Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Les Îles de la Lune

Michel JEURY



Illustration de (non mentionné)

FLEUVE NOIR / FLEUVE Éditions (Paris, France), coll. Anticipation n° 945
Dépôt légal : 4ème trimestre 1979
224 pages, catégorie / prix : nd
ISBN : 2-265-01114-2   
Genre : Science-Fiction



    Quatrième de couverture    
     La Sécurité Panafricaine soupçonne Algis Adamci, le secrétaire aveugle de Loé Dantika, d'être aussi un agent américain, manipulé par le colonel Lynbrook. Algis est livré à l'encéphalogue Bruno Ceren qui le transforme en SIMAK. Il devient alors un de ces esclaves dociles et heureux, créés par les biologistes du XXIè siècle pour fournir aux propriétaires des microclimats une main-d'œuvre à bon marché.
     Mais au-delà des SIMAKS, il y a les WIKIS. Algis subit l'ultime métamorphose qui fera de lui un être plus léger que le temps. Pendant qu'un formidable ouragan climatique détruit Bora Aul et que débute la Guerre de Cent soixante-quinze Ans, il est projeté hors du courant temporel. Une île de la Lune l'emporte jusqu'au bout de l'histoire...où il retrouvera peut-être Ann-Li.
 
    Critiques    
 
     PEPITE DANS LE FLEUVE

     Il y a bien longtemps que je n'avais pas lu un FN. Simplement, parfois, sur des sources sûres je lisais tel Gilles Thomas, telle trilogie d'Arnaud, ou bien je me faisais un plaisir de retrouver des noms connus dans le passé comme le récent Steiner Un Passe-Temps (944). J'ai sans doute eu tort et péché par élitisme outrancier. Cela dit, je ne reçois pas le Fleuve en SP, je n'ai pas une quantité infinie de temps, et j'ai des préjugés. A quelques signes il semble pourtant que la politique éditoriale de cette ancienne base de la SF se modifie, et dans le bon sens. Certes, le virage est négocié en douceur, mais quand même... On en vient à reconnaître qu'il existe, au Fleuve même, deux publics : l'un qui se nourrit des Sheer et Dalton ou de leurs avatars français, l'autre, jusqu'alors minoritaire et occulté, qui tend à faire surface : celui qui a toujours aimé les Vandel, Wul, Steiner, Suragne, Carsac et qui se voit offrir un Jeury. Cet ouvrage est issu de l'hybridation de deux veines : l'une développée dans la collection l'Age des étoiles (Laffont) et dont on a critiqué ici Le sablier vert et Le monde du lignus, l'autre c'est l'univers jeuryen classique. Le résultat est intéressant. C'est, à mon avis, supérieur à l'Univers Ombre (Encre) trop statique, et au récent Les enfants de Mord (Press Pocket) trop parodique. Certes, il n'atteint ni la densité ni la profondeur de Soleil chaud (reed Press Pocket) ni la réussite de Territoire humain (Laffont) mais c'est un Jeury d'excellente facture, un bon cheval pour remonter le Fleuve. Lorsque cette critique paraîtra, l'ouvrage aura disparu des tourniquets. Il me reste à vous souhaiter la chance de le trouver chez les bouquinistes. Bonne chasse !

Roger BOZZETTO
Première parution : 1/2/1980 dans Fiction 306
Mise en ligne le : 19/7/2009


 
retour en haut de page
Dans la nooSFere : 64577 livres, 62630 photos de couvertures, 59262 quatrièmes.
8085 critiques, 35411 intervenant·e·s, 1411 photographies, 3682 Adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous écrire.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2019. Tous droits réservés.