Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Le Commerce des mondes

Charles DOBZYNSKI




MESSIDOR / TEMPS ACTUELS
Dépôt légal : janvier 1985
Achevé d'imprimer : janvier 1985
240 pages, catégorie / prix : nd
ISBN : 2-209-05667-5
Format : 14 x 21,5 cm  
Genre : Science Fiction 



    Quatrième de couverture    

Empruntant à la science-fiction, à la fable, au conte philosophique, l'auteur déploie ici toute la palette de l'humour, de l'imagination buissonnière et de la parodie. En vingt-cinq nouvelles, il nous fait faire le tour de mondes insolites qu'il nous révèle toujours nôtres, comme des rêves ou des miroirs déformants.
Ainsi, sur Gésira, si l'on tente de boire un verre, on sait que cela prendra plus d'une heure. Quel accident de la circulation du temps oblige à vivre au ralenti ?
Parmi les satellites dûment répertoriés pourquoi le nommé Shinkuo se comporte-t-il en voyou et le nommé Znog en banane ? Sur Tulsar des millers d'athlètes se rassemblent pour courir le marathon : pourquoi et comment découvre-t-on que la fameuse compétition est truquée ?
Pourquoi l'implacable policier Black Neuron poursuit-il avec tant d'acharnement Ivan Sullivan dans les égouts radioactifs de la planète New Earth ?
Pourquoi est-il tellement risqué de capturer des bélinaires, ces animaux pourtant réputés pacifiques, mais, ô combien, mystérieux ?
Qu'est-ce qui agite fiévreusement Jason, le spéculateur (il vient d'acquérir une planète pour une bouchée de pain) et bouleverse la carrière d'artiste de Blondeau, le douanier ?
Autant d'énigmes, autant de mondes habités et visités. De singuliers commerces s'y pratiquent, des coutumes et des modes de vie dont nous sont dépeints les aspects troublants, cruels, absurdes, comiques.

Charles Dobzynski, animateur de la revue Europe, a publié de nombreux livres de poésie. L'Opéra de l'espace (Gallimard) et Délogiques (Belfond) ont illustré la veine de la science-fiction détournée et de l'humour que l'on trouve également dans les récits de Couleur mémoire et le roman Taromancie (Temps Actuels).


    Sommaire    
1 - Bonella, pages 7 à 12
2 - Histoire d’œil, pages 13 à 15
3 - Vivre en paix, pages 17 à 22
4 - Aveugles et voyants, pages 23 à 27
5 - Pluie sur Phogal, pages 29 à 32
6 - Un Satellite succulent, pages 33 à 36
7 - Le Secret de Varog, pages 37 à 43
8 - Retour à l’éternel, pages 45 à 50
9 - La Musique des sphères, pages 51 à 56
10 - Médecins de l’espace, pages 57 à 63
11 - Gens de parole, pages 65 à 68
12 - Shinkuo l’ordanimateur, pages 69 à 74
13 - Le Lotus du temps, pages 75 à 81
14 - Rencontre d’un certain type, pages 83 à 89
15 - La Bosse du commerce, pages 91 à 98
16 - Marathon sur Tulsar, pages 99 à 109
17 - La Chasse aux erpilles, pages 111 à 116
18 - La Règle du jeu, pages 117 à 123
19 - Prenez garde à la peinture, pages 125 à 134
20 - La Trace des bélinaires, pages 135 à 143
21 - E.T.T. Extra-T-Tauri, pages 145 à 160
22 - Une Carrière douanière, pages 161 à 174
23 - Les Sidérables, pages 175 à 191
24 - Vie et déclin des androgènes, pages 193 à 209
25 - Visa de sortie, pages 211 à 229
 
    Critiques    
 
     Les amateurs de SF connaissent Charles Dobsynski : Dès 1963, il a imaginé l'une des rares réussites de la SF poétique avec l'Opéra de l'Espace. Depuis, il a publié un recueil de nouvelles. Couleur Mémoire, qui faisait une place intéressante à la SF et un roman : Taromancie en 1979, dont Fiction en son temps a rendu compte.
     Avec Le commerce des mondes, c'est un recueil de vingt-cinq courtes nouvelles de SF, qui se situent du côté de trois maîtres, qui mêlent l'invention farfelue et l'humour : Entre deux mondes incertains de J. Sternberg — que Denoël vient de rééditer — les Univers de Sheckley, et les Voyages d'Ijon Tichy de Stanislas Lem. Un beau parrainage est parfois un handicap, mais pas dans le cas présent : Dobzynski garde son originalité.
     Ses inventions sont à la limite de l'onirique et de l'arbitraire Dès le premier récit nous savons dans quel monde nous allons nous trouver « Il est des planètes que rien ne justifie », rien sans doute sauf la virtuosité de l'écrivain et le plaisir du lecteur, ce qui est bien suffisant : pourquoi chercher ailleurs ?
     Que trouve-t-on dans cet inventaire de l'improbable ? Des planètes surtout : planètes cages comme Phorgal, planètes collectionneuses comme Bonella, truquées comme Aurore la manipulatrice, ou bien celle que je préfère Znog, Znog, le délinquant sidéral qui n'a pas seulement la forme d'une banane « tombée en rêve » d'on ne sait quel arbre stellaire. Znog dont le sol lui-même, exploré par les sondes, les forages, est véritablement une banane « difficile à éplucher, tant sa pelure s'était durcie » énigme cosmique légitimant toutes les légendes sur son origine et qu'à défaut d'expliquer on se met à manger, au point de la voir peu à peu se déglinguer, se tasser et sur le point de disparaître du ciel. Des animaux aussi, comme les bélinaires « aux yeux satinés et phosphorescents » ou les blagodontes « métissages des formats et des hypothèses de l'imaginaire ». Sans parler des aventures cocasses et impossibles avec androïdes, chasses initiatiques, etc.
     Un mariage des inventions de Woody Allen (in Dieu Shakeaspeare et moi) du Michaux de la Grande Garabagne et des inventions typées de la SF. Ajoutons que c'est écrit de manière charmante, avec des images recherchées, un peu comme parfois chez Rosny dans Les Navigateurs de l'infini — en particulier pour les animaux — et que le tout donne une bonne idée de ce dont est capable un écrivain de « mainstream » qui n'ignore pas notre domaine, quand il se place, fut ce de biais, sur le terrain de la SF.

Roger BOZZETTO
Première parution : 1/5/1985 dans Fiction 362
Mise en ligne le : 30/11/2008


 

Dans la nooSFere : 59633 livres, 53437 photos de couvertures, 53444 quatrièmes.
7864 critiques, 32337 intervenant·e·s, 982 photographies, 3635 Adaptations.
 
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2018. Tous droits réservés.

NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.
Vie privée et cookies