Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Littérature Choisir un autre habillage   
    Critiques    
    Littérature    
    Identification    
    Fiche livre    

Neutron

Jean-Pierre ANDREVON

Science Fiction  - Illustration de Stéphane DUMONT
DENOËL, coll. Présence du futur n° 320, 2ème trimestre 1981
288 pages, catégorie / prix : 3, ISBN : néant
Couverture

    Quatrième de couverture    
     Dans les arsenaux des grandes puissances repose une force atomique équivalente à 25 tonnes de T.N.T. par habitant de la planète.
     À la fin du siècle, ou avant, 20 nations posséderont l'arme nucléaire.
     Les accords SALT ne sont entre les mains des Grands qu'un chiffon de papier.
     En France, on met tranquillement en chantier la bombe à neutrons.
     En France, un député de la Majorité déclare tranquillement que notre force de frappe passera avant 10 ans d'une capacité de 200 millions de mors chez l'adversaire à une capacité de 600 millions de morts.
     Ce livre n'est que la suite logique de ces postulats de base. Il reste à espérer qu'il s'agisse vraiment de science-fiction...


    Sommaire    
1 - Il faut bien y penser, pages 9 à 62
2 - Au coeur de la bombe, pages 67 à 97
3 - La Peau d'un chien et les yeux d'une femme, pages 101 à 116
4 - Comme une étoile solitaire et fugitive, pages 121 à 143
5 - Manger !, pages 149 à 157
6 - Toute la mémoire du monde, pages 163 à 188
7 - Les Longues vacances, pages 193 à 217
8 - La Fenêtre, pages 223 à 237
9 - Neutron, pages 241 à 285
 
    Critiques    
 
     Il est dommage que trop de critiques boudent actuellement Jean-Pierre Andrevon. Sans conteste c'est un de nos auteurs les plus solides, les plus réguliers, les plus dignes d'être écoutés. Son œuvre est déjà importante et, si elle est parfois inégale, c'est que l'auteur doit, bon an mal an, gagner sa vie. Personnellement je le tiens pour un des quelques grands noms de la SF française, et chaque nouveau recueil qu'il publie me confirme dans cette opinion. Ses romans ne sont certes pas négligeables (je pense en particulier au Désert du monde, qui demeure une variation fascinante sur le thème de la mort de la terre), mais c'est dans ses nouvelles qu'il donne réellement toute sa mesure. Neutron, son dernier bouquet de fleurs vénéneuses, est un livre d'une lecture difficile, heurtée, presque nauséeuse par moment. Andrevon cherche à y déplaire, et je gage qu'il y est parvenu. Comme tous les écrivains courageux, il préfère cracher sur les bottes des uns et des autres plutôt que de les lécher.
     Jean-Pierre Andrevon fut écologiste avant la vague des jeunes loups de la verdure agressive et il fit de la politique-fiction et de la fiction spéculative engagée avant que ces termes-là devinssent (passez-moi les imparfait du subjonctif, s'il vous plaît) des tartes-à-la-crème et ne voulussent plus rien dire du tout ! Avec Neutron, il nous livre quelques textes déjà relativement anciens (ou relativement récents) et plusieurs inédits ; qui tous tournent autour de la question : comment cela se passera-t-il... avant la bombe ?... pendant la bombe ?... après la bombe ?
     Cela se passera très mal, évidemment. Et cela se passera dans un grand cri muet, une agonie à rallonges, une incompréhension et une inconscience quasi générales.
     Pour nous parler de catastrophisme, Andrevon préfère travailler de l'intérieur, en intimiste. Sa méthode est éprouvée, efficace. Du travail de professionnel.
     Les nouvelles sont accompagnées ou coupées de commentaires, de citations qui donnent à l'ensemble du livre une unité que je trouve personnellement assez saisissante. En même temps, ces commentaires et ces citations précisent le caractère vériste du texte andrevonien. Dans la plupart des nouvelles recueillies dans Neutron, le futur est au ras du présent. A ras de terre, à ras de misère. A ras de guerre.
     Ecrivain réaliste, aux illusions enterrées, Andrevon s'enfonce peut-être dans ses fantasmes de mort, de destruction, de désespérance, mais son cri prouve en tout cas qu'il refuse d'être dupe et surtout de se résigner. En cela et pour cela aussi, Neutron est un livre important.

Daniel WALTHER
Première parution : 1/9/1981
dans Fiction 321
Mise en ligne le : 14/3/2009


 
Base mise à jour le 24 septembre 2017.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2017. Tous droits réservés.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique. Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.