Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
L'Échiquier du mal - 2/2

Dan SIMMONS

Titre original : Carrion Comfort, 1989
Première parution : New York : Warner Books, 1989

Cycle : L'Échiquier du mal  vol. 2 

Traduction de Jean-Daniel BRÈQUE

DENOËL (Paris, France), coll. Présences n° (8)
Dépôt légal : avril 1996
Roman, 492 pages, catégorie / prix : 140 FF
ISBN : 2-207-23971-3
Format : 14,0 x 20,5 cm  
Genre : Fantastique



    Quatrième de couverture    
     Ils ont le Talent.
     Ils ont la capacité de pénétrer dans notre esprit pour nous transformer en marionnettes au service de leurs perversions et de leur appétit de pouvoir.
     Ils tirent les ficelles de l'histoire.
     Sans eux, le nazisme n'aurait peut-être pas été cette monstruosité dont nous avons du mal à nous remettre, Lee Oswald n'aurait peut-être pas été abattu par Jack Ruby, John Lennon n'aurait peut-être pas été assassiné devant chez lui, les fanatismes de tous les ordres ne se réveilleraient peut-être pas de façon aussi systématique et nombre de flambées de violence, tueries, accidents inexpliqués n'auraient peut-être pas ensanglanté notre époque.
     Car ils se livrent aussi entre eux, par « pions » interposés, à une guerre sans merci.
     A qui appartiendra l'omnipotence ?
     A celui qui aura le plus soif de pouvoir.
     Ce sont des vampires psychiques...

     Dan Simmons, né en 1948 dans l'Illinois, a exercé pendant dix-huit ans le métier d'enseignant avant de se consacrer à l'écriture. Depuis 1982 il a publié quelques nouvelles et cinq romans, dont Le Chant de Kali (J'ai Lu) et Hyperion (Laffont). A la lecture de l'Echiquier du mal, qui a remporté presque tous les prix littéraires anglo-saxons récompensant une oeuvre de fiction, Stephen King a salué en lui son rival le plus redoutable.

    Cité dans les Conseils de lecture / Bibliothèque idéale des oeuvres suivantes :    
 
Jean-Pierre Fontana : Sondage Fontana - Fantastique (liste parue en 2002)  pour la série : L'Échiquier du mal

 
    Critiques des autres éditions ou de la série    

 
Edition DENOËL, Présence du futur (1999)


     L'exercice du résumé — délicat en temps normal — se révèle impossible pour cette fresque de plus de mille pages qui tourne à l'épopée. D'autant plus que l'intrigue commence en 1920, prend toute son ampleur pendant la Seconde Guerre mondiale et s'étale jusqu'à nos jours, passant d'un coin à l'autre du globe. L'Échiquier du mal explore les coulisses de l'inhumanité, à travers les jeux pervers — aussi codifiés que les échecs — de vampires psychiques, de surhumains possédant le Talent et dénués de toute morale. Manipulateurs de l'histoire, coupables des pires actes de barbarie, ils éliminent les hommes comme des pions, se nourrissent de leurs souffrances et s'abreuvent à la source du pouvoir. Mais le jeu se transforme en guerre impitoyable entre différentes factions et réveillent des instincts plus meurtriers encore.
     La réédition en deux tomes de ce chef-d'œuvre du fantastique est un événement. En effet, L'Échiquier du mal est au thriller fantastique ce qu'Hypérion est à la SF  : une œuvre majeure du genre. Deux romans qui ont propulsé l'auteur à la tête des plus grands créateurs et visionnaires dans le domaine de l'imaginaire. Comme le dit Simmons lui-même, ce roman « a été sa (volumineuse) tentative d'examiner le mal inhérent au pouvoir  ». Un pouvoir cruel et corrompu qui oppose les marionnettes humaines aux manipulateurs, eux-mêmes manipulés. Suspense haletant sans temps mort, intrigue solide et d'ampleur, personnages fort réussis et consistants, L'Échiquier du mal renouvelle le thème classique du vampire grâce à un traitement empli de souffle et de grandeur. Il est dans l'histoire du genre fantastique une somme, un aboutissement. Il dépasse le simple statut de thriller pour devenir un pamphlet brûlant sur les vampires psychiques de notre quotidien  : la politique, la religion, les médias... Des camps de concentration aux jungles urbaines, l'éternelle lutte du bien et du mal se vautre dans un monde en ébullition où la vie humaine n'est que roupie de sansonnet. Autant dire que le lecteur ne ressort pas indemne d'une telle plongée dans l'horreur et la paranoïa. Mais c'est le prix à payer pour savourer cette épopée incontournable dont l'objectif final — largement atteint — est de nous mettre mat..

Daniel CONRAD
Première parution : 1/6/1999
dans Galaxies 13
Mise en ligne le : 15/12/2000




 
retour en haut de page

Dans la nooSFere : 68202 livres, 72264 photos de couvertures, 63164 quatrièmes.
8211 critiques, 36358 intervenant·e·s, 1472 photographies, 3700 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2020. Tous droits réservés.