Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Charisme

Michael G. CONEY

Titre original : Charisma, 1975

Traduction de Jacques POLANIS

CALMANN-LÉVY (Paris, France), coll. Dimensions SF n° (21)
Dépôt légal : 2ème trimestre 1976
248 pages, catégorie / prix : nd
ISBN : 2-7021-0140-2
Format : 14,0 x 21,0 cm  
Genre : Science-Fiction



    Quatrième de couverture    
     Falcombe est un tranquille port de pêche des Cornouailles. Rien d'important ne peut s'y produire. En apparence. Or, c'est peut-être là que va se jouer le sort de l'humanité. Car près du port, se trouve un mystérieux Centre de Recherches dont les travaux ont permis d'établir l'existence d'une série illimitée d'univers parallèles au nôtre, et légèrement décalés dans le temps.
     Que se passe-t-il, dans ces conditions, lorsqu'un meurtre est commis à Falcombe, et que l'assassin demeure insaisissable  ?
     Que se passe-t-il lorsque deux amants cherchent à se retrouver dans l'infinité des mondes possibles  ?
     Que se passe-t-il lorsqu'un voyageur imprudent découvre, dans une autre réalité, l'imminence de sa propre mort  ?
     Que se passe-t-il lorsque, un beau jour, ces univers se mettent à converger  ?
     Le voyage dans le temps, les mondes parallèles  : deux des plus vieux rêves de la science-fiction. Dans Charisme, Michael G. Coney montre, avec humour et poésie, qu'on n'avait pas tout dit sur eux.

    Cité dans les pages thématiques suivantes :     

    Cité dans les Conseils de lecture / Bibliothèque idéale des oeuvres suivantes :    
 
Denis Guiot, Stéphane Nicot & Alain Laurie : Dictionnaire de la science-fiction (liste parue en 1998)

 
    Critiques    

     Développement d'une nouvelle parue dans Fiction n° 234 sous le titre Susanna, Susanna, ce roman (dont Une fenêtre ouverte sur le présent, Ficton 273, donne une idée schématique) ajoute à la « love story » une « détective story », à la quête passionnée une enquête angoissée, à travers les univers parallèles où l'on peut retrouver vivants celle qu'on a aimée avant qu'elle soit foudroyée et celui qu'on est accusé d'avoir assassiné, mais où aussi on peut être tenu pour responsable d'un cadavre qui, s'il n'était carbonisé, aurait les mêmes traits que soi. Tournant en avantage la difficulté, l'habile Coney fait d'un village de Cornouailles un échiquier à trois dimensions, où les coups possibles sont réalisés ailleurs, et les coups regrettés annulés, et où cependant l'ensemble de la partie reste unique : jeux de la volonté et des velléités, des désirs et du destin, d'où se dégage -comme du Temps incertain de Jeury — la poésie que voyait Poe dans les variations sur la répétition. Comme roman policier et comme roman d'amour (ou plutôt de rêve d'amour) respectivement, c'est sur leur propre terrain plus fort que le Meurtre de Roger Ackroyd et plus beau que Marianne de ma jeunesse — et ceci par la science-fiction.
 

George W. BARLOW
Première parution : 1/1/1977 dans Fiction 276
Mise en ligne le : 1/10/2012

 
    Critiques des autres éditions ou de la série    

 
Edition LIVRE DE POCHE, SF (2ème série, 1987-) (1997)


     « — Je connaissais M. Maine. Il était... gentil. Je ne crois pas toutes ces choses qu'on dit sur lui en ville —  qu'il a tué M. Mellors et qu'il a essayé de tuer le docteur Stratton. Elle me regarda fixement. — Je voulais que vous le sachiez, c'est tout. Je lui demandai son nom — au cas où je reviendrais à l'hôpital — et elle me le dit : infirmière Marianne Peters... Une demi-heure plus tard, je me tenais dans le cercle temporel, les yeux fixés sur la mer, attendant d'être rappelé dans mon univers... »

     Le thème désormais classique des univers parallèles a pris forme dans bien des contextes et avec bien des personnages... Avec Charisme on se trouve cette fois dans le cœur des Cornouailles, dans ce village de Falcombe dont la principale Particularité est d'abriter un Centre de Recherche de pointe. Là, un petit groupe de personnes typées et dignes d'un épisode de Columbo : John Maine, gérant d'un hôtel et futur explorateur des mondes parallèles, Pablo, son ami, qui aimerait bien conclure une vente de bateaux avec Mellors, homme d'affaires sans scrupules dont la femme brille par son manque de présence. Maine, au cours d'une promenade bucolique, tombe sur la belle Suzanna. Et tout s'emballe : Suzanna meurt (de cause naturelle), Maine découvre qu'elle vient d'un univers parallèle, puis Mellors décède à son tour (de cause non naturelle). Soupçonné, Maine va alors vagabonder entre les possibles, tous très proches de sa propre réalité (on s'y perd, d'ailleurs), à la recherche d'une Suzanna vivante et accessoirement de preuves à mêmes de l'innocenter.

