Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Le Duc de Fer

Meljean BROOK

Titre original : The Iron Duke, 2010

Cycle : Iron Seas vol. 1

Traduction de Agnès GIRARD
Illustration de Todd KEITH

J'AI LU (Paris, France), coll. Pour elle - Crépuscule n° 10127
Dépôt légal : septembre 2012
Roman, 416 pages, catégorie / prix : 7,40 €
ISBN : 978-2-290-03489-7   
Genre : Science-Fiction

Illustration de couverture : (c) Todd Keith / Getty.



    Quatrième de couverture    
     Il a libéré l'Angleterre du joug de la Horde. Pour tous, il est le duc de Fer, héros craint et adulé. Pourtant, quand un homme assassiné est retrouvé chez lui, Rhys Trahaerne comprend que certains ne le craignent pas. A commencer par Mina Wentworth, chargée de l'enquête. Séduisante, mystérieuse... et très douée. La posséder devient bientôt l'unique quête de Rhys, alors qu'une conspiration menance l'Angleterre.

     Passionnée par les contes de fées et les comics, Meljean Brook nous entraîne au coeur d'un univers étrange, où se mêlent suspense et sensations fortes pour un voyage des plus hallucinants.
 
    Critiques    
     Heureux amateurs de romance paranormale, car l'année 2012 est assez riche d'inédits ! Malheureusement, plus que régulièrement, l'édition française semble vouloir épuiser chaque idée jusqu'à la trame avant de passer à la suivante. L'originalité est pistée avec soin par les lecteurs avides de nouveaux horizons. Ainsi, fait assez rare pour être souligné, J'ai lu publie, avec Le Duc de fer de Meljean Brook, un mélange de steampunk 1 et d'uchronie 2. Le présent roman ne contient ni loups-garous, ni vampires ou autres créatures du Petit Peuple, mais des nanotechnologies et des humains modifiés. Voici donc un peu de nouveauté !

     Dans l'univers de Miss Brook, la visite de Marco Polo et de sa délégation en Asie, à la fin du XIIIe siècle, s'est soldée par l'emprisonnement des scientifiques et la mort des missionnaires. Quelque deux cents ans après, la Horde d'Or 3 entreprend et réussit la conquête de l'Europe avec les machines de guerre résultant de cette séquestration. Les réfugiés fuient vers le Nouveau Monde. Protégé par la mer et sa Marine, l'Angleterre résiste. Elle est envahie plus tard — impossible de savoir quand, en dépit des quelques notions chronologiques lâchées par l'auteur — grâce à une ruse : des nanoagents dans le sucre et le thé issus de l'importation... Contaminés, les habitants deviennent des bogués, des marionnettes entre les mains des occupants mongols en raison d'une fréquence radio leur faisant perdre toute autonomie. Au gré des besoins de main-d'œuvre, les hommes appartenant à la classe ouvrière sont améliorés à l'aide de greffons mécaniques, mais aussi vendus en esclaves à l'extérieur du pays. La société anglaise, sous le joug de l'envahisseur, subit et s'adapte aux mœurs des conquérants. Alors qu'après deux cents ans d'occupation, l'Angleterre, exsangue, vient tout juste de se libérer, elle devient la proie de riches expatriés non contaminés, faisant valoir leurs droits et leur vision très personnelle de l'avenir.
     Le Londres de Miss Brook ressemble à une zone de guerre où le peuple survit à peine. La suie laisse sa trace indélébile sur la ville et les hommes. La technologie est très présente, mais diversement avancée : nanotechnologie, greffons mécaniques et manipulations génétiques côtoient la transmission par câble, l'automobile à vapeur et les aéronefs... Un vrai décor de steampunk ! Le rendu est soigné malgré sa complexité et surtout agréablement surprenant pour le lecteur non averti. Pas d'inquiétude, les informations nécessaires à notre compréhension sont fournies au fur et à mesure, rendant ainsi la lecture fluide et dynamique.
     En revanche, n'essayez pas d'associer une époque historique à celle de cet univers, car les anachronismes 4 sont nombreux, découlant directement de l'occupation mongole. À ce titre, le fonctionnement de la société anglaise a payé un lourd tribut et son évolution constitue une thématique à part entière du roman. Cette légère sensation de décalage pique notre curiosité, tant le récit nous prend dès les premiers chapitres. Les férus d'Histoire seront donc un peu perdus, mais ce sentiment de vertige passe rapidement, car l'attention du lecteur est happée par l'originalité de ce monde.
     Nous suivons l'enquête de Mina, inspectrice de police, qui doit résoudre le meurtre d'un homme trouvé sur le perron du duc de Fer, Rhys Trahaearn, LE libérateur de l'oppresseur mongol. Ce héros national a repris le pays grâce à ses talents de pirate. Autant dire que la jeune femme marche sur des œufs ! Conspiration, rebondissement et dépaysement sont au rendez-vous tant en Angleterre qu'hors des frontières. Les pistes se multiplient au gré des découvertes, mais en respectant bien le tempo donné pas les moyens de transport utilisés. Ces déplacements permettent d'appréhender un monde ayant évolué très différemment de ce que nous connaissons et d'explorer le résultat de l'invasion de la Horde d'Or sur toute l'Europe et au-delà.
     L'auteur met aussi à profit ce délai pour rapprocher nos protagonistes. Alors que l'enquête suit son cours, l'ex-pirate s'entiche, très sérieusement, de Mina qui de son côté, hésite en raison de leurs différences de statut — un héros national et une métisse fruit non désiré d'une Frénésie. Nous en apprenons ainsi un peu plus sur l'intégration — contrainte — des mœurs de l'occupant par la société anglaise. Plus le dénouement approche, plus l'histoire d'amour prend le pas sur le reste, réduisant, par moment, le développement de l'intrigue à la portion congrue. Tous les signes sont là, nous sommes bien en présence d'une romance futuriste.
     L'univers de Meljean Brook détonne parmi les dernières parutions et il est appréciable de plonger dans une histoire novatrice — pour le genre — et de qualité. Alors, si vous n'êtes pas allergique à un peu de sentiment, n'hésitez pas et espérons que les éditeurs continueront sur cette lancée et nous proposeront d'autres titres aussi exotiques que celui-ci.

