Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Dhiammara

Maggie FUREY

Titre original : Dhiammara, 1997

Cycle : Les Artefacts du pouvoir  vol. 4

Traduction de Isabelle PERNOT
Illustration de Stéphane COLLIGNON

BRAGELONNE (Paris, France) n° (215)
Dépôt légal : mai 2008
480 pages, catégorie / prix : 25 €
ISBN : 978-2-35294-192-7   
Genre : Fantasy 



    Quatrième de couverture    
     Aurian a tout perdu.
     La Mage Eliseth lui a volé l'Épée de Feu ainsi qu'Anvar, son grand amour, et l'échec de la jeune femme a libéré les terribles Phées qui se déchaînent à présent sur sa terre natale.
     Le dernier espoir d'Aurian est de se lancer aux trousses de son ennemie. Un périple d'autant plus dangereux qu'il l'entraîne... à travers le temps !
     Au bout de la quête d'Aurian se dresse Dhiammara, l'antique cité du peuple dragon. C'est là, au coeur du royaume d'une race éteinte que se déroulera l'ultime bataille, avec pour seules issues la victoire ou la mort.

     Maggie Furey, née en 1955, habite en Irlande et vit de sa plume grâce au succès mondial de ses romans. Cette saga de Fantasy épique en quatre volumes, située dans un monde gouverné par l'honneur, la guerre et la magie, ravit tous les fans de Terry Brooks, Raymond E. Feist et David Eddings. En voici la conclusion.
 
    Critiques    
     De la petite fille de neuf ans qui s'essayait à manier le feu, à la Mage accomplie, le chemin d'Aurian a été long et particulièrement semé d'embûches, de pièges et de traquenards. Elle a eu droit à moult situations dangereuses, conflits, complots, drames et trahisons... Mais n'est-ce pas là le triste sort des héroïnes et des héros d'avoir ainsi leur existence bouleversée pour le plus grand « plaisir » de lecteurs avides de sensations ?
     Il est vrai que Maggie Furey n'est pas tendre avec son héroïne. Et les circonstances, au début de ce quatrième tome, ne lui sont pas favorables ! Lors de la désastreuse « Bataille du Val » (Voir L'Épée de Feu — Bragelonne), elle a échoué à conquérir l'Épée de Feu, qui lui demandait à boire le sang d'un être qui lui était très cher. Sous l'impulsion maladroite d'Eliseth, sa pire ennemie, l'artefact a ouvert une faille temporelle qui l'a aspirée, ainsi qu'Anvar. Aurian s'est lancée à leur poursuite, suivie par des amis. Cependant, l'Épée sans maître a libéré les Phées. Ceux-ci ont immédiatement asservi les Xendims redevenant des licornes et les chevauchant. Seule l'intervention d'Eilin, la mère d'Aurian, arrête le massacre des Mortels.
     Eliseth, dans le maelström, a voulu intensément revenir à l'Académie des Mages. Elle y était ! Elle était même au sommet de la Tour, mais avec Anvar. Celui-ci tente de reprendre l'Épée. Elle est plus rapide et l'enferme, par un sortilège, hors du temps. La Mage se tourne vers Naxis, mais un Naxis un peu différent, ...avec un décalage de sept ans ! Tout a changé, la ville s'est organisée sans la tutelle des Mages.
     Aurian se retrouve déposée par le vortex dans des bois, au sud de la cité, à une époque indéterminée. Elle est en compagnie des deux félins, de ses amis Maya et d'Arvan. Son fils, Wolf, est quand à lui, perdu, la malédiction s'est activée.

     Maggie Furey, avec Les Artefacts du Pouvoir, anime une fresque qui occupe presque deux mille pages. Pourtant le temps reste court en compagnie de ses personnages, car son histoire est vivante, variée, toujours renouvelée. L'action est enlevée, le ton, tour à tour enjoué ou dramatique, est tonique, servi par une l'écriture fluide agréable à parcourir. Il faut saluer, une fois encore, le remarquable travail d'Isabelle Pernot sur la traduction.
     L'auteur a su créer, avec Aurian, le pivot central de son récit, une héroïne particulièrement attachante, humaine, avec les qualités mais aussi tous les défauts de la race auxquels elle en ajoute quelques uns spécifiques aux Mages. Elle conçoit une galerie de personnages aux caractéristiques particulièrement variées, mêlant les races, les genres. Elle multiplie les ethnies de toutes natures et donne vie à une population d'hybrides qui change des trolls, elfes et autres nains, surutilisés en fantasy.

     L'auteur réalise une analyse fine du comportement de ses personnages, détaillant avec beaucoup d'à-propos les profils des uns et des autres, utilisant avec pertinence ces éléments pour faire vivre et rebondir une intrigue riche en coups de théâtre. Ainsi, pour les Mages, qui sont puissants par rapport au reste de la population, elle les conçoit arrogants et individualistes, ne sachant répondre que par la colère aux contrariétés de l'existence.

     Si elle fait mourir un personnage, ce n'est pas par gaîté de cœur. L'auteur a pleuré quand elle a fait tuer Forral, le protecteur, l'ami puis l'amant d'Aurian. Inconsolable, elle a placé l'âme du bretteur en réserve dans une zone intermédiaire où il refuse de passer par le puits des Âmes, malgré les efforts de la Mort pour le renvoyer se réincarner. Comment le faire revenir alors qu'Aurian file le grand amour avec Anvar, un nouvel amant ? Mais Maggie Furey a plus d'un tour dans son sac à malices.

     On peut trouver, au fil du récit, des actes qui peuvent sembler contradictoires, mais qui sont logiques pour l'héroïne. Par exemple, lorsque qu'Aurian, qui fouille la Tour des Mages, ne veut pas utiliser la magilumière de façon à ne pas trahir sa présence, car la moindre des fenêtres éclairée est visible depuis la cité, en contrebas. La même n'hésite pas, quelques pages plus loin, quelques étages plus haut, à activer une sphère pour faire apparaître un appartement en pleine lumière.

     Les Artefact du Pouvoir est une série remarquable par la stature de son héroïne, par celle de ses ennemis, la richesse de la faune et par le traitement novateur des situations et de l'évolution de l'intrigue.

Serge PERRAUD
Première parution : 1/9/2008 nooSFere


 

Dans la nooSFere : 60832 livres, 54938 photos de couvertures, 54744 quatrièmes.
7938 critiques, 33010 intervenant·e·s, 1222 photographies, 3638 Adaptations.
 
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2018. Tous droits réservés.

NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.
Vie privée et cookies/RGPD