Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Orgasmachine

Ian WATSON

Titre original : The women factory, 1976

Traduction de Michel PÉTRIS
Illustration de KELECK

Jean-Claude LATTÈS (Paris, France), coll. Titres/SF n° 13
Dépôt légal : 4ème trimestre 1979
320 pages, catégorie / prix : nd
ISBN : néant   
Genre : Science-Fiction



    Quatrième de couverture    
     Visite médicale et certificat de garantie pour la belle de qualité. Le docteur est content. Les filles aussi. Le grand jour est arrivé où elles vont enfin quitter l'île, voir le vaste monde, connaître les hommes qui les ont commandées. Et voilà Jade, Mari, Lili, Hana, pleines d'illusions, couchées dans des caisses garnies de mousse, emballées, prêtes à être livrées. Pendant ce temps, dans la Ville, les maitres attendent les nouvelles Filles sur Mesure.

Ian Watson est né à North Shields, Angleterre, en 1943. Après avoir obtenu un diplôme de littérature à l'université d'Oxford, il part enseigner à l'étranger : (Japon, Tanzanie, Egypte). Puis il se fixe à Oxford où il écrira son premier roman L'Enchâssement, prix Apollo 1975.

Pour adultes seulement !
 
    Critiques des autres éditions ou de la série    

 
Edition CHAMP LIBRE, Chute libre (1976)


 
     Décidément, « Chute libre » se fait une spécialité des « péchés » des auteurs plutôt intellectuels : après Delany, Watson. Mais, si Orgasmachine est à cent culées au-dessous de l'Enchâssement, il est aussi à cent tétées au-dessus de Vice versa, car on y trouve de l'imagination et de l'anticipation dans la pornographie. Le titre et l'illustration (comme toujours respectivement infidèle et hideuse) ne rendent compte que d'un court passage (dont une première version, parue dans NEW WORLDS, avait été — mieux traduite par Philippe Hupp pour GALAXIE n° 112 sous le titre la Machine d'amour) enchâssé dans le thème des « filles-sur-mesure » (The Woman Factory) — fourrure et griffes pour le dompteur, sept seins à lait aphrodisiaque pour le « fuckeasy » (non traduit : je propose « baise-à-l'aise »), un sein à cigarettes et un sein-briquet pour le tabagique — thème lui-même enchâssé dans celui plus large encore d'une société ultra-pornophallomisosado. Des filles sont fabriquées, dressées, vendues, utilisées ; elles font jouir et souffrent, et se révoltent ; elles sont trahies, capturées, jugées et torturées. Ambiguïté (hypocrisie ?) : l'objet sexuel aguiche chez le lecteur le mâle/mal avide de baiser et de briser (le mot verge a deux sens), puis flatte ses vertueuses indignations. On se paie à la fois bonne jouissance et bonne conscience : du nanan pour |'année des nanas.

George W. BARLOW
Première parution : 1/10/1976
dans Fiction 273
Mise en ligne le : 11/11/2013




 

Dans la nooSFere : 62443 livres, 58476 photos de couvertures, 56924 quatrièmes.
7958 critiques, 34227 intervenant·e·s, 1310 photographies, 3653 Adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous écrire.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2018. Tous droits réservés.