Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Planète à trois temps

Jean-Pierre HUBERT


Illustration de Jean-Chrétien FAVREAU

OPTA , coll. Nebula n° 8
Dépôt légal : décembre 1975
Première édition
Roman, 240 pages
ISBN : 2-7201-0037-4
Genre : Science-Fiction



Quatrième de couverture
     TERRA : berceau de l'humanité. Aujourd'hui planète à faible démographie, sans importance économique ou stratégique. On y cultive des arts décadents, en entretenant la fiction de la prééminence de la création artistique sur les autres formes d'activité humaine.

     Trois membres de la confrérie des Chantres de Terra, artistes qui donnent des spectacles à travers la galaxie, se lancent dans une aventureuse tournée. Dépositaires de l'idéologie pacifiste de leur monde assagi, ils se retrouvent plongés dans les convulsions d'une guerre suicidaire entre planètes en pleine expansion.

     Dès lors, inutile de nier la guerre au nom de l'art. L'art et la guerre deviennent liés, car l'art des Chantres recèle un pouvoir insoupçonné qui peut le changer en redoutable arme de guerre.

     Et tout cela mène au but ultime : la lointaine poussière d'étoiles de la bordure, mondes-limites où l'homme semble indésirable. C'est là que se joue la fin d'une partie d'échecs cosmique, sur la planète à trois temps, où les dimensions humaines se trouvent mystérieusement transcendées.


     Jean-Pierre Hubert, né en 1941, est l'un des nouveaux venus de la science-fiction française moderne. Il a fait ses débuts en 1975 dans Les Soleils noirs d'Arcadie, Dédale et Fiction. Il a écrit ici un space opera qui, fidèle au genre, s'évade vers les étoiles, tout en refusant l'image belliciste du héros. Le héros, en l'occurrence, est un groupe dont l'âme est une femme. Et les armes utilisées sont des instruments de musique. D'où la question que véhicule le livre : l'art peut-il être récupéré à des fins perverties ?
Critiques
 
     Loin des nouvelles précieuses et souvent obscures de ses proches débuts, le premier roman d'Hubert est un space-opera aussi classique et sans surprise dans l'écriture que dans le thème : la balade (qui se transforme en mission) de trois Terriens sur divers mondes hostiles de la galaxie. Plusieurs influences se partagent cet ouvrage mineur mais réussi : celle de Valérian dans le dessin des personnages (2 Valérian + 1 Laureline) en visite chez des e-t belliqueux ; celle du Delany de Nova (importance de la musique électro-hypnotique — mais il faut savoir que l'auteur est aussi musicien dans la vie) ; celle enfin du Clarke de Rendez-vous avec Rama (et peut-être de Lem) dans l'exploration finale de l'énigmatique planète géante ciselée par de mystérieux « Grands Galactiques ». On pouvait sans doute attendre mieux d'Hubert et de « Nébula », mais l'idéologie pacifiste du récit, ainsi que sa pureté d'écriture, en font un ouvrage aussi sympathique qu'agréable à lire.

Jean-Pierre ANDREVON (lui écrire) (site web)
Première parution : 1/5/1976 dans Fiction 269
Mise en ligne le : 1/1/2014

retour en haut de page

Dans la nooSFere : 75155 livres, 84021 photos de couvertures, 70866 quatrièmes.
8542 critiques, 41090 intervenant·e·s, 1577 photographies, 3741 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres et ne publions pas de textes.
Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2022. Tous droits réservés.