Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Genèses

ANTHOLOGIE

Textes réunis par AYERDHAL



Illustration de Gilles FRANCESCANO

J'AI LU (Paris, France), coll. Science-Fiction (1992 - 2001, 3ème série - dos violet/blanc) n° 4279
Dépôt légal : août 1996
384 pages, catégorie / prix : 5
ISBN : 2-277-24279-X   
Genre : Science-Fiction



    Quatrième de couverture    
     Vonarburg, Ligny, Dunyach, Bordage, Lehman, Werber, Trudel, Canal, Ayerdhal...
     En moyenne, ils ont moins de quarante ans et, à eux tous, déjà plus de vingt prix littéraires. Ils vivent sur trois continents. Autant de goûts, de passions et de violons d'Ingres différents. Mais ils ont un talent commun  : ils écrivent en français une science-fiction qui n'a ni frontière ni complexe.

     La genèse, c'est peut-être une danseuse qui perd le contrôle de ses prothèses cyborganiques, ou sagesse qui se fait couper les mains pour mieux composer, ou encore Mozart rencontrant un fantôme dans une station orbitale.
     La genèse, ce pourrait être une armée de clones qui chassent leurs modèles pour s'emparer de leurs existences, ou de jeunes oiseaux assassins dont la personnalité tient dans un seul mot clé, ou cet officier génétiquement modifié qui retourne dans le passé mettre un terme à une guerre interstellaire.
     La genèse se cache peut-être à Liverion pour échapper à cette rue dont on prétend cerner la Terre, ou dans l'âme de Brusseliande, qui combat de taille et d'estoc, le joug des Ténèbres, ou même sur Mars, dans un ravin perdu.
     Assurément, la genèse se conjugue au pluriel. En voici neuf déclinaisons...

    Sommaire    
1 - AYERDHAL, Préface, pages 7 à 11, Préface
2 - Francis CARSAC, Génèse, pages 13 à 14
3 - Elisabeth VONARBURG, Le Début du cercle, pages 15 à 98
4 - Jean-Marc LIGNY, Labyrinthe de la nuit, pages 99 à 115
5 - Jean-Claude DUNYACH, Le Jugement des oiseaux, pages 117 à 146
6 - Pierre BORDAGE, Une paix éternelle, pages 147 à 176
7 - Serge LEHMAN, Nulle part à Liverion, pages 177 à 245
8 - Bernard WERBER, Chaque jour est un nouveau combat, pages 247 à 252
9 - Jean-Louis TRUDEL, Lamente-toi, sagesse !, pages 253 à 284
10 - Richard CANAL, Les Heureux damnés, pages 285 à 320
11 - AYERDHAL, Reprendre, c'est voler, pages 321 à 379

    Prix obtenus    
Le Début du cercle : Boréal, nouvelle / Short story, 1997
Lamente-toi, sagesse ! : Aurora (anciennement Casper), nouvelle française, 1997
Nulle part à Liverion : Ozone, nouvelle de Science-Fiction francophone, 1997
 
