 127, Article
10 - Santiago EXIMENO, Imaginaire s'écrit avec un Ñ, pages 128 à 132, Chronique, trad. Jacques FUENTEALBA
11 - Pierre GÉVART, Lunatique blues, pages 133 à 136, Chronique
12 - Stéphane PONS, De la magie des mots. A propos de Ray Bradbury et du Pays d'Octobre, pages 137 à 138, Critique
13 - Jean-Pierre BOUYXOU, Histoires de sombres héros, pages 139 à 141, Article
14 - COLLECTIF, Notes de lecture, pages 142 à 143, Critique
15 - COLLECTIF, Banc des cinés, pages 144 à 145, Critique

    Prix obtenus    
L'Immaculée conception : Grand Prix de l'Imaginaire, nouvelle / Short story, 2008
 
    Critiques    
     Déjà la cinquième livraison pour cette nouvelle émanation du fanzine Lunatique. Qui ne mérite d'ailleurs plus cette appellation : sous une belle couverture de Lohran, clairement influencée par Siudmak, la maquette est sobre tout en restant attrayante. Mais, surtout, Lunatique se permet le luxe de proposer un texte inédit de l'auteur qui compte en ce moment : Catherine Dufour, multi-récompensée pour Le goût de l'immortalité. « L'Immaculée Conception » est donc le plat de résistance de ce numéro, bien qu'il soit présenté en hors-d'oeuvre (comprenez : en premier). Et il risque de provoquer des aigreurs chez certain(e)s de ses lecteurs. Il décrit en effet la lente descente aux enfers d'une femme insignifiante tombant brutalement enceinte et qui n'est donc pas du tout préparée à sa grossesse. Ce texte, dont le seul argument science-fictif tient dans son titre, est d'un impact rare et impressionnant, malgré une fin prévisible. S'ensuit une nouvelle de Vincent Gessler, auteur suisse qui commence à publier ici et là ; « Au bord de l'abyme » est une touchante histoire d'amour contrariée sur fond d'exploration d'une planète anciennement habitée par des extra-terrestres (l'expérience en archéologie de Gessler transparaît ici). Viennent ensuite des textes moins marquants : « We were aliens », de Jess Kaan, sympathique mais de niveau fanique ; « War Seed », de Nathalie Dau, courte plongée horrifique dans les jeux vidéo ; « L'échec de l'humanité », de Simon Sanahujas, autre histoire d'amour à trois (amenée un peu artificiellement), qui finit radicalement mal comme son titre pouvait le suggérer. « La dame des fraises », de l'Espagnol Alfredo Alamo, est en revanche un fable horrifique réussi, hommage aux contes de fées comme « Cendrillon » qui tourne au cauchemar.
     La partie critiques présente les rubriques habituelles (les notes bouquins et films, Lunatique Blues de Pierre Gévart...), ainsi qu'un hommage à Alain Garsault (critique essentiellement de cinéma) par Jacques Goimard, une intéressante chronique de Santiago Eximeno sur la santé de la SF espagnole, et une trop courte recension d'un ouvrage ancien par Rémi Maure.
     Au final, trois textes réussis sur six : Lunatique prend son rythme de croisière. En souhaitant à la revue de nous offrir dans les prochaines livraisons un véritable chef-d'oeuvre qui lui fera définitivement prendre son envol.

Bruno PARA (lui écrire)
Première parution : 6/1/2007
nooSFere


     Fin 2006 sortait le cinquième Lunatique nouvelle série sous une couverture d'une rare laideur de Lohran (jamais entendu parler) évoquant le travail de Didier Crisse, l'humour en moins. Au sommaire une fort longue novella de Catherine Dufour et cinq nouvelles de Vincent Gessler, Jess Kaan, Nathalie Dau, Simon Sanahujas, Alfredo Álamo.

     « L'Immaculée conception » de Catherine Dufour, qui ouvre le feu, vaut à lui seul l'achat de ce Lunatique. Dans un ton assez inimitable, la fée Catherine décrit la grossesse non désirée d'une femme laide : ambiance humiliations médicales, glaires et déboires. Ce récit tératoïde qui bénéficie d'un ton acidoravacholien marque et pour longtemps. A côté, Vincent Gessler tient plutôt bien le choc avec son planet opera « Au bord de l'abyme » ; on regrettera que la planète étrangère serve surtout de cadre à une assez banale histoire d'adultère, mais au-delà de ce regret s'imposent au fil de ce texte des qualités d'écriture qui rappellent le début de carrière de Joëlle Wintrebert. Vincent Gessler vient d'être ajouté à ma liste des jeunes auteurs à suivre. Pour le reste, c'est consternant (Kaan), grotesque et malodorant (Dau), débile (Sanahujas). Seul l'espagnol Alfredo Álamo relève le niveau avec une jolie fantasy où il est question de fraises géantes, de sang d'enfant servant d'engrais et d'un bien étrange jardinier. Du Grimm, en quelque sorte. Une jolie surprise finale (la fraise sur le gâteau !).

     A la fin de la revue, on trouvera un tas de petites rubriques qui ne servent à rien. Le pire étant un article de Stéphane Pons sur Le Pays d'Octobre de Ray Bradbury où ledit Pons oublie que ce recueil a été retraduit par Brigitte Mariot en 2002 et est maintenant disponible dans le volume Trois automnes fantastiques (collection Lunes d'encre).

Thomas DAY
Première parution : 1/4/2007
dans Bifrost 46
Mise en ligne le : 8/3/2009


 
Base mise à jour le 9 septembre 2017.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2017. Tous droits réservés.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique. Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.