Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
La Défonce Glogauer

Michael MOORCOCK

Titre original : Breakfast in the Ruins, a novel of inhumanity, 1972

Cycle : Karl Glogauer  vol. 2

Traduction de Didier PEMERLE
Illustration de KELECK

Jean-Claude LATTÈS (Paris, France), coll. Titres/SF n° 32
Dépôt légal : 4ème trimestre 1980
256 pages, catégorie / prix : nd
ISBN : néant   
Genre : Science-Fiction



    Quatrième de couverture    
     Assister au supplice de son frère. Perdre deux fois son pucelage. Traverser Shangaï en flammes dans une Rolls. Jouer du violon à Auschwitz. Flinguer des Anglais en Palestine. Tomber sous les balles russes à Budapest. Participer au mas­sacre de My-Lay. Telles sont les dernières mésa­ventures de Glogauer. Et tout ça, pour avoir cédé aux avances d'un Nigérian qui ressemble à Jerry Cornélius...

     Michael Moorcock est né en 1939 à Londres. Après des études secondaires cahotantes, il de­vient en 1963 le rédacteur en chef de Science Fantasy puis de New Worlds dont il va faire la plus célèbre revue d'avant-garde de la science-fiction. Aussi à l'aise dans la fiction spéculative que dans l'Héroïc Fantasy, Michael Moorcock devient très jeune, le chef de file de la science fiction britannique.
     Il a déjà publié, dans la collection Titres SF LA SAGA DES RUNES (5 tomes).

Pour adultes seulement !
 
    Critiques    
 
     En 1971, dans le jardin suspendu d'un grand magasin de Londres. Accoudé à la balustrade, Karl Glogauer rêve. Il rêve de son enfance... de ses enfances. A ce moment un grand Noir affable l'aborde et, sans préambules, le drague. Ils se retrouvent dans une chambre d'hôtel, à passer une nuit blanche, d'amour et de discussion. En même temps Karl Glogauer se revoit, enfant...
     A sept ans, sa mère tombe devant lui sous les balles des Versaillais, pendant la Commune. A neuf ans, il chasse les papillons et ventile les bourgeois anglais de Capetown, en 1892. A onze ans, en 1905, fils d'immigrés polonais à Londres, il se trouve impliqué dans une histoire d'imprimerie clandestine russe et gagne beaucoup d'argent. A quatorze ans, il se trouve dans le train pour Kiev, buvant de la vodka avec les soldats de Mokhno. A dix-set ans, pour fuir les pogroms de 1935 à Berlin, il s'enrôle dans l'armée italienne en cachant qu'il est juif. A vingt-deux ans, il tire sur tout ce qui bouge à My-Lay, Vietnam, en 1968...
     Entre chaque année, chaque chapitre, un dilemme : c'est la catastrophe, votre pays est envahi, en proie à la guerre civile, plie sous une dictature, bref, vous avez les pires ennuis, vous êtes obligé de prendre une décision, de choisir entre deux maux : que feriez-vous ?
     Plus Karl grandit, plus ses rapports avec le Noir s'affirment, il perd sa faiblesse, sa timidité. Le Noir tombe peu à peu amoureux de lui... Mais ils se sépareront au petit matin, dans le jardin suspendu. Karl aura retrouvé assurance et joie de vivre. Il peut : il a vécu un siècle de guerres, de galères, de misères.
     Un roman de SF ? Un roman social ? historique ? amoral ? Non : un roman de Moorcock, l'homme au talent multiple et protéiforme. Une réédition qui valait la peine qu'on en reparle. (Edition originale : Champ Libre, 1975.)

Jean-Marc LIGNY (lui écrire)
Première parution : 1/1/1981 dans Fiction 315
Mise en ligne le : 15/5/2008

 
    Critiques des autres éditions ou de la série    

 

Dans la nooSFere : 62443 livres, 58476 photos de couvertures, 56924 quatrièmes.
7958 critiques, 34227 intervenant·e·s, 1310 photographies, 3653 Adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous écrire.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2018. Tous droits réservés.