Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Le Trône de Fer, l'intégrale - 1

George R. R. MARTIN

Titre original : A Game of Thrones, 1996

Cycle : Le Trône de fer (omnibus)

Traduction de Jean SOLA
Illustration de Marc SIMONETTI

J'AI LU (Paris, France), coll. Semi-Poche
Dépôt légal : décembre 2009
798 pages, catégorie / prix : 14,90 €
ISBN : 978-2-290-01943-6   
Genre : Fantasy



    Quatrième de couverture    
     [texte de rabats de couverture]
     Le royaume des Sept Couronnes est sur le point de connaître son plus terrible hiver : par-delà le Mur qui garde sa frontière nord, une armée de ténèbres se lève, menaçant de tout détruire sur son passage. Mais il en faut plus pour refroidir les ardeurs des rois, des reines, des chevaliers et des renégats qui se disputent le Trône de fer. Tous les coups sont permis, et seuls les plus forts, ou les plus retors, s’en sortiront indemnes...

     George R.R. Martin
     Scénariste et producteur au cinéma et à la télévision, il est aussi l'auteur de plusieurs romans à succès (Riverdream, Armageddon Rag). Dans la lignée des Rois maudits et d'Excalibur, Le trône de fer, dont voici le premier volet de l’édition intégrale, est une grande saga épique, actuellement en cours d'adaptation en série télévisée par la chaîne HBO.

    Sommaire    
1 - Le Donjon rouge (A Game of Thrones), pages 7 à 379, Roman, trad. Jean SOLA
2 - Le Trône de fer (A Game of Thrones), pages 381 à 786, Roman, trad. Jean SOLA
 
    Critiques    
     Saga culte forte de cinq tomes, Le Trône de Fer (A Game of Thrones) s’est récemment vue adapté en série télévisée sur la chaîne HBO (actuellement diffusée sur Orange Cinéma) : voilà l’occasion de s’attarder un instant sur cette nouvelle référence de la fantasy 1.

     Le Trône de Fer se déroule dans un univers médiéval réaliste et (légèrement) fantastique où plusieurs familles se partagent sept royaumes sous l’égide d’un roi unique, après s’être alliées pour destituer le monarque dément l’ayant précédé. Le nouveau roi, Robert Baratehon, héros de la révolte, s’est ainsi installé sur le Trône de Fer (composé des épées d’adversaires vaincus) avant de s’unir à une femme de la maison Lannister, puissante famille de l’ouest à la richesse illimitée 2. L’histoire débute au moment où Robert, Roi des Sept Couronnes, arrive dans le nord pour rendre visite à son compagnon de bataille Eddard, seigneur de la maison Stark. Le conseiller du monarque, la « Main », vient de décéder, et Robert compte sur son vieil ami Stark pour le remplacer en ces temps incertains où son entourage ne semble plus digne de confiance. Car, bien évidemment, la Main n’est pas mort de cause naturelle, le roi lui-même semble en danger, et Lord Stark devra se hâter pour discerner ses amis de ses ennemis dans le panier de crabes où cet homme de valeurs et de principes sera contraint d’évoluer.

     Dans cette série de romans inspirée des Rois Maudits, selon le propre aveu de l’auteur, il est donc essentiellement question de complots et autres jeux de pouvoir. Ce bref résumé ne concerne que l’intrigue principale, mais de nombreux personnages et manigances s’entremêlent dans une histoire complexe réglée comme une horlogerie (car, pendant que les maisons s’affrontent pour la possession du Trône de Fer, les deux enfants d’Aerys II Targaryen, dit le « Fol », s’évertuent à lever une armée de barbares, et d’étranges évènements se manifestent au nord du Mur préservant la paix des contrées humaines depuis huit mille ans).

     On pourrait presque qualifier le genre de « post-fantasy » car ici, la magie a quasiment disparu, les dragons sont un lointain souvenir, et le contexte réaliste évoque fortement une époque (le Moyen Âge, en l’occurrence) et des peuplades connues (les Vikings, les Huns...). Outre cet angle d’approche original d’un territoire balisé, le succès du Trône de Fer doit aussi au talent de l’auteur pour dresser des portraits de personnages à la personnalité fouillée, ambiguë et jamais manichéenne : chaque acteur obéit à ses propres motivations subtilement exposées, et le lecteur ne peut que ressentir de l’empathie pour eux, malgré leurs machinations machiavéliques (chaque chapitre est d’ailleurs axé sur un personnage, l’ensemble du roman relatant leurs destins croisés). Autre atout de l’œuvre : cet art du rebondissement inattendu, du retournement de situation permanent évitant de tomber dans le cliché éculé. Des personnages essentiels meurent, des puissants deviennent faibles et des faibles deviennent puissants, des individus a priori repoussants et antipathiques se révèlent braves quand les héros lumineux se vautrent dans la vilenie... Enfin, sur la forme, l’auteur possède un sens certain de la formule (« Winter is coming ! »). On pourrait également aborder son goût pour la démesure, sa capacité à provoquer le vertige en évoquant des éléments difficilement imaginables (la durée interminable de l’hiver, la hauteur et l’âge du Mur, la nature des Autres, qui peuplent l’autre côté du Mur...).

     Pour conclure, ne le cachons pas : Le Trône de Fer n’est pas facile d’accès. Un style ampoulé, une multitude de personnages accumulés dès les premières pages, des intrigues qui s’entrecroisent constamment... C’est un peu comme Le Parrain : au premier abord, on n’y comprend rien, mais une fois assimilés les personnages et les enjeux, on y prend un plaisir fou.


Notes :

1. À préciser : cette édition, intitulée « Intégrale 1 », reprend le texte du premier volume original, découpé en deux tomes lors de sa première parution française.
2. Au risque d’extrapoler, la rivalité ancestrale entre deux maisons, les Stark et les Lannyster, n’est pas sans rappeler celle opposant les Atréides et les Harkonnen dans Dune. D’autres éléments, comme la découverte d’une tribu nomade farouche aux mœurs étrangères, évoque également le chef-d’œuvre de Frank Herbert.


Florent M. (lui écrire)
Première parution : 23/6/2011 nooSFere


 

Dans la nooSFere : 62397 livres, 58355 photos de couvertures, 56875 quatrièmes.
7958 critiques, 34216 intervenant·e·s, 1309 photographies, 3653 Adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous écrire.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2018. Tous droits réservés.