Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Étranges Éons

Robert BLOCH

Titre original : Strange Eons, 1978
Première parution : Whispers Press, 1978

Traduction de François TRUCHAUD
Traduction révisée par Patrick MALLET
Illustration de Zdzislaw BEKSINSKI

MNÉMOS (Saint-Laurent d'Oingt, France)
Dépôt légal : mars 2019
252 pages, catégorie / prix : 17 €
ISBN : 978-2-35408-719-7
Format : 16,0 x 24,0 cm  
Genre : Fantastique



    Quatrième de couverture    

Un amateur d’art, Albert Keith, achète un tableau très intrigant : Le Modèle de Pickman, absolument identique à celui dont parle Lovecraft dans l’une de ses plus célèbres nouvelles. Accompagné de son ami bibliophile et fin connaisseur du Maître de Providence, il va chercher à découvrir l’origine de la toile. C’est alors le début d’un voyage vers l’horreur et une folle enquête durant laquelle tout va basculer pour les deux investigateurs de l’étrange. Et si l’œuvre de Lovecraft n’était pas une fiction, mais bien la réalité ?

Combinant avec talent le suspense du roman policier et l’effroi propre à la littérature fantastique, Robert Bloch nous entraîne dans les brumes profondes, cauchemardesques et fantasmagoriques de Lovecraft et prolonge tout en le renouvelant pour notre plus grand plaisir le célèbre mythe de Cthulhu.

Mnémos propose avec cette nouvelle édition à la traduction revue le meilleur roman des écrivains ayant côtoyé H. P. Lovecraft.

Robert Bloch (1917-1994) est un auteur américain majeur de romans policiers et de nouvelles fantastiques. Il a été aussi un scénariste apprécié par le cinéma et la télévision. Il est mondialement connu pour son roman Psychose, adapté au cinéma par Alfred Hitchcock.

 
    Critiques des autres éditions ou de la série    

 
Edition NOUVELLES ÉDITIONS OSWALD (NéO), Fantastique / SF / Aventure (1981)


 
     Les plus belles couvertures sur le marché de la SF sont sans conteste celles que Nicollet fait pour Néo, avec leur composition si particulière : ces deux piliers à l'aspect varié qui entourent le dessin central et donnent leur unité aux couvertures. Ici, un Lovecraft en costume apparaît, comme une créature démoniaque aux oreilles pointues, au regard halluciné. Car Retour à Arkham, vous l'aurez aisément deviné, est un hommage à Lovecraft. S'il n'est pas obligatoire de connaître l'œuvre du Maître pour lire le roman de Bloch, c'est du moins fortement conseillé — en tout cas, la lecture de nouvelles comme Le modèle de Pickman ou Le témoignage de Randolph Carter aide grandement à la compréhension de l'énigme. J'ai parlé d'« hommage » rendu à H.P. Lovecraft, mais il me semble un peu maladroit et, au long du texte, on n'a pas l'impression de retrouver le Bloch des Contes de terreur. Tout se passe comme si le temps d'un roman, il était redevenu le jeune correspondant de H.P.L.
     Les trois parties qui composent le roman (et qui pourraient aisément passer pour trois nouvelles) ont chacune une motivation et un déroulement différent. La première reproduit fidèlement des nouvelles comme Le témoignage et Le modèle et représente, outre une nouvelle fantastique bien menée aux rebondissements haletants, un véritable guide biobibliographique pour ceux que l'œuvre de H.P.L. intéresse ; la seconde ressortit plus du domaine « espionnage » et introduit l'héroïne dans le milieu étrange des sectes ; quant à la troisième, il s'agit d'un dénouement paroxystique qui introduit la chute finale à laquelle plus personne ne songe tant le rythme est rapide.
     Bloch ne porte pas réellement de regard critique sur l'œuvre du Maître, pas plus qu'il ne l'interprète, contrairement à ce qu'affirme François Truchaud dans sa préface. A mon avis il a essayé de donner une manière de conclusion à l'ensemble des nouvelles de Lovecraft, mais une conclusion à sa mesure, car s'il est un habile artisan doué par moment de génie, il n'a rien de la folie de H.P.L. ni de son dégoût fasciné pour tout ce qu'il ne comprenait pas. Quoi qu'il en soit, Bloch reste quand même à cent coudées au-dessus d'un Lumley, par exemple, qui fait œuvre d'imitateur.

Jean-Pierre VERNAY
Première parution : 1/5/1981
dans Fiction 318
Mise en ligne le : 21/10/2007




 
retour en haut de page

Dans la nooSFere : 66609 livres, 67421 photos de couvertures, 61470 quatrièmes.
8090 critiques, 36422 intervenant·e·s, 1463 photographies, 3690 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous écrire.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2019. Tous droits réservés.