Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Littérature Choisir un autre habillage   
    Critiques    
    Littérature    
    Identification    
    Fiche livre    

Le Lac aux Vélies

Ludovic DEBEURME & Labyala NOSFELL

Fantasy  - Illustration de Ludovic DEBEURME
FUTUROPOLIS, dépôt légal : juin 2009
40 pages, catégorie / prix : 29,50 €, ISBN : 978-27548-0288-8
Couverture

    Quatrième de couverture    
Pas de texte sur la quatrième de couverture.

    Prix obtenus    
Grand Prix de l'Imaginaire, prix spécial, 2010
 
    Critiques    
     Au commencement était Labyala Nosfell, étrange conteur/chanteur, doux rêveur aux pieds nus dont le timbre androgyne évoque la voix d'un ange brisé. Un artiste improbable qui paraît fragile, évanescent, mais capable soudain de déployer une surprenante énergie, de subjuguer son auditoire par des histoires candidement monstrueuses et une impressionnante présence scénique.
     Si l'on pense à un extraterrestre, c'est que Nosfell vient bien d'un autre monde. Egaré sur Terre, il n'a rien d'un créateur d'univers : son pays nommé Klokochazia existe bel et bien dans sa mémoire et il n'en figure que le modeste chantre, venu nous rapporter les histoires vraies et les légendes de cette contrée fantasmagorique, dans une langue qu'il est le seul à lire, écrire, parler et chanter couramment : le klokobetz.

     Polymorphe et insaisissable, ce guitariste plutôt folk-rock s'est curieusement lié d'amitié à un violoncelliste de formation classique, Pierre Lebourgeois. De leur complicité est né Le Lac aux vélies, un spectacle musical avec orchestre, donné à la cité de la musique en 2007. Situé quelque part entre un opéra-rock, un poème symphonique et un conte musical pour grands enfants, ce spectacle raconte le drame amoureux du terrifiant Günel, né du croisement des souffles d'un dieu fou et des larmes versées par un mourant dans le trou béant au centre de l'arbre gigantesque qui — de tout son tronc — porte le nom de Sladinji.

     L'aventure du Lac aux vélies se prolonge désormais par ce livre, où l'histoire de Günel est réécrite et illustrée par le non moins bizarre Ludovic Debeurme, peintre aux visions cauchemardesques et torturées, d'un surréalisme grotesque et douloureux situé dans la lignée d'un Jérôme Bosch ou d'un Roland Topor. Il est aisé de se perdre dans la contemplation de ses dessins délicieusement malsains, foisonnant de détails morbides aux accents psychanalytiques.

     La conjugaison de ces trois talents hors normes permet aux éditions Futuropolis de nous offrir cet album « multimédia » où conte, musique et dessin s'assemblent à merveille pour édifier un univers d'une profonde originalité. Car sa fantasy ne doit rien aux mythologies gréco-romaines ou nordiques, rien à la geste d'Arthur, rien à Tolkien ni à ses multiples successeurs. De même, sa « musique de fantasy » ne doit rien aux nombreuses compositions illustrant les films ou les jeux vidéos du genre. Il y a là une création unique, d'une force et d'une cohérence qui emportent la conviction.

     « Beau livre », Le Lac aux vélies bénéficie en outre d'une présentation soignée, agréable à toucher, à feuilleter, à relire. Le conte y est présenté de manière bilingue, en klokobetz-français, avec des illustrations en pleine page. Après la fable cauchemardesque de Günel dont la morale demeure très ambiguë – comme celle de toute vie – viennent quelques annexes, mêlant portraits, planches naturalistes façon XVIIIème ou XIXème siècles, anecdotes complémentaires qui dévoilent mieux la richesse de l'univers créé et laissent espérer d'autres contes du même tonneau.
     Dans un livret à part, le CD reprend la musique dans sa version orchestrale – qui surprendra sans doute les habitués du guitariste – sans les parties contées – ce qui peut paraître dommage, mais est plus adapté à une écoute répétée.

     Ainsi, Le Lac aux vélies fait partie de ces ouvrages inclassables mais durablement marquants, qui ouvrent vers de nouveaux horizons et prouvent que tout n'a pas déjà été dit.


Pascal PATOZ (lui écrire)
Première parution : 28/10/2009
nooSFere


 
Base mise à jour le 9 septembre 2017.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2017. Tous droits réservés.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique. Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.