Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Les Galaxiales

Michel DEMUTH


Cycle : Galaxiales vol. 1 


Illustration de Christopher FOSS

J'AI LU (Paris, France), coll. Science-Fiction (1970 - 1984, 1ère série) n° 693
Dépôt légal : 3ème trimestre 1976
Première édition
Recueil de nouvelles, 352 pages, catégorie / prix : 3
ISBN : néant
Format : 11,0 x 16,5 cm  
Genre : Science-Fiction


Autres éditions
   J'AI LU, 1979
        sous le titre Les Galaxiales 1, 1995
        sous le titre Les Galaxiales, 1999

    Quatrième de couverture    
Michel Demuth est né en 1938 à Lyon. Il a publié son premier récit de science-fiction en 1958. Il dirige actuellement la revue Galaxie et le Club du livre d'anticipation. Son histoire du futur, formant le cycle des Galaxiales, a été commencée en 1964.
 
2020 : Le « chaos américain ». Au sortir des deux guerres, l'Europe est néo-socialiste. Des vaisseaux mus par la lumière partent pour les étoiles.
2060 : Les royalistes prennent le pouvoir en France.
2075 : La Sainte Église de l'Expansion supplante le Vatican et prêche le triomphe de l'homme sur le Temps et l'Espace par la grâce de la Transmission instantanée.
2080 : Vénus devient une planète indépendante après la bataille de la Grande-Neige... Des hommes connaissent des symbioses bizarres, sur un monde appelé Aphrodite sous les rayons de Sirius.
2095 : L'Europe entre en guerre avec l'Empire du Pacifique.
Telle est l'histoire de ce futur dans lequel nous venons d'entrer et qui conduira l'homme à la transfiguration et à l'oubli.

    Sommaire    
1 - Tableau chronologique des Galaxiales, pages 5 à 9, index
2 - L'Été étranger (2020), pages 11 à 37, nouvelle
3 - Les Grands équipages de lumière (2030), pages 38 à 78, nouvelle
4 - Gamma-Sud (2060), pages 79 à 103, nouvelle
5 - Mantes (2061), pages 104 à 127, nouvelle
6 - Le Fief du félon (2063), pages 128 à 156, nouvelle
7 - Le Rivage bleu (2075), pages 157 à 175, nouvelle
8 - Aphrodite 2080 (2080), pages 176 à 207, nouvelle
9 - Les Tambours d'Australie (2095), pages 208 à 274, nouvelle
10 - Haine-Lune (2114), pages 275 à 346, nouvelle

    Prix obtenus    
 
    Critiques    

     Ceux qui, vieux lecteurs de FICTION, ont gardé un souvenir ému de ces nouvelles, trouveront un plaisir renouvelé à les relire réunies en un volume par ordre chronologique : car Demuth a rivalisé avec Heinlein pour concevoir une histoire du futur cohérente. Ceux qui, nouveaux venus à la SF, ne connaissent que le Demuth rédacteur-en-chef et directeur de collection verront quel remarquable écrivain ces tâches nous ont fait perdre : capable de rivaliser avec le Brian Aldiss du Monde vert (J'AI LU n° 520) pour décrire la flore-faune d'Aphrodite (p. 191) comme avec Ballard pour donner à ses descriptions une profondeur symbolique (« Le Domaine Delichère évoquait quelque statue immense dédiée à tous les siècles passés, les siècles où les hommes s'étaient affrontés en de longs combats dont les cicatrices s'étaient effacées les unes après les autres » p. 150), très subtil dans sa psychologie (« J'ai faim, dit Anton à haute voix, et il comprit qu'il avait peur », p. 220), très varié et très humain dans sa galerie de personnages (car il ne tombe pas dans le piège d'écrire une histoire du futur : il l'illustre de tranches de vie), très original dans sa parapsychologie, qui annonce notamment la chronolyse de Jeury (l'Effet Labyrinthe apparaît, dans Un rivage bleu notamment, comme rançon de la transmission instantanée : « L'esprit ne peut assimiler la suppression de l'espace et remplace la durée par un temps subjectif qu'il meuble lui-même de faits issus du subconscient », p. 203). On pourrait s'amuser à classer ces nouvelles en catégories, depuis le space-opera jusqu'à la politique fiction (Gamma-Sud, Mantes), répertorier les influences (outre les rencontres déjà notées, il y a par exemple du van Vogt dans les Grands équipages de lumière) ; mais il y a aussi une constante : les principaux obstacles que rencontre l'homme dans sa conquête de la Galaxie (qui donne son titre à l'ensemble), ce ne sont pas les problèmes techniques, encore moins les races étrangères, mais la guerre (les Tambours d'Australie, etc.) et la folie (l'Eté étranger, Haine-Lune) — ce qui est fondamentalement la même chose.

George W. BARLOW
Première parution : 1/1/1977 dans Fiction 276
Mise en ligne le : 6/12/2012


 
retour en haut de page

Dans la nooSFere : 70518 livres, 80545 photos de couvertures, 65675 quatrièmes.
8455 critiques, 37670 intervenant·e·s, 1487 photographies, 3722 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2020. Tous droits réservés.