Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Sergent-pilote Gurvan

P.-J. HÉRAULT

Cycle : Durée des équipages : 61 missions...  vol. 1 


Illustration de MANDY

FLEUVE NOIR / FLEUVE Éditions (Paris, France), coll. Anticipation n° 1562
Dépôt légal : janvier 1994
Roman, 192 pages, catégorie / prix : 32 FF
ISBN : 2-265-00203-8
Genre : Science-Fiction



Quatrième de couverture
     Depuis trente ans, l'Union Terrienne livre une guerre terrible, aux confins de la Galaxie. Les pertes sont lourdes et, chaque jour, de nouvelles recrues rejoignent dans l'espace les gigantesques porteurs, qui abritent engins d'attaque et troupes de débarquement. Le tour de Gurvan est arrivé. Affecté à un escadron de chasse, le jeune homme touchera bientôt son premier intercepteur. Sans se faire d'illusions : d'après les statistiques, dans quelques mois, il sera un pilote mort.
     Le premier volet d'un space-opéra légendaire.
Critiques des autres éditions ou de la série
Edition FLEUVE NOIR / FLEUVE Éditions, Anticipation (1987)

     Gurvan est né pilote d'intercepteur. Il a été conçu pour ça. C'était inscrit dans ses gènes. Cependant, il a des doutes sur sa valeur. Quelle est la possibilité pour qu'il ait hérité de gènes avariés ? La réponse, il ne la trouvera pas. Sur le front, les pertes sont catastrophiques. Aussi appelle-t-on les recrues à l'entraînement, dont Gurvan. Il ne se sent pas prêt. D'autant qu'on ne fait pas de vieux os dans l'espace ces temps-ci...
     Ma tête fourmillait de préjugés défavorables quand j'ai entamé la lecture de Sergent-Pilote Gurvan. Je me disais : encore une épopée guerrière, conne, primaire. Cette lecture va me taper sur le système.
     Et bien non. Il s'agit en effet d'une épopée guerrière, mais elle n'est pas si primaire que ça et pas conne du tout. Je me suis pris au jeu et, au bout de trente pages, mes préjugés se sont envolés, ont changé de camp, je me suis laissé glisser tout entier dans le plaisir de la lecture. C'est que P.J. Hérault sait fabriquer un roman. Ses personnages ont juste ce qu'il faut de profondeur pour échapper aux traditionnelles caricatures du genre. Et l'histoire, si elle n'est guère élaborée et surtout pas le moins du monde originale, suscite assez d'intérêt pour que le lecteur tourne les pages sans les compter.
     Un seul regret, pourtant ; le roman coupé net ne propose pas une fin digne de ce nom. C'est un peu fort de café, comme d'acheter une seule chaussette. Ah, que les pieds dépareillés ont l'air malin !

Éric SANVOISIN
Première parution : 1/10/1987
dans Fiction 390
Mise en ligne le : 17/4/2003

retour en haut de page

Dans la nooSFere : 78609 livres, 90582 photos de couvertures, 74574 quatrièmes.
8864 critiques, 42716 intervenant·e·s, 1658 photographies, 3770 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres et ne publions pas de textes.
Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2022. Tous droits réservés.