Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Le Village au bout du monde

Jean-Luc MARCASTEL

Cycle : Louis le galoup vol.


Illustration de Jean-Mathias XAVIER
NOUVEL ANGLE, coll. Matagot n° (1)
Dépôt légal : janvier 2009
290 pages, catégorie / prix : 15 €
ISBN : 978-2-354-50045-0
Format : 15 x 23 cm  
Genre : Fantasy 



    Quatrième de couverture    
     La nuit, le feu, une grande forteresse assaillie, une créature monstrueuse, un loup terrible, un loup debout... un galoup.
     Tel est le cauchemar qui hante Louis, dans son village au bout du monde, près de la Grande Brèche et de sa lueur maudite qui marque la fin du royaume et de toutes les routes...
     Ce royaume que l'ombre du vicomte de Marsac, l'Usurpateur, et de ses terribles barons, Malemort et le Siblaire, ce siffleur infernal, recouvre peu à peu...
     Mais derrière le simple garçon des montagnes, un autre se cache, plus griffu, plus sauvage, qui attend son heure... Mais cet autre sera-t-il assez fort, assez terrible, pour s'opposer aux ténèbres et à ses émissaires ?
     Louis, accompagné par son frère, Séverin, et la Roussotte, ce joli brin de sorcière au caractère impossible, devra partir en quête de ses origines, après qu'une malebeste, une créature venue de la Grande Brèche, ait attaqué le village.
     Mais les nouvelles vont vite, quand on a des yeux partout, et la chasse infernale de Malemort, le Grand Veneur, le maître des galoups noirs, est déjà en route...

     « Approchez Estranger, là, dans le creux de l'âtre, où le feu murmure à l'ombre ses histoires...
     Savez-vous qu'en l'an 999 de notre Seigneur, le Poing de Satan s'abattit sur le royaume de France, l'ouvrant en deux tel le soc d'une charrue fendant la terre ?
     Savez-vous que de cette grande Brèche ouverte par-delà les montagnes monta une lueur mauvaise qui changeait de terrible manière les bêtes et les hommes qui l'approchaient ?
     Des ténèbres, un nouveau royaume est pourtant né au sud de la Grande Brèche, un royaume qui est aujourd'hui en péril.
     C'est l'heure du conteur, c'est l'heure de l'histoire, l'histoire de Louis...
     Louis le galoup. »


 
    Critiques    
     Dans le sud d’une France moyenâgeuse coupée en deux depuis plusieurs siècles par une catastrophe naturelle, Louis et Séverin sont les deux plus jeunes fils du seigneur de Mandailles. Mais lorsque Thierry le colporteur passe dans le village, les événements se précipitent : les deux frères apprennent leur véritable origine, Louis découvre qu’il est un loup-garou et, poursuivi par un agent du Vicomte au pouvoir, il doit fuir, accompagnés de Séverin, de Thierry et d’une jeune sorcière.

     A la croisée de la fantasy classique et du roman régional (le récit est même suivi de recettes de cuisine locales), Louis le galoup est une série en cinq tomes parue initialement chez un éditeur auvergnat (Les Trois épis) puis en autoédition suite à l'arrêt de celui-ci. Cette nouvelle édition par l’association « Nouvel angle » a été l’occasion de réviser le texte et d’y adjoindre 50 pages d’annexes, dont une dizaine d’illustrations.

     « C’est l’heure du conteur... C’est l’heure de l’histoire... L’histoire de Louis... Louis le galoup ». Dès l’introduction, l’auteur nous prévient : plus qu’un roman, nous allons lire la transcription d’un conte oral. Et Jean-Luc Marcastel ne lésine pas sur les effets de style, à tel point que le lecteur a régulièrement l’impression d’écouter l’histoire au coin du feu. Malheureusement, ce style tombe par moment dans la lourdeur, témoin le nombre de phrases commençant par « c’est que » (certainement plus d’une par page) ou l’abus de tournures pittoresques.

     Si l’intrigue est bâtie autour de l’inévitable quête initiatique qui plaira aux plus jeunes lecteurs dès 8 ans, elle se déroule dans une France suffisamment originale pour renouveler le plaisir des plus chevronnés. De même, l’utilisation à contre-courant de créatures archétypales (les loups-garous alliés des hommes) est fort bien exploitée. On pourra regretter que ce premier tome ne soit qu’une introduction à la véritable aventure, mais on ne perd pas pour autant son temps en découvrant cet univers riche et haut en couleur et le lecteur curieux ne pourra qu’attendre la suite pour poursuivre son voyage en Occitània.



René-Marc DOLHEN
Première parution : 14/4/2009 nooSFere


 

 
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2017. Tous droits réservés.

NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.
Vie privée et cookies