Notes :

1. Genre littéraire de science-fiction dont l'action se déroule dans l'atmosphère de la société industrielle du XIXe siècle. Il est souvent associé à l'uchronie en raison de ses anachronismes (faire côtoyer une époque avec des avancées technologiques beaucoup plus récentes) qui peuvent être expliqués par une évolution de l'Histoire différente de notre trame temporelle actuelle.
2. Genre littéraire qui, à partir d'un évènement passé, réécrit l'Histoire. Il en explore ainsi les conséquences possibles et y apporte une issue différente de celle que nous connaissons.
3. Petit rappel historique : La Horde d'Or (1243-1502) prend son origine dans l'empire mongol et ses conquêtes territoriales. Son territoire est très étendu, principalement sur la partie méridionale de la Russie d'aujourd'hui. Cet empire est souvent connu à travers l'histoire de Marco Polo (1254-1324), car il séjourna pendant 17 ans (1274-1291) en Chine et fut employé par l'empereur mongol Kubilaï Khan qui achevait à l'époque la conquête de ce pays. Ceci, bien sûr, si l'on se réfère à notre axe temporel...
4. Les technologies et l'ambiance rappellent la fin du XIXe siècle alors que les références historiques, signalées en début de roman (notamment Marco Polo et Cromwell), évoquent plutôt la fin du XVIIIe siècle, soit au moins 100 ans d'écart. Impossible de se référer au pouvoir en place, car comme dans ce roman, Cromwell (exécuté normalement en 1540) a migré avec ses Séparatistes vers le Nouveau Monde 30 ans avant la première vague migratoire anglaise et l'invasion de l'Angleterre, il n'est pas dit qu'Henri VIII ait répudié Catherine d'Aragon pour épouser Anne Boleyn et donc qu'Élisabeth Ière soit née... Un joli micmac historique !


Nathalie TELL
Première parution : 18/3/2013 nooSFere


 
retour en haut de page

Dans la nooSFere : 67229 livres, 68626 photos de couvertures, 62148 quatrièmes.
8091 critiques, 35812 intervenant·e·s, 1468 photographies, 3695 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2020. Tous droits réservés.