Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Voyeur

Joël HOUSSIN


Illustration de Les EDWARDS
FLEUVE NOIR / FLEUVE Éditions, coll. Anticipation n° 1265
Dépôt légal : décembre 1983
192 pages, catégorie / prix : nd
ISBN : 2-265-02452-X
Format : 11 x 17,5 cm  
Genre : Science Fiction 



    Quatrième de couverture    
     Je suis voyeur.
     Je regarde les femmes.
     Mais je ne les regarde pas
     Pour mon seul plaisir.
     Je les vois aussi pour
     Les yeux d'une autre...

 
    Critiques    
     Le livre, nous dit Michel Tournier, est un vampire prêt à se nourrir de la chair des rêves du lecteur. Mais le contraire est également vrai. Un lecteur « dévore » un livre. Un lecteur lit, regarde, se repaît d'un livre : tout lecteur est un voyeur. Et ce, ici, dès la couverture, aussi suggestive que significative. Cela commence par l'errance, la dérive, d'un homme dans un quartier chaud de Paris. Il ne regarde pas les femmes, il détaille, il recueille le modelé d'un sein, la courbe d'une épaule, la virgule d'un sourcil, le velours d'une peau, un sourire, un clin d'oeil, une chaussure... en offrande. Pourquoi ? Pour sa seule satisfaction ? C'est ce que l'on pense au début (dans le premier tiers) du roman, alors qu'on en est encore à se demander si l'on vient de commencer un superbe livre de littérature générale ou un polar détourné, et qu'est-ce-que-cela-vient-donc-faire-dans-une-collection-de-SF ?
     Mais quelques notations dosées à point distillent le doute : l'image facile que l'on s'était faite s'écaille, part en lambeaux. Le livre bascule.
     Dans la science-fiction ? Eh bien... pas seulement.
     C'est aussi un exercice de style. Plusieurs « genres » littéraires (pour autant qu'une -telle notion existe bien) sont ainsi convoqués : l'espionnage, le fantastique, l'horreur, et la SF.
     D'abord, cet homme a chez lui une adorable créature à qui il doit rapporter toutes les images dont il s'est gavé ; elle s'en repaît alors. Tout comme de celles qu'il enregistre sur son magnétoscope...
     Mais quel est ce mystérieux météore qui s'est abattu dans un jardin public ? Quel est son lien avec les invasions en tout genre qui affolent la capitale et ses défenseurs.
     La qualité principale du livre est peut-être sa poétique : la beauté fulgurante de quelques pages, ici et là, le rehausse encore ; il faut voir cette scène où un homme titube et s'écroule, tandis qu'un flot de coccinelles s'écoule de sa bouche.
     En fait, Houssin a tenté de renouveler un thème classique : l'invasion extraterrestre « tranquille », ignorée du (ou cachée au) plus grand nombre. Et, dans un tel degré premier, il y réussit parfaitement. Le récit bien construit, le suspense bien mené, le style d'une qualité sans égale encore dans l'œuvre de Houssin, tout cela bâtit un roman peut-être sans grandes surprises, si ce n'est quelques phrases superbes (découvrez-les).
     A un degré différent, ce roman est une étude subtile sur les rapports qui peuvent unir une société à l'information censée la protéger, et, parallèle en mineur, un lecteur au livre censé le « distraire ». Subversif. Certes !
     On pouvait auparavant reconnaître à Joël Houssin une qualité parmi d'autres : celle d'écrire des livres-miroirs qui nous renvoyaient une image de nous-mêmes, mais une image comme troublée par des arrières pensées peut-être commerciales. Ici, l'image est claire, brutale, glacée ; sans appel, découpée au scalpel.
     Nous sommes tous des voyeurs.
     Pourquoi le méconnaître ? Cela ajoute encore au plaisir ressenti à lire un tel livre. Et l'auteur, dans tout cela ?
     Il écrit. Décrit. Donne à lire, à penser.
     Est-ce vraiment si fréquent, surtout dans un tel cadre ?


Pierre-Noël DUILLARD
Première parution : 1/2/1984 dans Fiction 348
Mise en ligne le : 1/12/2005


 

 
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2017. Tous droits réservés.

NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.
Vie privée et cookies