Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Légationville

China MIÉVILLE

Titre original : Embassytown
Traduction de Nathalie MÈGE
FLEUVE NOIR / FLEUVE Éditions
Dépôt légal : octobre 2015
496 pages, catégorie / prix : 21,90 €
ISBN : 978-2-265-09761-2
Format : 14 x 22,5 cm  
Genre : Science Fiction 
Couverture : (c) Galapagos Conservation Trust.



    Quatrième de couverture    
Sur Ariéka, planète à l’air irrespirable aux confins du monde connu, Légationville est un comptoir commercial et une enclave humaine alimentée en oxygène. Ici, les Ariékans, appelés les Hôtes, et les Humains cohabitent en paix.
Pourtant, la communication entre eux est délicate : les Ariékans, bien que parlant par deux bouches, ne connaissent qu’un niveau de langage ; le mensonge leur est inconcevable et toute forme de métaphore, inintelligible.
Seuls les Légats, paire de clones humains élevés et appareillés en symbiose, peuvent échanger avec les Hôtes. Et un Légat improbable vient d’arriver en ville, chargé d’imposer les nouveaux plans du Brémen.
Par tous les moyens.

China Miéville est né à Londres en 1972. Dès la parution de son premier roman, Le Roi des rats, il fait figure de nouveau prodige des littératures de l’imaginaire. Perdido Street Station obtient le Prix Arthur C. Clarke, le British Science Fiction Award et le Grand Prix de l’Imaginaire (meilleur roman et meilleure traduction) en 2004. Les Scarifiés et Le Concile de Fer (Prix Arthur C. Clarke) confirment son succès et son originalité. Avec The City&The City, un polar teinté de fantastique, il rafle les plus grands prix : Hugo, British SF, Arthur C. Clarke, World Fantasy, Locus, Elbakin et le Grand Prix de l’Imaginaire.
Légationville a obtenu le Prix Locus 2012.


 

 
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2017. Tous droits réservés.

NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.
Vie privée et cookies