Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Les Géants de craie

Keith ROBERTS

Titre original : The Chalk Giants, 1974
Première parution : Angleterre, Londres : Hutchinson, février 1974

Traduction de C. et L. MEISTERMANN
Illustrations intérieures de Pierre LACOMBE

OPTA (Paris, France), coll. Club du livre d'anticipation n° 64
Dépôt légal : 4ème trimestre 1976, Achevé d'imprimer : 16 novembre 1976
Première édition
Recueil de nouvelles, 408 pages, catégorie / prix : nd
ISBN : 2-7201-0074-9
Format : 13,5 x 20,0 cm  
Genre : Science-Fiction

L'ordre des nouvelles diffère de la première édition originale et correspond à l'édition de chez Panther (septembre 1975). Les éditions américaines omettent les deux premières nouvelles.
Tirage limité à 5000 exemplaires numérotés de 1 à 5000 et à 150 exemplaires hors-commerce de collaborateurs marqués H.C.



    Quatrième de couverture    

Cela commence comme un roman cataclysmique. Stan Potts, au volant de sa camionnette blindée, bourrée de vivres et d’outils, de "nécessaires de survie’’ quitte la ville quelques heures avant la première note de la première trompette du Jugement. Il veut atteindre la campagne. Le petit pub tiède du petit village où il passait ses week-ends, près de celle qu’il adore en secret, la douce Martine.

Cela se poursuit différemment. Après le Jugement, peut-être. En un âge de prodiges qui ne doivent à la science que leur simple existence, un univers ensorcelé et barbare où, sur les traces de l’Europe moderne, apparaissent une vie différente, des cultes nouveaux.

Au-delà des FURIES et de PAVANE, Keith Roberts, avec les GEANTS DE CRAIE se révèle le créateur d’une science-fiction baroque et lyrique, absolument originale, qui risque bien de faire dire à certains : “Mais... ce n’est plus de la science-fiction !”


    Sommaire    
1 - Le Soleil au-dessus d'une colline basse (The Sun Over a Low Hill), pages 13 à 52, nouvelle, trad. C. et L. MEISTERMANN
2 - Fragments (Fragments), pages 55 à 97, nouvelle, trad. C. et L. MEISTERMANN
3 - Singe, Pru et Sal (Monkey and Pru and Sal), pages 103 à 129, nouvelle, trad. C. et L. MEISTERMANN
4 - La Maison de Dieu (The God House), pages 135 à 188, nouvelle, trad. C. et L. MEISTERMANN
5 - Le Magnifique (The Beautiful One), pages 193 à 228, nouvelle, trad. C. et L. MEISTERMANN
6 - Rand, Rate et le Danseur (Rand, Rat and the Dancing Man), pages 233 à 322, nouvelle, trad. C. et L. MEISTERMANN
7 - Usk le Bouffon (Usk the Jokeman), pages 327 à 400, nouvelle, trad. C. et L. MEISTERMANN
 
    Critiques    

     Sous un titre qui ne concerne vraiment que ses 4e et 5e parties — de même que les belles illustrations de Pierre Lacombe, poète hyperréaliste de la nudité féminine même impubère — un ouvrage à la fois beau et mal fait. Seul lien : la guerre atomique, qui au début est derrière l'horizon de personnages à la vue courte (relations d'un artiste complaisant, d'un refoulé, de deux lesbiennes), et à la fin (mais n'est-ce que le rêve prémonitoire du refoulé ?) à l'obscure origine d'un nouvel âge sombre, avec la rouerie des prêtres et des femmes et la brutalité des seigneurs et des guerriers : au style intimiste fait alors place l'épique, nourri de Bible et de Shakespeare, prolongeant Beowulf, les légendes arthuriennes et les romans historiques de Scott, dans des visions d'un avenir dont la grande folie technologique a fait la répétition des folies primitives.

George W. BARLOW
Première parution : 1/3/1977 dans Fiction 278
Mise en ligne le : 1/7/2012


 
retour en haut de page

Dans la nooSFere : 70946 livres, 81375 photos de couvertures, 66142 quatrièmes.
8471 critiques, 38109 intervenant·e·s, 1487 photographies, 3724 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2020. Tous droits réservés.