Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Luhora

B.R. BRUSS



Illustration de Gaston DE SAINTE-CROIX

FLEUVE NOIR / FLEUVE Éditions (Paris, France), coll. Anticipation n° 486
Dépôt légal : 1er trimestre 1972
240 pages, catégorie / prix : nd
ISBN : néant
Format : 11 x 17 cm  
Genre : Science-Fiction 



    Quatrième de couverture    
     Que signifie cette lueur vert pâle au fond de la nuit ?
     Ang Bertil, minéralogiste à bord de l'astronef Sirm, est-il toujours Ang Bertil ? Pourquoi écrit-il : « Je suis un autre. Pourtant je suis moi » ?
     Et qui est Luhora, cette femme plus belle qu'une déesse, dont une cité flamboyante est le domaine ?
     Et qui est Irna ?
     Quant à la planète Hurfaz, où s'est posé le Sirm, et qui semble visiblement morte et désertique, l'est-elle autant qu'elle le paraît ?
     Où est le rêve ? Où, le réel ? Et qu'est-ce donc que la réalité ?
 
    Critiques    
     Après le très prenant Le mort qu'il faut tuer (« Angoisse ») et le fort drôle Grand Marginal (« Anticipation »), tous deux analysés dans notre numéro 216, la dernière science-fiction de B. R. Bruss, Luhora, déçoit un peu. Mais c'est normal après tout, le niveau d'un producteur en série ne pouvant être constant, l'auteur en conviendra lui-même...
     Une fois de plus, nous assistons aux démêlés d'une expédition stellaire sur un monde étranger, donc étrange. Ce qui fait cette fois l'originalité de la planète Hurfaz, c'est que deux univers spatio-temporels coexistent à sa surface : le monde mort de la réalité première, qui n'est qu'un désert couvert de ruines gigantesques, et le monde semi-vivant de la réalité parallèle. où deux femmes, qui sont les seules survivantes d'une race éteinte et ont acquis une sorte d'immortalité, se livrent un combat sans merci au milieu des ombres fantasmatiques d'un passé artificiellement recréé. Un des Terriens de l'expédition, le minéralogiste Ang Bertil, tombe, naturellement amoureux de Luhora (c'est l'une des deux survivantes) et partagera le destin de ce monde à éclipses jusqu'à la révélation finale : il n'est autre que la réincarnation du défunt compagnon de Luhora, parti des millénaires auparavant sur la planète Terre alors primitive...
     Ce qui gêne dans le déroulement de ce roman, ce n'est certes pas le thème (le suspense y est au contraire bien soutenu, et les astucieux mystères résultant de l'interaction du rêve et de la réalité, du passé et du présent. ne sont résolus que par petites touches successives), mais plutôt une grisaille assez constante dans l'écriture (malgré un effort dans la seconde partie, écrite — comme souvent chez l'auteur — à la première personne sous forme de carnets) qui empêche les décors de prendre forme et les caractères de se développer.
     De plus, il est toujours déroutant de constater que, dans la trame d'une œuvre censée se dérouler à plusieurs centaines d'années dans notre futur, la psychologie. la vie quotidienne, les relations humaines n'ont pas subi un iota de changement. Ce deuxième point n'est pas un reproche fait à Bruss en particulier, mais à une grosse majorité des auteurs du Fleuve Noir, qui ne prennent pas le temps (ou jugent inutile) de décaler la substance sociale et humaine de leurs récits en même temps qu'ils font déraper l'Histoire vers l'avenir. Ainsi, ces notions de hiérarchie dans les astronefs, ces héros qui se vouvoient, ces couples de « fiancés » paraissent-ils singulièrement déphasés par rapport aux années-lumière traversées  !
     Mais, je l'ai souligné, cela n'est qu'une réflexion d'ensemble. Luhora, qui. ne fera certes pas date dans la production d'un auteur que nous avons toujours considéré (à travers tous les âges de Fiction) comme une des valeurs sûres du Fleuve, se lit rapidement et agréablement. Qu'il puisse s'oublier aussitôt n'est pas non plus un phénomène particulier à cet ouvrage.


Denis PHILIPPE
Première parution : 1/5/1972 dans Fiction 221
Mise en ligne le : 1/5/2002


 

Dans la nooSFere : 61069 livres, 55222 photos de couvertures, 55008 quatrièmes.
7938 critiques, 33164 intervenant·e·s, 1226 photographies, 3638 Adaptations.
 
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2018. Tous droits réservés. Vie privée et cookies/RGPD

NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !