Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Littérature Choisir un autre habillage   
    Critiques    
    Littérature    
    Identification    
    Fiche livre    

Le Sang des lions

Loïc LE BORGNE

Science Fiction  - INTERVISTA, coll. 15 - 20 n° 5, dépôt légal : novembre 2008
352 pages, catégorie / prix : 14,90 €, ISBN : 978-2-35756-015-4

Couverture : Nuit de Chine.
Couverture

    Quatrième de couverture    
     Début du XXIIe siècle. Tandis que l'Europe s'enfonce dans le chaos, le continent africain connaît une ère de prospérité. Principale fierté de l'Afrikwana : les Magic Eden, somptueux parcs naturels, où s'ébattent lions, éléphants et autres grands fauves, devenus doux comme des agneaux grâce à l'ingénierie génétique.
     Jef, un jeune réfugié européen, travaille dans un de ces parcs de rêve, au pied du Kilimandjaro. Mais le rêve tourne au cauchemar, car les animaux attaquent soudainement les touristes. Avec l'aide de Massaïs insoumis, Jef découvre que la vie sauvage est en train de reprendre ses droits et a déclaré la guerre à l'homme.

     Une terreur rampante s'insinue dans les Magix Eden...

     Un roman d'aventures envoûtant, initiatique, qui nous entraîne dans une Afrique future où les technologies de pointe côtoient le mystère profond d'une Nature rebelle à toute domestication.

 
    Critiques    
     Au XXIIe siècle, le monde tel que nous le connaissons s'est inversé : l'Europe est devenue une terre pauvre, d'où certains émigrent en direction de l'Afrique, afin d'y trouver un emploi. Car l'Afrique est devenue un eldorado par le biais des Magic Eden, ces parcs naturels où l'on présente la faune régionale aux touristes ; ces derniers ne craignent rien, les animaux étant inoffensifs. Jef, un jeune Européen endurci par les épreuves traversées sur son lieu de naissance, arrive en Afrique l'esprit plein d'images idylliques. Mais, à la place de l'eden tant rêvé, il doit vite déchanter : il n'est rien d'autre qu'un esclave, les représentants du parc le maltraitent et le rabaissent. Les animaux – transgéniques – doivent leur indolence à une drogue qu'on leur administre. Mais peut-être tout n'est-il pas perdu : les Massaïs subsistent, peuplade libre, et certains animaux reviennent peu à peu à l'état sauvage...
     Une grande part de l’intérêt de ce roman tient à son renversement des perspectives. Jef Cody n’est en effet que le décalque en négatif de l'habituel héros étranger, en provenance d’Afrique, d’Amérique du Sud, ou même d’Europe de l’est, arrivant en France ou dans l’Occident. Sauf que le déracinement est ici encore plus difficile à gérer : l’Afrique est un continent exigeant, parfois violent, qui nécessite qu’on respecte sa terre plus que tout autre, qu’on s’imprègne de ses mystères – il est d'ailleurs fortement conseillé de ne pas tenter de les comprendre – avant d'être adopté. Jef, jeune Européen inflexible qui, malgré les raclées et les blessures, garde la tête haute, est donc tout trouvé pour s'épanouir dans ce nouveau monde. Mais le chemin sera long. Au cours de son apprentissage, le jeune homme croisera de nombreux personnages auxquels Le Borgne sait conférer ce qu'il faut d'épaisseur, même s'il n'évite pas l'écueil du manichéisme sur certains d'entre eux (essentiellement les « méchants », trop caricaturaux).
     Ce livre est aussi, évidemment, et surtout, une ode à la nature, et une dénonciation de nos dérives actuelles, qui pervertissent peu à peu les endroits purs de cette planète au nom de la société du spectacle. Message certes convenu, mais vital à faire passer, qui plus est dans un ouvrage destiné à la jeunesse. Et cela permet à l'auteur de laisser éclater son évident amour pour le continent africain, au travers de descriptions puissamment évocatrices. On lui reprochera simplement une fin un peu trop spectaculaire – bien que symptomatique de toute la violence contenue ou refoulée sur le sol africain – qui dénature un peu le propos de son auteur.
     Le Sang des Lions s'avère ainsi un roman très intéressant, marqué par la sincérité de son auteur et porté par des personnages forts. Et même si le monde actuel semble aller dans la direction diamétralement opposée aux souhaits sans doute un brin utopistes de Loïc Le Borgne, on se prend à rêver qu'il ait un jour raison...

Bruno PARA (lui écrire)
Première parution : 1/12/2008
nooSFere


 
Base mise à jour le 9 septembre 2017.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2017. Tous droits réservés.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique. Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.