     Tous les mondes visités par Maine sont peu différents de son environnement d'origine. Il se retrouve donc en terrain de connaissance, ce qui lui donne les moyens d'enquêter et d'évoluer incognito. En revanche si un événement survient dans un univers, il a tendance à arriver dans les autres, quoi qu'on fasse. Ainsi, si une personne meurt, ses doubles des autres réalités mourront irrémédiablement (Maine en fera la douloureuse expérience). Les univers convergent, mais vers quoi ? On l'apprendra naturellement au final.

     Au total une histoire qui, si elle souffre de menues longueurs (et d'une notable impression de redondance imputable à cette dizaine de personnages qui se croisent et se recroisent sans cesse), ne manque pas d'intérêt ni d'ambiance dans ce cadre bien particulier d'une petite crique anglaise. Se mêlent une intrigue romantique et une quête sans espoir (celle d'une Suzanna qui ne serait pas victime du rééquilibrage sans pitié des univers virtuels), une enquête policière (qui est le meurtrier de l'homme d'affaires ?) et malgré tout une once de Science-Fiction.

Jean-Félix LYON
Première parution : 1/5/1997
dans Bifrost 5
Mise en ligne le : 20/2/2004


 

Edition LIVRE DE POCHE, SF (2ème série, 1987-) (1997)


     Voici un livre intelligent sur les univers parallèles. Il ne présente pas une réalité divergente de plus mais traite de la destinée d'une manière beaucoup plus subtile, tout en proposant un récit policier haletant et une histoire d'amour des plus romantiques. Il joue également sur les codes du récit en imbriquant, pour mieux les démêler ensuite, imaginaire romanesque et drame réaliste.

     Pour jouer sur de subtiles différences plutôt que sur d'importantes divergences historiques, Coney plante minutieusement le décor de son intrigue : dans un petit port des Cornouailles, John Maine a quitté son employeur et ami Pablo, constructeur de bateaux, pour entrer au service d'un homme d'affaires retors qui ne cesse de différer l'achat d'une flotte de yachts, au risque de conduire l'entreprise à la faillite. Le luxe de détails n'est pas gratuit : on en savourera les variantes par la suite.

     Deux personnes identiques ne pouvant coexister au même endroit, Maine, seul capable d'entrer dans la bulle spatiotemporelle de Susanna, comprend qu'il est décédé dans son univers. Ceux-ci étant également légèrement décalés dans le temps, il sait qu'il lui reste peu de temps à vivre. Peut-il déjouer le destin s'il connaît les détails de sa mort ou bien n'assistera-t-il qu'à des variantes du sort qui l'attend ? Est-il réellement ce salaud doublé d'un meurtrier qu'on pourchasse dans chaque réalité ? Passant d'un monde à l'autre à la recherche de Susanna, liée à lui par un amour transcendant les lieux et les époques, harcelé par un policier inquisiteur et confronté à des causalités embarrassantes, Maine réalise que son destin personnel coïncide avec la fusion des mondes : si les réalités divergent en une infinité de possibles, elles convergent aussi parfois en un point suprême.

     Et le charisme dans tout ceci ? Il faudra lire la conclusion de ce roman pour comprendre le sens du titre et réaliser que Coney n'a intelligemment utilisé les conventions romanesques que pour mieux s'en affranchir. Un livre en tous points exemplaire et une réédition essentielle.

Claude ECKEN (lui écrire)
Première parution : 1/9/1997
dans Galaxies 6
Mise en ligne le : 24/3/2009


 

Edition LIVRE DE POCHE, SF (1ère série, 1977-1981) (1980)


 
     OH, SUSANNA !

     Michaël Coney excelle dans la description de petites communautés. Ainsi, la colonie de Rives, petite cité côtière de la planète Arcadie 1 ou bien Falcombe, tranquille port de pêche des Cornouailles. Apparemment, rien ne semble pouvoir troubler le calme de ce comté du Sud-ouest de l'Angleterre. Or, près du port se trouve un mystérieux Centre de Recherches dont les travaux portent sur l'étude des univers parallèles. De plus, un meurtre vient d'être commis à Falcombe...
     A propos de Charisme, paru initialement en 1976 dans la collection Dimensions (Calmann-Levy), Georges Barlow écrivait dans Fiction 276 : « Comme roman policier et comme roman d'amour (ou plutôt de rêve d'amour) respectivement, c'est sur leur propre terrain plus fort que Le meurtre de Roger Ackroyd et plus beau que Marianne de ma jeunesse — et ceci par la science-fiction ». On ne saurait mieux dire.
     (Rappelons que Charisma est le développement de deux nouvelles parues dans Fiction : Susanna, Susanna et Une fenêtre ouverte sur le présent — Fiction 234 et 273).

Notes :

1. in Les brontosaures mécaniques (Ailleurs et Demain — Laffont)

Denis GUIOT
Première parution : 1/2/1980
dans Fiction 306
Mise en ligne le : 19/7/2009




 
retour en haut de page
Dans la nooSFere : 64886 livres, 63129 photos de couvertures, 59591 quatrièmes.
8086 critiques, 35535 intervenant·e·s, 1416 photographies, 3682 Adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous écrire.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2019. Tous droits réservés.