Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Littérature Choisir un autre habillage   
    Critiques    
    Littérature    
    Identification    
    Fiche livre    

Défense de coucher

Richard E. GEIS

Titre original : Raw meat, 1969
Science Fiction  - Traduction de Jean-Pierre HUET
CHAMP LIBRE, coll. Chute libre n° 13, 1976
206 pages, catégorie / prix : nd, ISBN : 2-85184-057-6

Couverture

    Quatrième de couverture    
« Dans l'activité sexuelle de l'avenir, l'homme et la femme ne seront peut-être plus nécessaire l'un à l'autre. Un rapport sexuel s'établira entre une idée et vous, entre une machine et vous.
Une variété incroyable de nouvelles unions et même de nouvelles perversions, si vous voulez, pourra être obtenue en utilisant des banques d'informations-data programmées, des cassettes-vidéo ou la télévision en circuit-fermé à répétition immédiate.« 
J.G. Ballard


    Cité dans les pages thématiques suivantes :     
 
    Critiques    

     A part une couverture un peu moins hideuse, mêmes caractéristiques que d'habitude : titre à 100 parsecs de l'original (Raw Meat), style 0/20, invention SF 1 % et pornographie 99%. Prétexte de celle-ci : montrer la dépravation d'une société entièrement soumise à un ordinateur (« Notre Mère »), et éliminant la nature et les rapports personnels, sources d'imprévisible, au profit de la Telexto(tale) et des « cassexes ». Pour le thème et même certains détails (« Le Christ ? C'est notre ordinateur à nous », dit par exemple un « pervers »), c'est un autre Livre/Machine, mais atteint d'éléphantiasis. Some like it RAW !.

George W. BARLOW
Première parution : 1/1/1977
dans Fiction 276
Mise en ligne le : 1/10/2012


 
Base mise à jour le 18 juin 2017.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2017. Tous droits réservés.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique. Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.