Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Littérature Choisir un autre habillage   
    Critiques    
    Littérature    
    Identification    
    Fiche livre    

La Dernière odyssée

Fabien CLAVEL

Fantasy  - Cycle : La Dernière odyssée vol.

Illustration de Vincent DUTRAIT
MANGO Jeunesse, coll. Royaumes Perdus n° 1, dépôt légal : septembre 2007
224 pages, catégorie / prix : 9 €, ISBN : 978-2-7404-2332-5
Couverture

    Quatrième de couverture    
     À la fin de la guerre de Troie, le prince Niréus est hanté par les combats qui ont duré dix ans et se sont soldés par la mort de nombreux héros. À l'image d'Ulysse, son frère d'armes, il veut retourner dans son île. Au cours du voyage qui doit le ramener à bon port, sous le regard attentif des dieux, Niréus rencontre d'étranges personnages qui vont devenir ses compagnons. Avec eux, il va gagner le respect des redoutables Amazones, combattre l'hydre et les Gorgones, lutter pour retrouver sa place et assumer son passé. Cependant, un mystérieux chasseur traque Niréus pour accomplir sa vengeance.


    Prix obtenus    
Aslan / Ville de Liévin, roman pour la jeunesse, 2007
 
    Critiques    
     Après la Guerre de Troie, Ulysse ne fut sans doute pas le seul héros à subir maintes épreuves pour rentrer chez lui. Homère a décrit Niréus, de l'île de Symé, comme « le plus beau de tous les Achéens venus sous Troie, après Achille » mais il a omis de nous conter son devenir... laissant ce soin à Fabien Clavel.

     Nombre d'épopées s'avèrent vite ennuyeuses, car limitées à l'enchaînement mécaniques de péripéties répétitives aux résolutions prévisibles. Pourtant, parfois, quand le conteur sait y faire, la magie opère et le voyage aventureux fait résonner en nous une corde sensible et fait figure d'œuvre universelle.
     Dans le domaine, La Dernière Odyssée s'avère une véritable réussite. Dans un style impeccable, à la fois léger et précis, Fabien Clavel dose parfaitement les divers ingrédients qui composent son récit : tempêtes, combats, peuples étranges, créatures fantastiques, rois et dieux, amitiés et traîtrises, vérités et mensonges... Tous ces éléments sont suffisamment développés pour nous offrir une aventure bouillonnante et captivante, sans aucune redondance ni pesanteur.
     Outre le voyage tumultueux avec ses morceaux de bravoure obligés — le combat contre les Gorgones ou contre l'Hydre, la découverte des Satyres, des Amazones ou du monde sous-marin des Telchines... — , l'auteur a eu l'excellente idée de mener en parallèle plusieurs intrigues accessoires : celle du Chasseur noir, qui piste Niréus dans le but d'assouvir une vengeance ; celle de la déesse Hébé, coupable de meurtre et condamnée à devenir servante sur Terre ; celle de Zeus, qui mène l'enquête sur le sort funeste qui attend chaque héros de Troie, comme si une volonté maléfique s'acharnait sur eux... Ces diverses intrigues sont évidemment liées, mais elles permettent de rompre la linéarité de l'Odyssée, évitant toute monotonie, ajoutant au contraire une richesse thématique agréablement surprenante — d'autant plus que chacune de ces histoires sera menée à son terme de manière convaincante.
     Enfin, Niréus est un héros intéressant, de part son caractère tourmenté et son évolution psychologique. Profondément meurtri par la guerre, où il a perdu la plupart de ses compagnons mais aussi sa jeunesse et sa beauté — le « plus beau des Achéens après Achille » est défiguré par une vilaine cicatrice — , il n'éprouve plus d'affection ni envers les hommes, ni envers les dieux, et aspire à demeurer seul. En chemin, il rencontrera cependant de nouveaux compagnons, de nouveaux amis peut-être, mais la conclusion — tout en demi-teintes et très touchante — permettra-t-elle au héros de surmonter sa mélancolie ?

     Ce premier roman de la toute nouvelle collection « Royaumes perdus » est publié sous l'étiquette Jeunesse, mais la mention « Tout lecteur » figurant au dos n'est pas usurpée. Nul besoin de ces trilogies sur mille ou deux mille pages : en à peine plus de deux cents, Fabien Clavel nous livre l'exemple parfait de ce que devrait être tout bon récit de fantasy : un subtil et savant mélange d'action et de merveilleux, de réflexion et d'émotion, de combat et de psychologie, d'humain et de divin... le tout conté avec un souffle épique sans faiblesse. Epatant !


Pascal PATOZ (lui écrire)
Première parution : 21/10/2007
nooSFere


 
Base mise à jour le 9 septembre 2017.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2017. Tous droits réservés.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique. Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.