    Critiques    
     À l'heure où le mot de renouveau est sur toutes les lèvres dès qu'il s'agit de science-fiction en France, il fallait bien sûr que quelqu'un songeât à une anthologie francophone. Voici donc qu'Ayerdhal nous présente Genèses, dix nouvelles d'auteurs contemporains.
     Elle n'était plus tellement à la mode, cette SF francophone. Ayerdhal expliquerait sans doute qu'elle était devenue trop française ! Qu'elle n'était pas parvenue à se dénationaliser. Mais les choses ont changé. Il était donc temps de montrer ce que la SF, dans toute sa variété, est devenue. Présenter un état des lieux d'une SF écrite en français, sans vouloir pour autant faire office d'école littéraire, ni publier une nouvelle anthologie thématique. Pourtant, le lecteur ne pourra s'empêcher de trouver un ou plusieurs liens entre les nouvelles qui lui sont présentées...
     Il y a d'abord une chose singulière qui unit ces dix auteurs : chacun d'entre eux a commencé à être publié après que la SF eut entamé son déclin en France. À part Ligny peut-être, aucun n'a vraiment connu en tant qu'auteur cette époque fameuse où l'on ne parlait que de SF et où des nouvelles collections naissaient chaque jour. Enfants de l'âge d'or, ils furent tous les victimes de la crise, et même si la plupart sont déjà des auteurs confirmés, l'heure est venue pour eux de pouvoir profiter d'un vent meilleur !
     Mais surtout, à la recherche d'un fil rouge, le lecteur découvrira vite que certains thèmes reviennent dans plusieurs nouvelles. Ainsi, et comme on aurait pu le deviner avec le titre de l'anthologie, il est surtout question de création. L'anthologie s'ouvre d'ailleurs sur une très courte nouvelle de Francis Carsac publiée en 1958 et intitulée. . . Genèse ! Un petit clin d'oeil amusant, surtout lorsqu'on sait que Carsac est le premier auteur français à avoir été publié au « Rayon Fantastique  » ... Ainsi, au fil des nouvelles, plusieurs questions se soulèvent autour du thème de la création de la vie, de la création des mondes, de la cosmogonie.
     Question d'identité, quand il s'agit de métempsycose, comme dans Le Début du cercle d'Elisabeth Vonarburg, étonnant et déroutant. L'histoire de cet homme qui se croit amnésique et qui ne se souvient que du coup de feu qu'il a tiré avant de s'évanouir. Un arrière-goût de Camus ou de P. K. Dick. On est facilement touché par le long cheminement de ce narrateur à la recherche de lui-même, et dont le destin ne sera peut-être qu'un éternel recommencement, supplice inspiré du mythe de Sisyphe.
     Question sur l'immortalité, comme dans le conte très poétique de Jean-Claude Dunyach, Le Jugement des oiseaux, sorte de métaphore sur la vie et la mort, sur la mémoire et sur l'amour. Un texte magnifique et profond, empreint d'un romantisme touchant.
     Question sur la création des mondes et l'origine des hommes, comme dans la nouvelle plutôt mythique de Pierre Bordage, Une paix éternelle, ou question sur la création artistique avec Lamente-toi, Sagesse ! de Jean-Louis Trudel.
     Enfin et surtout, dans presque toutes les nouvelles revient cette question sur les rapports entre le créateur et sa créature. Jusqu'à quel point le premier est-il propriétaire de la seconde ? Quelles sont ses responsabilités ?
     C'est donc une série d'agréables surprises que nous ont réservée nos dix écrivains (et la présence de Bernard Werber au sommaire, en soi, en est déjà une bonne !).
     Mais les deux véritables jubilations nous viennent d'Ayerdhal et de Lehman... Reprendre, c'est voler, signée Ayerdhal, est remarquable. La question qui se pose d'abord : et si l'on amenait Mozart au XXXIe siècle ? Qui n'a jamais rêvé de pouvoir faire une telle expérience : confronter ces génies du passé à notre technologie et voir comment ils l'assimileraient ? Mais Ayerdhal ne s'arrête pas là. Profitant d'abord de la situation pour se livrer à quelques escapades lyriques dont il a le secret quand il s'agit de décrire une oeuvre d'art, il se lance ensuite dans d'inévitables questions politiques, mettant en scène des rapports de force assez électriques, et réservant une place de choix au dialogue comme moteur dramatique. Enfin, il peint avec autant de talent que de cynisme les rapports entre Mozart et cette femme qui l'a ressuscité, rapports complexes, conflictuels, tout autant que pleins de mystères. . .
     Pour finir, on retiendra particulièrement la nouvelle de Serge Lehman, Nulle part à Liverion, confirmation d'un talent maintenant incontournable. Ici, il s'agit de savoir s'il existe quelque part – dans le monde réel ou le monde imaginaire — un véritable espace de liberté pour l'homme, si un tel espace pourrait être préservé, s'il serait souhaitable. Lehman est parvenu à écrire une nouvelle aussi captivante que percutante, et aussi touchante qu'universelle ! Tous les éléments qui font un bon récit sont réunis : un scénario solide, fait de suspense et de mystère, et surtout un personnage à la psychologie profonde et au destin étonnant.
     Il semble que le message de l'anthologie soit assez clair : pour qu'il y ait un véritable renouveau, il doit y avoir un retour aux sources. Mais ce n'est pas un pas en arrière : il s'agit de s'appuyer sur une base solide afin de monter la tête un peu plus haut. Ensuite pourra commencer le véritable voyage. Ayerdhal appellera peut-être la prochaine anthologie Exodes...

Henri LOEVENBRUCK
Première parution : 1/9/1996 dans Galaxies 2
Mise en ligne le : 1/12/2001


 
retour en haut de page
Dans la nooSFere : 65722 livres, 64972 photos de couvertures, 60478 quatrièmes.
8089 critiques, 36020 intervenant·e·s, 1452 photographies, 3687 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous écrire.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2019. Tous droits réservés.